Plus de 250 adhérentes à la Cellule d'accompagnement de la femme rurale    «Atal ne partira pas l'été prochain»    Les défis de la gestion de la LFP en question    Zerouati officialise son retour à la tête du club    Arrestation de deux éléments de soutien aux groupes terroristes à Tin-Zaouatine    Appel à la cessation de la répression marocaine des Sahraouis    Real Madrid: Benzema titulaire à Majorque, pas Varane    L'ANIE à pied d'œuvre    Signature d'une convention entre le GIE monétique et l'ANPT    SYNDICATS AUTONOMES : Le CSA appelle à une grève générale    ANARCHIE DANS LE TRANSPORT DES VOYAGEURS DE LA CORNICHE ORANAISE : 200 Da le prix d'une place par taxi à partir de 17h00    ACTION ANTI-DROGUE DE LA 8EME SURETE URBAINE (MOSTAGANEM) : Huit consommateurs de drogue arrêtés    TIARET : Des citoyens ferment le siège de l'APC de Rechaiga    APRES SES PROPOS HOSTILES AU SAHARA OCCIDENTAL : Le CNASPS qualifié Saadani ‘'d'aventurier sans conscience''    Grève générale et manifestation à Barcelone    L'UE menace Washington de représailles    14 civils tués dans des raids turcs    Le prix Pomed décerné à Soufiane Djilali    "Nous sommes toujours aux côtés du peuple"    Dossier clos    Silence radio à la Sonatrach    Les joueurs mettent fin à la grève    Zetchi : "Il y a des contraintes de calendrier, mais les motivations sont là"    Les Verts veulent réaliser l'exploit à Berkane    Régulation de l'économie avec l'apport des Nations-Unies et de l'UE    Rencontre régionale sur le code des marchés publics    Suspension d'une usine de boissons gazeuses    Les avocats des détenus mettent à exécution leurs menaces    La "harga" vers les côtes italiennes s'intensifie    Erdogan menace de reprendre l'offensive mardi soir si l'accord n'est pas respecté    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Un sit-in de la communauté chrétienne violemment réprimé    Marie-Antoinette, cette figure de la pop culture    Concours de la chanson patriotique    Un lien entre deux peuples et deux cultures    L'Algérie représentée par le jeune Chikhi Samir    Ligue 2: Le programme des rencontres de la 9ème journée    Sétif: Deux morts et un nourrisson grièvement blessé dans une collision    Projets des Jeux méditerranéens: Constat satisfaisant et confirmation de l'échéance de réception, juin 2020    Pour blanchiment d'argent et financement occulte de partis politiques: Tliba incarcéré à la prison d'El Harrach    Automobile: L'usine Renault Algérie reprendra ses activités en 2020    Nouvelle sortie de Amar Saâdani: L'«Etat profond», le hirak et le Sahara Occidental    Pour contrer le Hirak, le pouvoir tente d'obtenir la bienveillance internationale    La révolution légale    Conseil de la nation: Début des procédures de levée de l'immunité de deux sénateurs    Oued Tlelat - El Braya: Plus de 190 000 sachets de « chemma » saisis    En marge de la vente dédicace de son livre: Le styliste espagnol Adolfo Dominguez revient sur son parcours artistique    Rohani : Les "Israéliens et les Saoudiens ont poussé les USA à sortir de l'accord    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Jeudi devant le Conseil constitutionnel
Publié dans La Nouvelle République le 09 - 03 - 2019

Jeudi, après une marche qui a commencé près du siège du ministère de l'Energie, des avocats du barreau d'Alger, en robes noires et brandissant des drapeaux algériens, ont organisé un rassemblement devant le siège du Conseil constitutionnel à Alger, en scandant des slogans notamment contre la candidature du président sortant pour un nouveau mandat, et portant des pancartes où on pouvait lire: «oui pour une justice indépendante», «non pour la violation des lois», et «respect de la volonté populaire», et pour réclamer des changements politiques profonds et l'Etat de droit.
Cette manifestation s'est déroulée sous une présence policière renforcée pour éviter tout éventuel incident. Le flot de voitures, qui se déversait continuellement sur le carrefour du Val d'Hydra, donnant directement sur la sortie ouest d'Alger par l'autoroute, a été légèrement ralenti en fin de matinée, faisant craindre aux automobilistes un embouteillage monstre qui les aurait immobilisé sur place, mais il n'en fut rien, la circulation a vite repris son rythme habituel grâce, en fait, à la présence d'agents de police qui ont ouvert et facilité le passage aux nombreux véhicules. Des poids lourds du barreau étaient présents ainsi que d'autres avocats engagés dans la lutte pour les droits de l'Homme. Des rassemblements similaires ont été menés par des avocats des ordres régionaux de Constantine et de Batna, devant les cours de justice, ont constaté des correspondants de l'APS.
La même source indique que dans la wilaya de Mila relevant de l'ordre régional de Constantine, des dizaines d'avocats se sont rassemblés devant la Cour de wilaya puis ont marché dans plusieurs avenues de la ville, brandissant des banderoles sur lesquelles était écrit Oui à l'Etat de droit et «Défense de la voix du peuple». La cour de Constantine a connu un regroupement analogue des avocats qui ont marché jusqu'au pôle judiciaire, boulevard Mohamed Belouizdad, au centre-ville, avant de revenir au siège de la Cour, scandant des slogans pour le changement et la réforme sans toutefois perturber le trafic automobile et au milieu d'un dispositif sécuritaire. A Skikda, des avocats de divers tribunaux de la wilaya vêtus de robes noires se sont rassemblés devant le siège de la Cour répétant les mêmes mots d'ordre. La même action a été observée devant la cour de justice de Batna.
Par ailleurs, de nombreux journalistes - de médias privés et publics de presse écrite et du secteur de l'audiovisuel - se sont également rassemblés pour le 2e jeudi consécutif sur la Place de la Liberté de la Presse, dans le centre d'Alger, pour protester à nouveau contre les «pressions» exercées selon eux par leur hiérarchie dans leur couverture du mouvement de contestation. La police n'est pas intervenue. Le caractère pacifique des actions des avocats et des journalistes va dans le même sens que les marches populaires enregistrées ces derniers jours à travers différentes régions du pays, et qui ont démontré la maturité des citoyens, notamment les jeunes, qui ont su exprimer sans violence leurs opinions, consacrant ainsi le pluralisme démocratique qui peut être considéré aujourd'hui comme une réalité palpable».
Il y a visiblement chez les manifestants un souci de prudence quant à une éventuelle infiltration qui risque de provoquer le chaos avec tout ce que cela peut entraîner comme crises et malheurs et qui porteraient atteinte à la stabilité que tous les Algériens sont décidés à préserver parce qu'elle leur permet de se consacrer à leurs activités sans rupture.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.