Barça : Messi reprend l'entrainement avec le groupe    Bonnes perspectives en gaz et électricité    DIALOGUE NATIONAL : Le panel s'engage à rencontrer la société civile    «Le dialogue doit satisfaire les demandes du peuple»    COUR DE JUSTICE D'ORAN : Le président de la cour et du procureur général installés    «L'investissement est ouvert au privé»    DEGRADATION DU SOLDE COMMERCIAL : Les experts tirent la sonnette d'alarme    Un professeur américain rejette la propagande marocaine    Guterres profondément préoccupé par la situation dans le Nord-Ouest    Jeux militaires de Russie : l'Algérie décroche la 6e place    La paire Meriem Azem-Amel Zaïdi au dessus du lot    Islam Slimani en prêt à Monaco    «Je n'ai pas envie de poursuivre ma mission»    ACCIDENT DE LA ROUTE A SIDI BEL ABBES : Six blessés dans une collision à Sidi Khaled    Sept personnes arrêtées dans plusieurs wilayas    SAISON ESTIVALE : 17 morts par noyade à Mostaganem    PELERINAGE 2019 : 22 Algériens décédés depuis le début du Hadj    Crime odieux sur un jeune homme à El Matmar    L'EN «messieurs» se contente de la 12e place    "La mission du panel est de diviser le hirak"    Les ventes de voitures en baisse en juillet en Chine    La hantise des conducteurs    L'armée face à une situation sécuritaire de plus en plus préoccupante    Farès opéré avec succès    Une jeune fille fait une chute du 5e étage à Haï Essalem    L'histoire convoquée pour le présent    L'ONM demande la dissolution du FLN    Serge Michel : engagement total pour la Révolution algérienne    "L'enseignement des arts a besoin d'un nouveau souffle"    Trop de questions (2)    Yémen : Les séparatistes s'emparent de nouvelles positions    Blida : Installation du nouveau président de la Cour et du procureur général    Bensalah réitère son appel au dialogue    Marche des étudiants: Maintien de la mobilisation à Alger    ASM Oran: Ahmed Belhadj ne viendra pas    Haï Nour: Deux dealers arrêtés    Tébessa, El-Tarf: De nouveau des routes coupées à cause de l'eau    ATP: Le Sud-Coréen Lee, le 1er joueur sourd à gagner un match sur le circuit    Climatiseurs DualCool et ArtCool : Les nouveaux nés de LG    Bourses : L'Europe finit en hausse, portée par les espoirs de relance    Chine : Réunion du PCC pour analyser la situation économique    Rencontre Poutine-Macron : La Russie ne souhaite pas un scénario à la Gilets jaunes à Moscou    ZLECAF : Nécessité de saisir les opportunités au profit de l'économie nationale    Importations: Des matériels roulants en souffrance au niveau des zones sous-douanes débloqués    Afin d'atteindre "rapidement" ses objectifs : Le chef de l'Etat renouvelle son appel à faire avancer le processus de dialogue    Deuxième jour du ministre de l'Intérieur à Illizi : Les jeunes expriment leurs préoccupations    Plus de 180.000 unités en 2018    Nouvelle publication    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plus de 5 000 supporters algériens en renfort au Caire
Publié dans La Nouvelle République le 17 - 07 - 2019

C'est à croire que Djamel Belmadi porte, au fil des décennies, les plus grands espoirs du football national sur ses épaules. Il disait à chaque rencontre avec les médias qu'il est un homme qui ne sait pas jouer pour jouer, et d'ajouter «mes joueurs ont aussi ça en eux : ils sont généreux et ne rechignent pas à l'effort».
«Pour gagner, ils veulent cette victoire et Inchallah, nous la décrocherons, et elle sera dédiée au peuple algérien qui mérite cette joie, cette liberté de la fêter que ce soit chez nous en Algérie ou au niveau des autres nations où il existe un seul algérien», renchérit-il. Les protégés de Belmadi ont des trémolos dans la voix lorsqu'ils évoquent sa «culture de la gagne» et ses indéniables qualités de meneur d'hommes. Alors ce vendredi, les Verts ont rendez-vous, au stade du Caire, avec leur propre histoire. Décrocher la deuxième étoile qui manque au maillot. Mission pas impossible, disent les joueurs. «Oui, nous défendrons crânement nos chances comme nous l'avons fait depuis notre entrée en scène dans cette CAN-2019».
