Issad Rebrab placé sous mandat de dépôt    En l'absence de Bensalah: Une conférence vidée de politique et des interrogations    Trafic d'influence, détournement de foncier, transferts de fonds vers l'étranger...: Les frères Kouninef et Rebrab présentés au procureur    Selon Djilali Hadjadj: Près de 60 milliards de dollars détournés en Algérie en 15 ans    Tizi-Ouzou - Victime d'un accident: Un supporter du MCO succombe à ses blessures    USM Annaba: C'est la chute libre    Football - Ligue 2: Qui accompagnera l'USMB et le RCK en DNA ?    Alger: Cinq morts dans un effondrement    Constantine - Sit-in de demandeurs de logements devant la wilaya    Erosion, déversements des eaux, pollution, accès difficile...: Une plage «artificielle»... avec des problèmes «réels»    L'exception algérienne    Hi-Tech : Samsung pourrait devenir fournisseur d'Orange en 5G    Coopération bilatérale : La Russie et la France s'allient pour créer un réseau de maisons de retraite    Le GNL russe bat des records en Europe : Un moment éphémère ou nouvelle tendance ?    Sri Lanka : Des attentats font plus de 160 morts le jour de Pâques    La contestation suspend les discussions avec l'armée    Libye: Tripoli toujours sous la menace armée, avancée des troupes du GNA    Washington met fin aux exemptions    Le guide suprême nomme un nouveau chef des Gardiens de la Révolution    Analyse : Baisse de l'aide militaire US au Cameroun, une brèche pour la Russie ?    Un député FLN démissionne pour rejoindre le Hirak    Création d'une instance indépendante chargée d'organiser les élections : Début de la rencontre de concertation sur les mécanismes    Corruption : Report pour la semaine prochaine de l'affaire du sénateur Boudjouher Malik    Hazard au Madrid, c'est déjà fait!    Le Barça vole au secours de Coutinho    Yacine Chalel à la 5e place    Sport : Quand le vent du "Hirak" souffle sur le sport algérien    Championnats d'Afrique U18 et U20 : 13 médailles dont cinq en or pour l'Algérie    Le bal des hypocrites    La rue applaudit les décisions    Le baril "accompagne" le Hirak    Des débuts prometteurs    Plus de peur que de mal    Ça chauffe à Aïn Berda    Tizi-Ouzou : Réhabilitation de la station climatique de Tala Guilef    Huawei innove dans la gestion des flux de passagers    La saison 8 de Games of Thrones censurée en Chine    Un documentaire sur le royaume de Numidie en réalisation    Bouchetta Soulimane expose "El Djazair"    Retrait du permis de conduire : détails de la nouvelle procédure    La nouvelle Cupra Formentor sera produite dans l'usine Seat à Martorell    Qui succédera à Ould Abbès    L'Algérie a atteint 1,5 % en 2018    Victoire à la présidentielle du comédien Volodymyr Zelenskiy    La semaine de la langue espagnole    Cinéma à Alger.. L'Onci récupère trois salles    Evocation du séjour à Oran de Cervantès    Spécialiste de l'Algérie : L'historienne Annie-Rey Goldzeiguer, tire sa révérence    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une autre étape du processus du règlement du conflit
Publié dans La Nouvelle République le 23 - 03 - 2019

La 2e table ronde sur le Sahara occidental, qui se tiendra jeudi et vendredi près de Genève, est une étape «supplémentaire» dans le processus de règlement du conflit, a indiqué mercredi l'Onu.
«La réunion se tiendra selon les dispositions de la résolution 2440 du Conseil de sécurité de l'ONU, comme une étape supplémentaire du processus politique visant à la conclusion d'une solution politique qui soit juste, durable et mutuellement acceptable prévoyant l'autodétermination du peuple du Sahara occidental», a souligné l'institution onusienne dans un communiqué à la veille de la tenue de la rencontre. L'Envoyé personnel du Secrétaire général pour le Sahara occidental, Horst Kohler, a invité les deux parties en conflit, le Maroc et le Front Polisario, ainsi que l'Algérie et la Mauritanie, en tant que pays voisins. L'Onu a expliqué que dans le cadre de la réunion, les délégations commenceront à discuter des éléments qui sont «nécessaires à la construction d'une solution durable basée sur le compromis», précisant que la réunion «procurera aussi aux délégations une occasion de revenir sur certains enjeux régionaux et de discuter de mesures de confiance». Kohler a déjà tenu des consultations avec les délégations, rappelle-t-on, afin de «préparer celles-ci pour la tenue de la table-ronde» et espère, selon le communiqué, que la réunion «permettra de renforcer la dynamique positive générée par la première table-ronde en décembre 2018». A l'issue de la première table-ronde, l'ancien président allemand avait exprimé son optimisme en déclarant, dans une conférence de presse, qu'une solution «pacifique» au conflit du Sahara occidental est «possible», soulignant que «personne ne gagne à maintenir le statu quo et je suis fermement convaincu qu'il est dans l'intérêt de tous de résoudre ce conflit». Les négociations entre les deux parties en conflit étaient suspendues depuis plus de six ans, suite à l'intransigeance de la partie marocaine qui avait campé sur sa position de colonisateur. Le Sahara occidental, occupé illégalement par le Maroc il y a plus de 40 ans, est un territoire non-autonome déclaré par l'Onu en 1964, donc éligible au droit à l'autodétermination. L'un des membres de la délégation sahraouie, M'Hamed Khadad, a indiqué à l'APS, à la veille de cette rencontre, que les Sahraouis vont à la deuxième table-ronde avec «bonne volonté» et «respect scrupuleux» du droit du peuple du Sahara occidental à son autodétermination, «une ligne rouge à ne pas franchir». Le coordinateur sahraoui avec la Minurso a souligné que «rien se fera sans le peuple sahraoui», indiquant que «les solutions boiteuses, comme l'autonomie, sont totalement dépassées».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.