Sit-in des avocats à Alger : Le corps de la justice exige "le respect de la Constitution"    Le FLN s'entre-déchire    Le FFS se fissure    Les décrets publiés au JO    Malgré une croissance en panne : Publicis signe un bénéfice record    USA: La Fed ne prévoit plus de hausse de taux en 2019    Selon l'ONS : L'inflation à 4,1% sur un an en février 2019    Le Snapo tire la sonnette d'alarme !    Des experts mettent en garde    Sahara occidental: La 2ème table-ronde se termine sans avancées    Golan syrien occupé: Les propos de Trump dénoncés par Damas et à l'étranger    11 morts, dont 1 vice-ministre, dans une attaque des shebab    Sélection algérienne : Décrassage pour les titulaires, entraînement pour les remplaçants contre la Gambie    Hausse inexpliquée des prix des fruits et légumes : Les ménages désemparés    29 suspects arrêtés à Alger    Colère contre Benghabrit    Nouvelle pièce théâtrale à l'affiche à Oran    L'ADE de Chlef rassure : «L'eau du robinet est sans risque pour la santé»    FABB.. Les compétitions gelées jusqu'à l'élection d'un nouveau président    Aymen Mathlouthi, gardien de but de la Tunisie : «On a pris un ascendant sur les Algériens ces dernières années»    Argentine.. L'absence de Lionel Messi au Maroc va coûter cher    Washington reconnaîtra aujourd'hui la souveraineté d'Israël sur le Golan occupé.. Crime avec préméditation    Alors que Mihoubi est partant.. Abdelkader Bendamèche à la tête de l'Aarc    Accidents de la circulation.. 8 morts et 22 blessés en 24 heures    POUR PARLER DE LA SITUATION DU PAYS : Le SG du RND convoque les cadres de son parti    Mali: plus de 130 civils tués dans l'attaque d'un village peul    MASCARA : 4014 unités de vin saisies à Khalouia    SES LEADERS CHASSES DES MANIFESTATIONS : L'opposition tente de se positionner    LOUISA HANOUNE : Le FLN et le RND accusés d'attitude ‘'vicieuse''    ELLE VEUT LE VOIR AU ‘'MUSEE DE L'HISTOIRE'' : L'Organisation des moudjahidine exige la libération du FLN    L'Angola qualifiée, pas le Burkina    Imposante marche des avocats à Alger    Faire sa crème anticellulite maison    L'association El Rahma au chevet des femmes    CAN-2019. Algérie 1 – Gambie 1 : Les Verts accrochés dans le temps additionnel    Eliminatoires CAN-U23 : L'EN olympique prend option    70 logements réalisés en 2007 dans la commune de Oued Goucine (Chlef).. Les habitants réclament leur distribution    Pour vol avec violence: Trois malfaiteurs sous les verrous    Les «hommes» du ministre    Evaluée à 4,1% en février.. L'inflation se stabilise    La réunion avec les présidents de Ligues et de sections annulée    Guterres appelle à s'unir contre l'islamophobie    HBO a caché 6 trônes de fer à travers le monde    Toutânkhamon, le roi oublié    Depuis nos plus lointains ancêtres à nos jours    Les recommandations du FMI    Voitures électriques : Tesla baisse encore le prix de la Model 3    Près de 100 morts dans le naufrage d'un bac à Mossoul    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sonelgaz parvient à réduire sa dette à 60 milliards de dinars
Publié dans La Nouvelle République le 21 - 02 - 2019

Les dettes de l'entreprise étatique Sonelgaz ont connu une baisse considérable en 2018 par apport à 2017. S'exprimant hier sur un plateau d'une chaîne nationale privée, Nabil Kafi superviseur du pôle des industries énergétiques à Sonelgaz, a précisé que les dettes actuelles de l'entreprise étatique s'élèvent à 60 milliards de dinars, alors qu'elles ont atteint 80 milliards de dinars en 2017, soit une baisse de 20 milliards de dinars.
En ce qui concerne les créances ou les impayés de la clientèle, principalement les communes, les administrations et les entreprises, elles ce sont chiffrées à des milliards de dinars. Sonelgaz en recouvre 25% annuellement. Ce cumul de factures impayées que se soit par des ménages ou des entreprises a généré un déficit énorme à Sonelgaz. Dans la wilaya de Blida, le recouvrement des créances auprès des abonnés reste un perpétuel casse-tête pour les responsables de la Sonelgaz/SDC, qui gère les 25 communes de la wilaya. Les créances cumulées auprès des abonnés ont atteint un chiffre record de 183 milliards de centimes, selon un communiqué de la sous-direction commerciale de ladite société. Par ailleurs la consommation énergétique en Algérie s'est multipliée ces dernières années pour de nombreuses raisons.
L'autre problème auquel fait face l'entreprise est le «piratage» ou le vol de l'électricité et les branchements illicites auxquels procèdent certains citoyens. Le total des pertes s'élèverait à près de 13 000 mégawatts par an. Ce qui représente 20% de la capacité de production de l'entreprise. Pour y remédier la société prévoit d'introduire de nouvelles technologies dans la gestion de la consommation de leurs clients, comme le paiement électronique ou les nouveaux types de compteurs. Egalement elle prévoit le lancement de plusieurs projets d'investissement dans le secteur des énergies renouvelables, étant une alternative pour passer de l'électricité produite à base de gaz naturel à celle produite par le solaire. Il est utile de préciser également l'achèvement des travaux et la mise en service de sept ouvrages gaz, ainsi que le renforcement et la création de nouveaux postes ont été prévus. En effet le renforcement des installations énergétiques, électriques et gazières, ont contribué largement à l'ouverture de perspectives d'investissement.
Pour faire face à la hausse de la demande en électricité, un montant de 300 milliards de crédits lui a été accordé en 2017, et ce, afin de réaliser à moyen terme des centrales électriques d'une capacité supplémentaire de 8 000 MW. Les difficultés financières affectent son fonctionnement et entravent la réalisation des différents projets de développement des réseaux électriques et gaziers nécessaires à la garantie de la continuité et la qualité de service. Ces difficultés financières épuisent le trésor public puisque c'est lui qui intervient.
Concernant l'exportation de l'électricité, il est utile de rappeler qu'un accord avait été signé en 2018 entre l'Algérie et deux pays voisins à savoir la Tunisie et le Maroc, afin d'augmenter le volume d'énergie exporté passant de 100 MW à plus de 300 MW. S'agissant de la Libye, l'Algérie avait un projet de partenariat avec ce pays pour la production de l'électricité. Enfin la compagnie Sonelgaz est en négociations avancées pour l'exportation de l'énergie électrique dans ce même pays. Quant à l'export vers d'autres pays dont l'Espagne notamment, il est à souligner que les études techniques et économiques pour la réalisation d'un câble sous-marin vers ce pays sont en cours d'élaboration.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.