On a longtemps cherché quel style de jeu que Belmadi comptait donner à son équipe pour que la seconde étoile ne leur file surtout pas, mais cela reste un secret. Si les Sénégalais, qui sont à leur deuxième finale, ils voudront décrocher leur troisième, après leur défaite face aux Camerounais en 2002 (0-0, 3-2 tab). Les Fennecs, eux, sont en train de vivre ce que l'Algérie n'a pas vécu depuis 29 ans, soit depuis 1990, l'année qui nous renvoie au sacre qu'elle a obtenue. C'était face aux Nigérians (1-0). L'autre finale de la CAN a eu lieu 10 ans plus tôt avec la lourde défaite face au Nigeria (3-0).
Ce vendredi, on jouera la deuxième étoile pour les Verts ou la première pour le Sénégal. Les professionnels avertissent. Le duel ne sera pas facile à négocier sur le terrain.
Le plus gros, soulignent les techniciens, est fait quelque soit le résultat. Ils sont finalistes, c'est déjà un bonheur, une naissance d'un groupe qui rehausse l'image, non seulement du football national, mais aussi du pays. Grâce à l'armada algérienne, ils sauront riposter comme elle l'a fait depuis le début de cette édition. Même si le côté psychologique a son importance, les «enfants» de Belmadi savent qu'ils doivent aller jusqu'au bout pour écrire l'histoire, leur page d'histoire. Ils le savent. Ils savent qu'ils n'ont pas le droit à l'erreur, et le sélectionneur algérien a formé le groupe qu'il pensait le meilleur pour avancer vers le trophée. Il a réussi à les mobiliser, à les unir et à assurer une solidarité entre les joueurs, sur le terrain d'abord mais aussi dans la vie de tous les jours, ensuite ce que personne parmi les sélectionneurs passés n'ont réussi à faire. Ce qui est essentiel, voire important pour chaque joueur.
L'ambiance que découvrent les supporters n'a jamais était aussi exceptionnelle depuis des années comme celle qui couvre les Guerriers, alors pourquoi ne pas refaire le match. «On n'est pas arrivé à ce niveau pour lâcher, on va tout faire pour terminer en beauté». Il y a toujours, quelque part, ceux qui parlent de fatigue mais la récupération est estimée suffisante par le groupe pour terminer le trajet le plus méchant certainement. Christopher Oualembo, l'ex-milieu international de la RD Congo, consultant chez Canal+, avait vu juste en pronostiquant une finale Algérie-Sénégal. D'autre part, il précise que l'Algérie reste, au terme d'une coupe qui s'achève, la meilleure équipe qui a su montrer tout son dynamisme et son engagement. Ce sont les enfants de l'école de Belmadi qui avancent et qui a libéré l'équipe nationale d'un passé marqué par une cacophonie qui ne dit pas son nom. Les supporters algériens, dira-t-il, «ont une folle patient pour le football. Elle est historique. Ce n'est pas que dans le foot, ça parle dans l'histoire.
Les Algériens sont très fiers de leur pays. Ils défendent leurs couleurs comme peu dans le monde entier, et on se rend compte, lorsque l'Equipe nationale joue, il se passe réellement quelque chose, pour avoir joué en 1968 en RDC, je peux vous dire que c'est une nation qui peut compter sur ses supporters». Il a parfaitement raison puisque «rien n'est laissé au hasard. Il donne des clés aux joueurs afin qu'ils sachent à quoi s'attendre, selon l'adversaire». Pour cette finale justement, 28 avions seront affrétés pour transporter 4 800 supporters en partance des quatre coins du pays vers le Caire. Ils rejoindront les 1 200 fans déjà sur place. Une flotte qui sera importante puisque 13 avions de la compagnie nationale Air-Algérie, 6 de la compagnie Tassilis Airlines et 9 avions militaires.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.