Affaire «Tahkout»: Liberté provisoire pour le ministre du Tourisme    Quel dialogue national ?    Pour la 21ème semaine consécutive: Les étudiants poursuivent les manifestations    Automobile: La 1re pierre de l'usine Peugeot le 21 juillet    Tlemcen: Gendarmerie et police enquêtent à la CCLS    Une médiation morte avant de commencer    Equipe nationale: Cap sur le Sénégal    Les cinq clés de la réussite de l'Algérie    Constantine - Premier vol vers les Lieux Saints de l'Islam demain    Université «Mohamed Boudiaf»: 3.500 nouveaux bacheliers attendus    Douze accidents de la route en 48 heures    Chakib Khelil et le scandale Panama Papers    Energie nucléaire : Réalisation prochaine d'une station de production de l'électricité    Energies renouvelables : Sonelgaz possède l'expérience nécessaire pour accompagner le programme national    Les opérateurs intéressés bénéficieront de l'accompagnement public    La Tunisie toujours attractive    Karim Younes confirme sa présence    Les pays de l'UE à la recherche d'une approche commune à l'endroit de l'Iran    Al-Assad promet de poursuivre les efforts pour former un comité constitutionnel    Une guerre US contre l'Iran entraînera un déluge de missiles sur Israël    Algérie Motors annone l'arrivée du C400 X et le C400 GT    Une plateforme anticorruption contre 8.000 fonctionnaires    Italie : Les dessous du déplacement de Salvini à Washington    Algérie-Mali : Le ministre malien des AE en visite de travail à Alger    Le successeur d'Ouyahia connu ce samedi    La meilleure voie de voir l'Algérie de demain    CAN-2019: Les "Verts" droit au but    Le club NRAI El Harrach remporte le trophée    Afflux record au stade au 5 juillet    CAN-2019 : les Verts en finale    Le Real Madrid annonce la mort du frère de Zineddine Zidane    Ambiance : L'Algérie, entre liesse populaire et rêve de deuxième étoile    Cour suprême : Abdelkader Benmessaoud mis en liberté provisoire    Marches des étudiants à Alger    Baisse drastique des réserves de change    Conseil interministériel élargi : Examen des préparatifs de la prochaine rentrée sociale    Lancement d'une campagne de sensibilisation aux accidents de la route    Près de 700 millions de DA de marchandises non facturées mises sur le marché    14 orpailleurs arrêtés à Tamanrasset et Bordj Badji Mokhtar    Programme d'activités estivales : Cap sur la grande bleue    Exposition collective d'arts plastiques    30 wilayas au Salon national des arts traditionnels et cultures populaires    Regain de créativité théâtrale pour enfants    Un mythe, des voyages hors du commun    Participation de plus de 20 wilayas    Exposition collective d'artistes peintres des wilayas de l'Ouest    .sortir ...sortir ...sortir ...    L'autofiction, une quête de soi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Cameroun toujours là pour le titre... le Ghana accroché
Publié dans La Nouvelle République le 27 - 06 - 2019

Il fallait attendre tranquillement la 67' pour voir les champions d'Afrique venir à bout d'une équipe superbement balaise de la Guinée-Bissau, et qui avait fait suer ce Cameroun aux ambitions couleurs Coupe d'Afrique des nations 2019. Le score 2-0, c'est presque la surprise du match.
Ils avaient tout de même suffisamment pioché. L'une comme l'autre équipe n'avait trouvé le couloir où la balle pouvait aller se poser dans les filets respectifs. La lutte avait un caractère nerveux loin d'être sportif. Tout les jeux, ou presque, étaient permis dans cette bataille. L'arbitre tunisien avait bien fini par tirer le premier carton rouge de la CAN-2019, ce qui indiquait que les joueurs n'avaient pour souci que de terminer cette partie par un nul. Ce qui bien évidement arrangerait les Camerounais et la Guinée Bissau. Le joueur camerounais Bassogog qui fut le meilleur de la dernière CAN n'avait pas réussi à rééditer son talent.
Les Djurtus répliquaient par des frappes souvent dangereuses, mais n'arrivent pas à percer le mur défensif de la Guinée Bissau. Les Hommes de Clarence tentaient alors de s'imposer et de freiner toutes les tentatives souvent avec rage pour trouver la solution sans pour autant y arriver. La seconde mi-temps était celle de la délivrance des Camerounais, lesquels en trois minutes détruisirent l'attaque de la Guinée-Bisseau. Ce fut d'abord un joli cadeau offert par leur gardien, consécutivement à un corner par lequel Yay, oublié par les défenseurs de la G.B., posta le premier but à la 66', de la tête. Le second arrivera tout juste à la 69', l'Angevin qui venait tout juste de rentrer, et profitant d'un coup de billard sur un centre de d'Oyongo, pour faire le break et porter le score à 2-0.
Le Bénin plus entreprenant que le Ghana
Il était finaliste en 2015 et 4e au classement de la précédente CAN. Le Ghana voulait confirmer son talent, à l'occasion de la présente CAN-2019 et de la clôture de la 1re journée de la phase de groupes. Mais ce mardi, ce n'était pas la bonne musique qui a été jouée, au contraire. Le mauvais réglage la mettait plutôt dans des conditions difficiles. Alors considéré comme un des favoris, le Ghana est passé à côté de ses ambitions en concédant un match nul face au Bénin 2-2. Dès la deuxième minute, la tonalité est donnée. Le Bénin s'installe dans le classement, grâce à ce corner tiré par Adeoti, Poté récupère la balle, se fait un plaisir de dribbler le gardien et place le cuire au fond de ses filets. Voilà que la rencontre change d'intensité ? Piqués par ce but, les Ghanéens tentent de réviser ses stratégies avant que d'autres buts ne viennent confirmer la suprématie du Bénin.
Quelques minutes plus tard, c'est Jordan Ayew qui récupère une excellente balle de son coéquipier au niveau de la surface, la glisse tranquillement sur son frère Andre lequel se voyait dans l'obligation de travailler cette balle et de tenter son tir d'une frappe qui obligea le gardien à la lâcher pour aller mourir dans les filets Beniois (1-1). Une égalisation mais aussi une nouvelle relance se fait remorquer à travers cette action qui intervient juste à quelques seconde du coup de sifflet de la première partie, Jordan Ayew, qui a pris goût, bien servi dans l'axe, s'échappe avec la balle au pied et d'un tir croisé sonne la victoire.
Une victoire qui permet ainsi de quitter le terrain avec une victoire qu'ils espèrent protéger jusqu'à la fin de la partie. Mais au retour des vestiaires, John Boye accuse un deuxième carton, contestable d'ailleurs, tout le monde s'interrogeait sur cette décision de l'arbitre tunisien qui donne le premier carton rouge de la CAN alors que la faute n'était pas aussi méchante. On termine la rencontre à 10. Pas facile en si bon chemin. Mais cela n'empêche que les joueurs du Bénin multiplient d'intensité et bombardent le gardien de tirs souvent très bien cadrés, jusqu'à ce que Michael Poté égalise 2- 2.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.