210 microentreprises financées depuis janvier à Souk-Ahras    Accidents de la route: 6 morts et 96 blessés durant le week-end dernier    Real : Benzema donne la clé de son succès cette saison    Barça : Messi a toujours fait très mal au Real Madrid    La 8e session s'ouvre aujourd'hui à Abou Dhabi    La 3e fois seulement en 40 ans d'existence !    Suspension des taxes supplémentaires sur des produits américains    Le remède soudanais au despotisme    Cinq morts dans des manifestations en Inde    Dialogue : entre rejet et réticences    Condamnation de deux hirakistes    Le titre de champion d'hiver passe par un succès face aux Usmistes    Les contestataires reviennent à la charge    3 arrestations et saisie de 7 215 comprimés psychotropes    Secousses telluriques de 3,5 et 4,2 degrés    Un corps repêché sur le littoral de Dellys    Quand le mensonge s'invite dans les conversations    Le cimetière de Mazagran dans un état alarmant    L'Algérie assurera le préscolaire à hauteur de 40% en 2030    Un site archéologique à revaloriser    .sortir ...sortir ...sortir ...    Entre singularité et exotisme    Générale de la pièce Modaharat El Horia à Tissemsilt    20 jours pour un portfolio sur le grand Sahara    Un hymne pour le vivre-ensemble    Le chanteur Mohamed Lamari n'est plus    Ratification de l'Accord sur la ZLECAF: adhésion officielle de l'Algérie    JS Kabylie : Déplacement périlleux à Bordj Bou Arréridj    Des chefs d'Etat, rois et souverains félicitent le président élu Abdelmadjid Tebboune    Coupe Arabe des clubs (8es de finale- aller). MC Alger – Forces Aériennes (Irak), au stade Mustapha Tchaker (ce soir-20h) : La qualif' pour oublier les soucis    MCEE – JSMB : Une équipe béjaouie décimée    Le chef de la diplomatie française: La France souhaite «la poursuite de la transition démocratique» en Algérie    Division nationale amateur - Est: Le MOC pour rebondir, les dauphins dans le dur    L'ancien wali d'Oran Chérifi entendu à la Cour suprême    Pour une nouvelle politique énergétique    Classement 2019 des pays africains selon l'indice de développement humain du PNUD L'Algérie à la 3ème place en Afrique    Hausse de l'euro face au dinar    Il a promis un staff gouvernemental jeune Quelle composition alignera Tebboune ?    Il annonce sa retraite politique Ali Benflis jette l'éponge !    Tourisme thermal à Mila : Un bon créneau pour investir    Les chances d'accéder à une ère nouvelle sont certaines    Loi de finances 2020 : Quelle place pour les entreprises ?    L'APOCE met en garde contre une énorme baisse du pouvoir d'achat : Baisse de 70% des ventes des produits alimentaires et recul de 30% des activités ...    Angleterre (17e journée): Liverpool assure en championnat avant le Mondial des clubs    Royaume-Uni Des perspectives sombres pour Julian Assange ? L'image libérale de Boris Johnson n'est qu'un leurre    Brexit : Les constructeurs automobiles étrangers risquent de déserter le Royaume-Uni    Libye: Le maréchal Haftar annonce un "assaut large et total" sur Tripoli    Paris : Une place porte désormais le nom de la chanteuse de raï Cheikha Rimitti    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les étudiants maintiennent toujours la pression
Publié dans La Nouvelle République le 27 - 03 - 2019

Comme chaque mardi, des milliers d'étudiants sont sortis dans les rues de la capitale et plusieurs autres wilayas du pays. Cette nouvelle manifestation a été marquée également par la participation des enfants de Chouhada et des agents de la Protection civile.
Tôt le matin, avant 10 heures, les manifestants se sont donnés rendez-vous à la place de la Grande-Poste pour l'organisation de ce rassemblement, qui a vu la participation, cette fois-ci, des enfants des martyrs et des agents de la Protection civile, voire les architectes et les ingénieurs. Ils étaient tous unis, en brandissant des pancartes sous des slogans hostiles au pouvoir. Ils appellent toujours à une nouvelle République indépendante et démocratique, et au changement du système politique algérien. La manifestation des étudiants s'est déroulée, hier, dans de bonnes conditions et sous la haute surveillance des dispositifs policiers qui n'ont pas quitté les lieux des rassemblements habituels depuis plusieurs semaines. A noter que, depuis l'organisation de leur première manifestation (le 3 mars dernier), les étudiants semblent toujours déterminés, et n'ont manqué à aucun ordre d'appel lancé via les réseaux sociaux. La réorganisation des ces manifestation, selon un étudiant, se poursuit parce que les responsables du gouvernement n'ont exprimé aucune réaction positive. « On appelle au changement de tout le système politique algérien », a-t-il scandé. En parallèle, des dizaines d'agents de la Protection civile ont organisé, hier, dans la commune d'El Harrach, une manifestation depuis l'hôpital Salim Zmirli en scandant également des slogans hostile au pouvoir. De leur côté, les membres du syndicat national des ingénieurs agréés en Génie civil et Bâtiment ont pris part aussi à ce rassemblement. Il est utile de rappeler qu'un sit-in de protestation a été également organisé avant-hier (lundi) à la Grande-Poste, par les employés et fonctionnaires des communes ainsi que les architectes, afin de revendiquer le changement du système politique algérien et soutenir les revendications du mouvement de protestation populaire. Les employés des communes ayant répondu à l'appel du Syndicat national autonome du personnel de l'administration publique (Snapap) ont brandi des slogans appelant au changement du système politique algérien, au rejet du prolongement du mandat du président de la République et à lutter contre la corruption et la bureaucratie, tout en exigeant l'amélioration de leurs conditions socio-professionnelles. Lors de leur sit-in, les architectes ont brandi des slogans revendiquant la liberté, la démocratie, le respect de la volonté du peuple et la participation de tous les enfants de l'Algérie à la construction de leur avenir. De leur côté, les employés du secteur de la santé ont observé des sit-in de protestation à travers plusieurs établissement hospitaliers d'Alger pour revendiquer «le changement du système politique algérien», «Le respect de la Constitution» ainsi que le rejet de toute ingérence étrangère dans les affaires internes du pays.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.