Les différentes logiques du pouvoir de 1963/2019    MOUVEMENT POPULAIRE : Bouabdellah Ghlamallah insiste sur l'unité nationale    JOURNEE NATIONALE DE L'AVOCAT : Nouvelle marche pour le respect de la volonté populaire    TRANSFORMATEURS ELECTRIQUES DEFECTUEUX : Un danger pour les citoyens de Tiaret    PROTECTION DES VEGETAUX : Nouvelle alerte au mildiou à Ain Nouissy et Hassi Mamèche    MASCARA : Saisie de comprimés de psychotropes à Baba Ali    La nuit a toujours peur du soleil    MINISTERE DE LA CULTURE : Abdelkader Bendamèche nommé directeur de l'AARC    Les Canaris invitent leurs partenaires    Thierry Froger explique son départ    Un seul mot d'ordre : «Système dégage»    Trucs et astuces    Pas de communication    Benzia et Slimani s'entraînent hors du groupe    Les 4 samedis    Rencontre avec une «bleue» des marches    «Libérez la télévision»    Propos de Trump sur le Golan occupé : La Syrie et des pays arabes dénoncent la position américaine    Chlef: Le commerce informel fait toujours parler de lui    Blida: Collision entre un bus et deux camions, 1 mort et 11 blessés    Intempéries: Des inondations et des routes coupées    CHU d'Oran: Lancement des travaux de rénovation du réseau AEP    Aéroport Ahmed Benbella: Saisie de 108 cartouches de cigarettes    Alors que les manifestants contestent toute ingérence étrangère: Paris émerveillée, Moscou prudente    Conflit OM-JSK: La FAF appelle les deux présidents à la sagesse    CAN-2019 (U23) : Guinée Equatoriale - Algérie: Aujourd'hui à 18h00 - Les Algériens pour prendre option    Mohamed Mebtoul à Médiapart: «Bouteflika et sa clientèle continuent de mentir au peuple»    Contrat de partenariat entre la Fédération algérienne et BP jusqu'en 2020    Meeting du Front El Moustkbal à Aïn Temouchent    Une autre étape du processus du règlement du conflit    La Ligue arabe dénonce la saisie des recettes d'impôts par l'occupant israélien    La solution de classe mondiale pérenne et performante pour l'efficacité énergétique des bâtiments AIRIUM    Prenez votre envol avec la technologie intelligente de LG    Plantation de plus de 2.000 arbustes à Ghardaïa    L'étanchéité déjà défectueuse    La FNAI alerte contre des transactions immobilières douteuses    Tizi Ouzou au rendez-vous    Une cache contenant des armes et des munitions découverte à Tamanrasset    La Guinée Bissau croit en la qualification    L'Algérie décroche 37 médailles dont 9 en or    Une production d'oeuvres sur fond de contestations    L'Algérie est devenue un "exemple à suivre"    Une "conférence nationale" en avril pour dresser une "feuille de route"    Les explications de l'ambassade US    Des familles évacuées et plusieurs routes coupées    "C'est l'Algérie qui décide de son avenir"    Création prochaine de la 1re école de musique militaire en Afrique    Hommage à Jean-Luc Einaudi, historien du 17 octobre 1961 et combattant de la vérité, décédé le 22 mars 2014    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le DAPS pour soutenir notre économie
Publié dans La Nouvelle République le 30 - 01 - 2019

Pour relancer la machine productive, et améliorer la croissance des entreprises, les autorités politiques algériennes viennent de décider de libérer le commerce extérieur, en instituant un DAPS (Droit Additionnel Provisoire de Sauvegarde, autrement dit une taxe complémentaire) sur une liste concernant 1.095 produits.
Ce DAPS, quoique attendue par le fait qu'il a été ménagé et prévu dans la loi de Finances 2018, afin de remplacer la liste des 850 produits interdits à l'importation qui est en vigueur depuis le début de l'année 2018, vise à encourager la production nationale. Ce protectionnisme des entreprises nationales dans leur diversité facilitera auprès des ménages algériens et des opérateurs économiques les ventes de produits locaux dans le but de stopper ou de ralentir l'hémorragie de nos réserves de change. L'Algérien consomme beaucoup plus qu'il ne produit, en faisant tourner les firmes étrangères des pays fournisseurs au détriment de l'agrandissement de notre macroéconomie. Désormais, pour satisfaire les partisans du Libre-échange dans le domaine commercial, les importations sont dorénavant libres, mais sujettes au paiement d'une taxe variable entre 30% et 200%.
Il appartiendra à ceux qui opteront pour acquérir des marchandises importées au détriment des produits locaux, d'en payer le juste prix. Le ministère du Commerce rappelle, à ce titre, que l'instauration du DAPS comme instrument tarifaire, intervient pour des raisons liées à la sauvegarde de la balance de paiement, l'encouragement de la production nationale et le développement des industries naissantes. Le DAPS concerne ainsi plusieurs groupes de produits détaille l'APS. Il s'agit des viandes blanches et rouges (à l'exception de la viande bovine congelée), les fruits secs, les fruits frais (à l'exception de la banane), les légumes frais, la préparation de viandes, la préparation de poissons et les fruits conservés ou préparés.
Il concerne également les préparations alimentaires, les préparations pour soupes et potages, les dérivés de céréales, le ciment, les produits cosmétiques et les papiers hygièniques. Ils sont aussi concernés par le DAPS, les produits plastiques, les caisses et caissettes en bois, les tapis et autres revêtement de sol en matières textiles, le marbre et le granit finis, la céramique finie, les produits en céramique, le verre et l'ouvrage en verre, les ouvrages en fonte, l'aluminium et l'ouvrage en aluminium. Le communiqué cite aussi les articles de robinetterie sanitaire, les chaises et les meubles, les lustres, les machines et les articles électroménagers, la téléphonie mobile et les ouvrages divers. Les marchandises et produits par sous-position tarifaire concernées par le DAPS, figurent dans la liste annexée à l'arrêté du ministre du Commerce du 26 janvier 2019 (Journal officiel n° 06), précise la même source. Selon le ministère, la liste des marchandises et produits soumis au DAPS peut faire l'objet d'une «révision».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.