Journée d'études en prévision de l'élaboration de l'avant-projet de politique nationale globale de prévention contre la corruption    Para-athlétisme/Mondiaux-2019 (Poids F33): l'argent pour Kamel Kardjena    Omari exhorte les agriculteurs à s'organiser dans des coopératives spécialisées    La loi sur les hydrocarbures porteuse de 2 messages substantiels pour les investisseurs    Réseaux sociaux: les journalistes appelés à la vigilance pour éviter le piège des fake news    Tissemsilt: marche de soutien à l'élection présidentielle du 12 décembre    Charfi: "tous les moyens techniques et humains mobilisés pour assurer le bon déroulement de la campagne électorale"    Algérie - Zambie, ce soir à 20h00 : Un match spécial pour Belkebla !    USMA : L'USMA accueillera le WAC à Tchaker !    MCA 0 - JSK 3 : Les Canaris étrillent les Mouloudéens !    Les peuples veulent se libérer du communautarisme religieux    «Il n'y aura plus de seul maître à bord»    L'ex-directeur de l'Ecole de police réhabilité    Regain de manifestations dans la capitale et le sud du pays    12 morts dans un attentat à la voiture piégée à Kaboul    Entraînement spécifique pour Slimani    Le wali de Tizi Ouzou chassé par la population à Boubhir    Deux corps de Subsahariens rejetés par la mer    2 trafiquants de psychotropes arrêtés    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Journée de formation et de sensibilisation    Magic System et des artistes ivoiriens chantent la paix    Les poèmes de feu Othmane Loucif, «une transposition artistique de situations vécues»    Bolivie : affrontements à La Paz au premier jour de la présidente par intérim    Béjaïa : Vers une grève à l'université    Rassemblements et marches «pro-élection» perturbés à Annaba, Laghouat et Tindouf : Une précampagne sous tension    Le 10e Festival international de danse contemporaine prend fin à Alger    Destitution de Trump : Début des premières auditions    Recyclage des matériaux de construction : Défis de solidité et de durabilité    Coupe de la CAF (phase de Poules) : Le Paradou débutera contre San Pedro    «Il est possible de battre l'Algérie»    Wilaya de Bouira : Conditions de scolarité intenables    Production oléicole à Tizi Ouzou : 18,2 millions de litres d'huile attendues    Ténès: Le diabète mobilise    Institut Cervantès d'Oran: Un concours de dessins et une exposition au programme samedi    Un plan d'action pour définir les entraves    MARCHES FINANCIERS La BCE a acheté près de 3 milliards d'euros d'obligations d'entreprise en une semaine    Plus de 50.000 euros et un pistolet automatique saisis    5 morts et 2 blessés en 24 heures    Pas de changement de calendrier    Appels à l'arrêt immédiat des agressions israéliennes sur Ghaza après la mort de 18 Palestiniens    Tunisie : Rached Ghannouchi ne sera pas Premier ministre    Equipe nationale : les nouveaux prêts à relever le défi    Des morts dans des manifestations anti-Condé    L'ONM appelle à la libération de Bouragaâ    Acquittement pour 5 prévenus    Tiaret : La finale du concours de chant "Sawt El Waïd" aura lieu jeudi prochain    Trois courts-métrages à l'écran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tizi Ouzou au rendez-vous
Publié dans La Nouvelle République le 23 - 03 - 2019

La wilaya de Tizi Ouzou était au rendez-vous hier pour le cinquième vendredi de mobilisation contre le régime et pour plus de démocratie. Malgré le froid et la pluie, des milliers de personnes ont, en effet, investi la rue pour exiger, une nouvelle fois, un changement radical du système politique et demander le départ du Président Abdelaziz Bouteflika au terme de son mandat actuel qui se termine le 28 avril prochain.
La mobilisation citoyenne pour l'avènement du 2ème République en Algérie est intacte et aussi massive que les vendredis derniers, a-t-on constaté hier vendredi. Malgré le froid, même les enfants participent à la marche, portés par leurs parents. Du campus Hasnaoua I de l'université Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou jusqu'à la placette de l'Olivier, mitoyenne des sièges de la Cour de justice et de la Sûreté de wilaya, les manifestants, hommes, femmes et enfants, vieux et vieilles, venus en famille pour certains, de plusieurs régions de la wilaya pour y participer à cette manifestation pacifique, ont marché dans un calme absolu. Ce qui dénote, encore une fois, le haut degré de civisme des marcheurs, réunis derrière un même mot d'ordre : «Non à la prolongation du mandat du Président sortant Abdelaziz Bouteflika et pour un changement de tout le système politique». Drapés de l'emblème national et du drapeau amazigh, les manifestants ont, tout au long de l'itinéraire de cette marche, scandé des slogans, adaptés, à la situation politique actuelle. « Un seul héros, le peuple », « L'Algérie une République et non une monarchie », ou encore «Pour une transition sans le pouvoir » et « Ni prolongation ni report », « Bouteflika dégage », sont autant de slogans repris en chœur par la foule. Au fur et à mesure que la procession progressait ,d'innombrables groupes de personnes rejoignaient la marche. A hauteur de l'entrée principale du Centre hospitalo-universitaire (CHU) Nédir Mohamed de Tizi Ouzou, du rond-point jouxtant la 1ère sûreté urbaine ou encore celui du Jet d'eau, les manifestants ont observé des haltes, ponctuées d'un grand rassemblement devant la stèle des Chouhada, jouxtant la placette de l'Olivier. «Repose en paix Da Elhocine (Hocine Ait Ahmed, ndlr) le peuple a repris ton combat» ou encore « Le MAK ne me représente pas », « Pour une rupture radicale avec le système », sont également repris par la foule, composée, essentiellement de jeunes, unis dans la joie pour défendre leurs droits pour une vie libre et démocratique. «L'Algérie mérite une autre image que les Occidentaux avaient de nous à cause du système prôné par le pouvoir qui a tout fait pour faire sombrer le pays dans le chaos et l'anarchie », a observé un manifestant. Cette grandiose marche soutenue par les politiques et plusieurs syndicats autonomes mais aussi par des organisations de la société civile, l'ordre des avocats, le Syndicat national des enseignants chercheurs hospitalo-universitaires représentant les maîtres-assistants, les maîtres de conférences A et B et les professeurs en médecine, en pharmacie et en chirurgie dentaire pour ne citer que ceux-là est la cinquième mobilisation, importante, qui s'est déroulée, hier vendredi. Après celle du 22 février du 1er mars, du 8 mars et du 15 mars, ponctuées de marches et rassemblements cycliques des étudiants notamment les mardis mais aussi des avocats.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.