Un des fondateurs du FIS dissous.. Abassi Madani, n'est plus    Le président de la Corée du Nord en Russie    Washington prépare le plan de paix pour la Palestine.. Le mutisme complice de pays musulmans    Libye: Des dirigeants africains demandent "l'arrêt immédiat" des combats    Libye: al Sarraj surpris que la France soutienne Haftar    TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED : Les Kouninef placés sous mandat de dépôt    ORAN : 2000 logements AADL, distribués en juin prochain    Le PDG de Sonatrach est le frère du commissaire Hachichi    Bensalah limoge des walis    Des milliers manifestent à Annaba    L'argent pillé sera récupéré    SESSION EXTRAORDINAIRE DU CC DU FLN : L'élection d'un nouveau SG reportée    Mahrez veut quitter City    Quel Chabab pour la grande finale ?    L'Algérie 5e plus chère sélection africaine présente en Egypte    La Casbah pleure ses victimes dans le recueillement    130 comprimés psychotropes saisis    APRES AVOIR COMMIS NEUF VOLS CONSECUTIFS : Trois dangereux voleurs, sous les verrous à Mascara    MAISON D'ACCUEIL DES CANCEREUX : L'inauguration attendue au mois de Ramadhan    L'atteinte au patrimoine peut conduire à l'effacement de l'identité civilisationnelle    Le président de la Fédération dénonce la «passivité» du MJS dans l'organisation du Rallye Touareg    USM Alger : un leader aux pieds d'argile    Saisie d'armes à feu, d'une quantité de munitions et arrestation de trois personnes    L'AG élective début mai, dépôt de candidatures à partir de mardi    Semaine de la critique riche en premiers films    Deux dossiers de poursuites contre Chakib Khelil et ses complices transmis à la Cour suprême    Après Bouteflika, Gaïd-Salah : ces incorrigibles professionnels du « soutien »    "Libérez immédiatement M. Rebrab !"    Qui veut enflammer la Kabylie ?    Washington menace ses alliés    Avocats et étudiants ont battu le pavé    Mellal, en "président" populaire du MCO    Pour "la primauté du politique sur le militaire"    Importation: Une centaine de produits exclus du DAPS    Les étudiants toujours mobilisés    Ettrefehnâ !    Constantine - Un riche programme culturel pour le ramadhan    Toujours déterminés    Une policière tuée dans son domicile    Ramadhan: Programme de sensibilisation pour la prévention des complications des maladies chroniques    M. Desrocher : Etablir des partenariats avec l'Algérie, "une des priorités des USA"    Les armées des pays du lac Tchad intensifient leurs actions    Fédération algérienne de tir sportif : Abdrezzak Lazreg élu nouveau président    Utiliser "le leadership de la Russie" à l'Onu pour aider l'Afrique à se développer?    "Seul l'avenir de l'Algérie nous importe"    Programme enfant    Hirak du 22 février: l'appel aux sociologues lancé    L'onda avoue son impuissance    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Formation du nouveau gouvernement
Publié dans La Nouvelle République le 18 - 03 - 2019

Les consultations prévues par le Premier ministre, Noureddine Bedoui, et le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, tendant à la formation du nouveau gouvernement de «compétences nationales avec ou sans affiliation politique», annoncé par la feuille de route du Président Bouteflika, ont commencé, selon l'APS qui se réfère à une source bien informée. La nouvelle équipe gouvernementale comporterait, précise la même source, «des compétences nationales avec ou sans affiliation politique et reflétant de manière significative les caractéristiques démographiques de la société algérienne».
La structure du prochain gouvernement a fait l'objet d'une séance de travail tenue par Noureddine Bedoui et Ramtane Lamamra. Les consultations en cours s'étendront aux représentants de la société civile et aux formations et personnalités politiques qui en exprimaient le souhait en vue d'aboutir à la mise en place d'un «gouvernement de large ouverture», précise également cette source. Le Premier ministre avait indiqué jeudi, lors d'une conférence de presse animée conjointement avec le vice-Premier ministre, que le gouvernement technocrate, qui sera nommé dans les tous prochains jour, entamera dès sa mise en place les préparatifs de la conférence nationale inclusive, affirmant que l'Exécutif nouera le dialogue avec toutes les composantes de la société «sans exclusion» pour concrétiser «toutes les aspirations» du peuple algérien.
Noureddine Bedoui avait déclaré, à cette occasion, que le gouvernement se voulait «ouvert» à tous les courants politiques, «représentatif de toutes les compétences et énergies, notamment les jeunes, et à même de contribuer à la réussite de la phase de transition ne devant pas aller au-delà d'une année.» Le Premier ministre avait indiqué ce qui était attendu de ce gouvernement : une fois nommé, il commencera sans délai la préparation de la conférence nationale inclusive, dont l'organisation a été annoncée par le président de la République, et dont les modalités seront définies en tenant compte des avis et des propositions de tous afin d'établir les «priorités» ; la prochaine équipe gouvernementale devra «mettre tous les moyens afin de permettre le bon fonctionnement des différents services et institutions du pays» ; enfin, le gouvernement œuvrera à instaurer un climat de «confiance» et de «sérénité».
Le Premier ministre avait lancé un appel «à tous les partenaires politiques, notamment ceux qui sont dans l'opposition, au dialogue et à nous écouter les uns les autres afin de pouvoir dépasser la conjoncture difficile que traverse notre pays». Pour sa part, le vice-Premier ministre, Ramtane Lamamra, avait reconnu, au cours de la même conférence de presse, «la nécessité de fournir davantage d'efforts et de persévérance pour convaincre nos frères (dans l'opposition) de l'importance de dialoguer et coopérer». Le gouvernement technocrate aura pour première tâche, la préparation de la conférence nationale inclusive annoncée par le Président Bouteflika. Sur les ondes de la Radio nationale, Ramtane Lamamra avait tenu à préciser que «pour ce qui est du gouvernement, il n'est pas l'organisateur de cette conférence mais souhaite être un facilitateur».
Il avait assuré que le futur Gouvernement, sous la conduite du Premier ministre, Noureddine Bedoui, ouvrira les canaux de communication et cherchera à convaincre, car, a-t-il dit, «il s'agit d'un gouvernement qui a une obligation de résultats». «Il faut aller vers les citoyens, les forces politiques et toutes les personnes qui ont un potentiel pour pouvoir influencer le cours des évènements», avait-il ajouté. Ramtane Lamamra avait indiqué que c'est la Conférence, qui se tiendra avant fin 2019, qui fixera la date de l'élection présidentielle.
Pour l'heure, les observateurs ont noté que certains partis d'opposition ont réagi à la fois aux manifestations et rassemblements qui ont eu lieu vendredi dernier et aux décisions contenues dans la feuille de route annoncée par le Président Bouteflika, et ont avancé des propositions qui, parfois, convergent, alors que les partis de l'Alliance Présidentielle sont restés curieusement silencieux. Des représentants de près de cent associations nationales ont également réagi, mettant en avant l'impératif de «lancer un dialogue national inclusif» visant l'encadrement du mouvement populaire que connaît l'Algérie, appelant au changement du système et à l'édification d'une Algérie nouvelle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.