Militaires et sécuritaires, au niveau de la région, urgence pour l'Algérie de résoudre la crise politique    Les dessous du trafic de pièces détachées en Algérie    Deux drones israéliens abattus au Liban    La minute qui qualifie la JSK au prochain tour    Le CABBA crée la surprise à Bel-Abbès, l'ESS piégée à domicile    Avalanche de médailles pour l'Algérie    Une librairie fait la part belle aux fanzines    «Le bélier magique» au Festival international du film pour l'enfance    De bonnes nouvelles pour les étudiants algériens    Le taux d'inflation à 2,7 % sur un an en juillet 2019    Après un 1er semestre plombé par les prix : Eramet abaisse sa prévision 2019    Rencontre entre le ministre de l'Intérieur et les représentants des retraités de l'ANP    Sahara occidental : Les manœuvres marocaines à Guerguerat menacent la sécurité de toute la région    Reportage : Un "Drone made in Sénégal" pour lutter contre le paludisme    Guerre commerciale : La Chine riposte aux USA sur le commerce, Trump menace    Dialogue national : Nécessité de mener notre pays vers des lendemains sûrs et prospères    2ème Région militaire : Gaïd Salah entame une visite de travail et d'inspection    Dynamiques de la société civile: Attachement au dialogue et à l'unification des efforts pour sortir de la crise politique    CHAN 2020 (préparation) : Djamel Belmadi convoque 22 joueurs pour un stage    Coupes africaines des clubs : Qualification de la JSK, du CRB et du Paradou    Oum El Bouaghi: La culture écolo fait son chemin parmi les jeunes et les associations    Education : Le ministère publie la liste des fournitures scolaires pour les trois paliers d'enseignement    Réception de 102 établissements éducatifs    Réception de 102 établissements éducatifs    «Gare aux cadres et entreprises défaillants !»    Lait : Aucune mesure prise pour réduire les quantités collectées, rassure Giplait    Réunion interministérielle : Le dossier de l'entretien de l'autoroute Est-Ouest et mesures de péage au menu    L'heure du retour a sonné !    Ordonnances de désignation des administrateurs    Le ministère de l'Intérieur dément    Le "Oui, mais" de Makri    Vingt investisseurs devant la justice    Nouvelle série d'arrestations d'opposants    Abou-Leïla de Amine Sidi Boumediene au programme    PROTECTION CIVILE : 240 interventions enregistrées en 48 heures !    Ligue 1 (2e j) : l'ES Sétif piégée à domicile    Bolsonaro s'appuie sur l'armée …    La politique commerciale de Trump critiquée    Hé ! Oh ! Y a pas écrit poubelle sur mon Front !    Une édition dédiée à Fernand Pouillon et l'Algérie    Une stèle à la mémoire du militant Belaïd Aït-Medri    Le FLN tente de se réapproprier le titre de l'Amenokal    Enfin rêver pour réaliser ses désirs !    Douze villageois tués par Boko : Haram dans la région de Diffa    Jeux africains 2019 : Domination totale des Egyptiens    Mascara: Le cambrioleur d'une école arrêté    Djamel Belmadi convoque 22 joueurs    L'inévitable saignée des parents    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sonelgaz parvient à réduire sa dette à 60 milliards de dinars
Publié dans La Nouvelle République le 21 - 02 - 2019

Les dettes de l'entreprise étatique Sonelgaz ont connu une baisse considérable en 2018 par apport à 2017. S'exprimant hier sur un plateau d'une chaîne nationale privée, Nabil Kafi superviseur du pôle des industries énergétiques à Sonelgaz, a précisé que les dettes actuelles de l'entreprise étatique s'élèvent à 60 milliards de dinars, alors qu'elles ont atteint 80 milliards de dinars en 2017, soit une baisse de 20 milliards de dinars.
En ce qui concerne les créances ou les impayés de la clientèle, principalement les communes, les administrations et les entreprises, elles ce sont chiffrées à des milliards de dinars. Sonelgaz en recouvre 25% annuellement. Ce cumul de factures impayées que se soit par des ménages ou des entreprises a généré un déficit énorme à Sonelgaz. Dans la wilaya de Blida, le recouvrement des créances auprès des abonnés reste un perpétuel casse-tête pour les responsables de la Sonelgaz/SDC, qui gère les 25 communes de la wilaya. Les créances cumulées auprès des abonnés ont atteint un chiffre record de 183 milliards de centimes, selon un communiqué de la sous-direction commerciale de ladite société. Par ailleurs la consommation énergétique en Algérie s'est multipliée ces dernières années pour de nombreuses raisons.
L'autre problème auquel fait face l'entreprise est le «piratage» ou le vol de l'électricité et les branchements illicites auxquels procèdent certains citoyens. Le total des pertes s'élèverait à près de 13 000 mégawatts par an. Ce qui représente 20% de la capacité de production de l'entreprise. Pour y remédier la société prévoit d'introduire de nouvelles technologies dans la gestion de la consommation de leurs clients, comme le paiement électronique ou les nouveaux types de compteurs. Egalement elle prévoit le lancement de plusieurs projets d'investissement dans le secteur des énergies renouvelables, étant une alternative pour passer de l'électricité produite à base de gaz naturel à celle produite par le solaire. Il est utile de préciser également l'achèvement des travaux et la mise en service de sept ouvrages gaz, ainsi que le renforcement et la création de nouveaux postes ont été prévus. En effet le renforcement des installations énergétiques, électriques et gazières, ont contribué largement à l'ouverture de perspectives d'investissement.
Pour faire face à la hausse de la demande en électricité, un montant de 300 milliards de crédits lui a été accordé en 2017, et ce, afin de réaliser à moyen terme des centrales électriques d'une capacité supplémentaire de 8 000 MW. Les difficultés financières affectent son fonctionnement et entravent la réalisation des différents projets de développement des réseaux électriques et gaziers nécessaires à la garantie de la continuité et la qualité de service. Ces difficultés financières épuisent le trésor public puisque c'est lui qui intervient.
Concernant l'exportation de l'électricité, il est utile de rappeler qu'un accord avait été signé en 2018 entre l'Algérie et deux pays voisins à savoir la Tunisie et le Maroc, afin d'augmenter le volume d'énergie exporté passant de 100 MW à plus de 300 MW. S'agissant de la Libye, l'Algérie avait un projet de partenariat avec ce pays pour la production de l'électricité. Enfin la compagnie Sonelgaz est en négociations avancées pour l'exportation de l'énergie électrique dans ce même pays. Quant à l'export vers d'autres pays dont l'Espagne notamment, il est à souligner que les études techniques et économiques pour la réalisation d'un câble sous-marin vers ce pays sont en cours d'élaboration.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.