ON A TOUJOURS REFUSE DE NOUS ECOUTER. AUJOURD'HUI, ON VA SE FAIT ENTENDRE    El-Tarf : 20 kg de kif saisis, 7 personnes écrouées    Bouchareb annonce un virage à 180 degrés: Le FLN soutient le mouvement populaire    Chlef: La grève des impôts largement suivie    Retards dans le lancement des VRD et malfaçons: Les souscripteurs AADL dénoncent    CAN-2019: Algérie - Gambie, vendredi à 20h45: Le match des jeunes loups de Belmadi    USM Annaba: L'attaque, ce maillon faible    RCK - Démission du président Farès: Un directoire mis en place    Seddik Chihab: Le pays est gouverné par «des forces anticonstitutionnelles»    Tébessa: La pénurie d'eau s'installe    Le coup de pied de l'âne    Algérie - USA: Des experts du FBI pour la formation aux enquêtes sur les vols de patrimoine culture    Programme spécial vacances à la salle Ahmed Bey    200 millions d'euros de dégâts depuis le début du mouvement    «Le mois de mars marqué par "les hauts-faits aux objectifs nobles" du peuple»    Le FLN «rejoint» le mouvement populaire    Refus des visas pour les Algériens    Le GSP bat Prisons du Kenya et passe en quarts    Réunion de travail entre les présidents de clubs et la FABB    Des arbitres nigériens pour Guinée Equatoriale - Algérie des U23    A propos de l'acheminement gratuit du gaz vers la France    Manifestations populaires et perspectives    Saisie de plus de 1.800 comprimés psychotropes    Première section de formation pour les enfants autistes    Les postiers rejoignent el hirak    De l'eau 24h/24 pour les Constantinois dès 2020    Aide du PAM pour plus d'un demi-million de personnes    L'ONU présente un nouveau plan pour le retrait des combattants    Un artiste promis à un million de dollars au Japon    Cheïkh Aïchouba Mostefa dit Si Safa    Célébration du 57e anniversaire de la fête de la victoire    Crise au Venezuela : Washington parle de "négociations positives" avec Moscou    Après près de 30 ans à la tête du pays : Le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev démissionne    Tamanrasset : Adapter les textes régissant le commerce extérieur avec les spécificités des régions frontalières    France : La croissance 2019 revue en baisse à 1,4%, dit Le Maire    De pluies assez soutenues    Constantine : Fin des travaux de consolidation des stations du téléphérique    MARCHES POUR LE CHANGEMENT : Les personnels de la santé appellent au "respect de la Constitution", à "l'indépendance de la justice"    Lamamra maintient le cap    Cascade de démentis    VEHICULES CKD-SKD: Légère baisse de la facture d'importation    Les derniers terroristes del'EI acculés au bord de l'Euphrate    Dylan Bronn forfait face à l'Algérie    El-Qods occupée: Escalade israélienne, condamnations et mises en garde palestiniennes    Ghardaïa, la 51e édition de la fête du tapis reportée sine die    Tlemcen : Les accords d'Evian au centre d'une rencontre    Eliminatoires Coupe d'Afrique des Nations 2019.. Mobilis fidèle aux Verts    Ghaza : L'ONU demande à Israël de revoir ses règles d'engagement militaires    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Basta, l'Islam est la religion de l'Etat !»
Publié dans La Nouvelle République le 17 - 02 - 2019

La controverse autour des prières qui doivent se dérouler dans les salles de classe, aux heures normalement réservées à l'apprentissage, semble être un non-lieu de palabres, et encore moins de marchandages de la part de certains syndicalistes, et enseignants qui, pour défier la ministre de l'Education nationale avaient organisé au sein même des salles de classe avec leurs élèves la prière, dans le but de défier l'autorité de l'Etat.
La classe politique, mise à part à notre connaissance Louisa Hanoune qui a fustigé les partisans de la prière dans les salles de classe, a fait le dos rond face à cette nouvelle offensive des islamistes. Face aux pressions et aux provocations, certaines personnalités du ministère de l'Education nationale, puis un imam sur les canaux d'El Bilad, et le ministre de Affaires religieuses ont soutenu Benghabrit qui s'est prononcé publiquement contre le fait accompli qui a été installé en tant que droit pour prier avec les élèves dans les établissements scolaires. Certaines interventions sont dignes de compliments, car elles viennent remettre les pendules à l'heure pour replacer dans leurs vrais contextes, une polémique qui est loin d'être sans intérêt.
Si des lobbys islamistes, et quelques syndicalistes exercent sournoisement leurs offensives contre la quiétude des établissements scolaires, la réplique du conseiller de l'Education nationale Mohamed Chaib Draa Tani, s'exprimant à la Chaîne III a posé la lancinante question à l'auditoire «De quelle prière s'agit-il ?» écrit TSA. «Bien sûr que l'école n'est pas un lieu de prière, précisant que l'enfant peut faire sa prière en rentrant à la maison, et d'enfoncer le clou en rappelant que la question de la prière dans les établissements scolaires «n'est pas un problème», a affirmé M. Chaïb Draa Tani, pour qui la question est tranchée.
«D'abord, la Constitution algérienne a tranché, l'islam est la religion de l'Etat...» Sur le même imbroglio religieux le ministre des Affaires religieuses, s'est positionné en demandant au ministère de l'Education d'accélérer les révisions «des programmes de science islamique dans le cycle secondaire, pour cause que ce dernier engendre des takfiristes, et des extrémistes sans qu'ils soient pratiquants». Quant a
M. Mohamed Chaib Draa Tani, il a remémoré à l'auditoire l'époque des «années 90 où l'école a été instrumentalisée à des fins non-déclarées». Un «état d'esprit» qui est, selon lui «toujours présent dans le pays » et reflète «une volonté d'impliquer l'école dans un conflit idéologique qui n'est pas le sien». «Cette volonté, nous la constatons depuis un certain nombre d'années et je dis basta ! Laissez l'école en dehors de ce conflit idéologique», a-t-il dénoncé. «Nous avons le projet d'une école moderne, de qualité, nous sommes en train d'y travailler, faut-il encore que certains lobbys nous laissent travailler», résume TSA. Le takfirisme, une mouvance méconnue et relativement récente à l'échelle de l'islam, et est le terreau intellectuel d'Al-Qaida autant que de l'organisation Etat islamique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.