La hausse des prix alimente l'appétit des investisseurs, optimistes    Baisse drastique des réserves de change et dérapage accéléré de la cotation du dinar    Une lettre de Ghali adoptée comme document officiel du Conseil de sécurité    Plus de 100 kg de drogue saisis à Alger et 11 suspects arrêtés    L'Etat œuvre à redonner aux zones rurales un rôle pionnier économiquement    Les meilleures œuvres primées    L'ESS tombe à Biskra, la JSK au pied du podium    Le portier algérien Oukidja suspendu pour cinq matches    «Soulagé d'être réhabilité»    Ligue des Champions: le MCA s'impose au Sénégal face au Teungueth FC    Procès en appel de l'auteur présumé de l'assassinat d'Ali Tounsi : Le colonel Chouaib Oultache condamné à la prison à vie    INESG: ouverture des travaux d'une journée d'étude portant sur la guerre del'information    Une responsable sahraouie appelle les organisations féminines à travers le monde à protéger les sahraouies des exactions marocaines    Le FFS éloigne la perspective de sa participation aux prochaines élections    Arsenal : Le successeur de Lacazette déjà trouvé ?    Le Président Tebboune présidera dimanche une réunion du Conseil des ministres    La rencontre fédérale a failli dégénérer    Le texte qui choque    La course contre la montre pour le nouveau gouvernement    Qui s'y frotte s'y pique    Les Verts en stage à Alger avant l'Allemagne    Les matchs amicaux face à la Côte d'Ivoire et la Zambie officialisés    Ligue des champions d'Afrique: le CRB tenu en échec face à Al-Hilal du Soudan    Les attaques de l'armée sahraouie contre les forces armées marocaines s'intensifient    Algérie : l'ONU réclame une enquête et la fin des détentions arbitraires    "La vitesse de propagation de la souche mutante fait peur"    Trois ouvriers asphyxiés au gaz    Trois ans de prison ferme à l'encontre de 3 anciens maires    Nette augmentation de la délinquance à Sétif    Imposante mobilisation à Alger    Des relations en clair-obscur !    ...Sortir ... ...Sortir ... ...Sortir ...    M'sila: Un bus chute dans un oued, 16 blessés    En dépit de la poursuite de la grève des travailleurs: Réouverture des centres d'enfouissement    Crimes commis à l'étranger: Un projet de loi pour la déchéance de la nationalité    Affaires religieuses: La question de la prière des Tarawih «en cours d'examen»    Restaurer nos «gourbis» !    Tébessa: Un 4 mars 1956...    Soufiane Djilali craint des dérapages    Fenniche évoque l'élargissement des prérogatives    «L'Algérie n'importera plus de fer»    Le procès en appel renvoyé    Les rentiers cachés de la République    Une loi pour la déchéance de la nationalité    Le pape en Irak, hier, pour une visite historique    Qui est cadre et qui ne l'est pas?    8 Mars: très bonne fête, Mesdames!    Le producteur Tahar Harhoura n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le maintien de ces élections, un risque pour la cohésion et la stabilité nationale
Publié dans La Nouvelle République le 21 - 05 - 2019

La classe politique et les organisations de la société civile ont réagi, hier mardi, au discours du vice-ministre de la défense, chef d'Etat-major de l'Armée, le général-major Ahmed Gaïd Salah, prononcé avant-hier lundi à Ouargla, sur la situation politique du pays. Une allocution à travers laquelle, il a affirmé, notamment, que la tenue de l'élection présidentielle fera barrage à ceux qui veulent le prolongement de la crise.
Le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) a, par la voix de son président, Mohcine Bellabes a estimé que le chef d'Etat-major de l'ANP qui ne s'est pas, cette fois-ci, attaqué à ce qu'il appelle « ceux qui entravent la solution constitutionnelle », tergiverse dans des postures qui ont déjà fait perdre à la Nation beaucoup de temps. « En réalité personne n'a entravé la solution constitutionnelle, elle n'est tout simplement pas une solution mais un problème », écrit-il sur sa page facebook. «Ahmed Gaid Salah continue de croire en l'élection présidentielle sans passer par une période de transition à même de mettre en place les mécanismes, dont l'instance indépendante d'organisation et non de surveillance des scrutins, qui garantissent une élection réellement transparente et libre et une alternance démocratique au pouvoir », poursuit le leader du RCD. Pour sa part, le président du parti Talaï El Hourriyat, Ali Benflis, pense que la future élection présidentielle ne peut se faire sans la participation des parties qui doivent participer et sans la mise en place des outils pour son organisation, dont l'instance indépendante chargée d'organiser et de surveiller cette élection. « Il faut un débat entre tous les acteurs politiques, le mouvement populaire et les organisations de la société civile », suggère Ali Benflis sur la chaîne TV El Biled. Considérant que la non-évocation de la date du 4 juillet (date de l'élection présidentielle convoquée par Bensalah), s'inscrit dans le bon sens de ce que veut le peuple algérien. De son côté, la Ligue algérienne de défense des droits de l'Homme (LADDH), a estimé que le chef d'Etat-major de l'ANP, s'accroche encore à son offre d'aller aux élections même sans ou contre le peuple qui l'ont pourtant rejetées majoritairement, pacifiquement mais avec grande détermination, sous prétexte du respect de la constitution. « Le maintien de ces élections sont un risque pour la cohésion et la stabilité nationale », écrit la LADDH dans un communiqué diffusé sur sa page Facebook. Appelant l'armée à se ressaisir et d'être à l'écoute et du côté du peuple, pour l'ouverture d'une transition en vue de l'émergence de la nouvelle république civile, démocratique et sociale. Abdelkader Bengrina, le président du parti Mouvement El Bina, a, quant à lui, demandé le report de l'élection présidentielle du 4 juillet prochain. Tout en rejetant le vide constitutionnel quel qu'il soit le motif, dit-il, Bengrina a appelé à trouver des solutions à la crise en répondant aux revendications du mouvement populaire à qui il a réitéré son soutien, sans pour autant sortir du cadre constitutionnel.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.