Djerad: lutter contre la bureaucratie pour "un avenir meilleur"    Séisme à Mila: plus de 3.100 constructions inspectées à travers les zones sinistrées    Installation de la nouvelle présidente et du nouveau procureur général à la Cour d'Ain Temouchent    Huit ans de prison ferme contre Wassiny Bouazza    Foot: les clubs contestataires de la LNFA et de la LIRF introduisent des recours    ECOLE SUPERIEURE DE LA GN DE ZERALDA : Sortie de la 07ème promotion d'officiers    Affaire de l'enregistrement sonore: liberté provisoire pour Nassim Saâdaoui    Le procès de Baha Eddine Tliba reporté    LUTTE CONTRE LA COVID-19 : Benbouzid et l'ambassadeur russe évoquent le vaccin    Quatre walis testés positif au coronavirus    495 nouveaux cas confirmés et 11 décès en Algérie    En attendant l'ouverture des plages, les estivants envahissent la Corniche oranaise    Les habitants de Jijel redécouvrent la splendeur de la nature loin des plages    REOUVERTURE GRADUELLE DES PLAGES : Toutes les conditions sont réunies à Mostaganem    COMMUNIQUE/ DENONCIATION. Solidaires avec Khaled Drareni et les détenus du Hirak.    Pléthore de modèles d'ici 2022    10 millions de ventes pour RAV4    «L'Algérie fait face à des tentatives de déstabilisation»    «Le dépôt en ligne des comptes sociaux sera obligatoire»    Pas de folie pour le recrutement !    Medaouar sollicite Zetchi pour l'attribution d'une prime au CRB et à l'OM    Ahmed Belhadj sollicité pour la présidence    Le DTP de Tébessa en détention préventive    Les dirigeants libanais étaient prévenus des dangers    "Nous avons été impressionnés par le pacifisme du Hirak"    L'ONG Acted suspend temporairement ses activités au Niger    Retour sur un savoir-faire ancestral    Un legs patrimonial et culturel à ressusciter    "Aâssab oua aoutar" en deuil    Direction de la pêche de la wilaya : Réouverture aujourd'hui de la poissonnerie du port    Litiges territoriaux entre la Grèce et la Turquie : La Grèce appelle à un sommet d'urgence de l'Union européenne    Gouvernement de compétences indépendantes ou des législatives anticipées : Les partis politiques dos au mur en Tunisie    Championnat féminin : La JF Khroub déclarée championne    Maroc : Manifeste d'artistes contre la «répression» et la «diffamation»    Importation de véhicules neufs : Le cahier des charges, les incohérences d'une démarche    Procès de l'ex-chef de la DGSN : L'ex-chef d'état-major au 2e CRGN d'Oran, le colonel Allal Taifour répond à Abdelghani Hamel    Ancien maire de Souk Ahras, moudjahid et fervent défenseur des couches défavorisées : Hemana Boulaâres tire sa révérence    Hommage à Abderrahmane Rebah    Les opérateurs économiques tenus de déclarer leurs dépôts avant fin août    Polémique autour d'une agence naissante    Aéroport d'Es-Senia: Quarante smartphones saisis    Football - Nationale 2: Une composante très discutable    Ligue des champions d'Europe: Pour qui sonnera le glas ?    Du comment lire l'avenir dans la paume de sa main !    Tiaret: Réinhumation des restes de quatre chouhada    La doyenne de la wilaya n'est plus    Les souscripteurs invités à finaliser les démarches administratives et financière    Benbouzid n'exclue pas un reconfinement    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plus de 5 000 supporters algériens en renfort au Caire
Publié dans La Nouvelle République le 17 - 07 - 2019

C'est à croire que Djamel Belmadi porte, au fil des décennies, les plus grands espoirs du football national sur ses épaules. Il disait à chaque rencontre avec les médias qu'il est un homme qui ne sait pas jouer pour jouer, et d'ajouter «mes joueurs ont aussi ça en eux : ils sont généreux et ne rechignent pas à l'effort».
«Pour gagner, ils veulent cette victoire et Inchallah, nous la décrocherons, et elle sera dédiée au peuple algérien qui mérite cette joie, cette liberté de la fêter que ce soit chez nous en Algérie ou au niveau des autres nations où il existe un seul algérien», renchérit-il. Les protégés de Belmadi ont des trémolos dans la voix lorsqu'ils évoquent sa «culture de la gagne» et ses indéniables qualités de meneur d'hommes. Alors ce vendredi, les Verts ont rendez-vous, au stade du Caire, avec leur propre histoire. Décrocher la deuxième étoile qui manque au maillot. Mission pas impossible, disent les joueurs. «Oui, nous défendrons crânement nos chances comme nous l'avons fait depuis notre entrée en scène dans cette CAN-2019».
On a longtemps cherché quel style de jeu que Belmadi comptait donner à son équipe pour que la seconde étoile ne leur file surtout pas, mais cela reste un secret. Si les Sénégalais, qui sont à leur deuxième finale, ils voudront décrocher leur troisième, après leur défaite face aux Camerounais en 2002 (0-0, 3-2 tab). Les Fennecs, eux, sont en train de vivre ce que l'Algérie n'a pas vécu depuis 29 ans, soit depuis 1990, l'année qui nous renvoie au sacre qu'elle a obtenue. C'était face aux Nigérians (1-0). L'autre finale de la CAN a eu lieu 10 ans plus tôt avec la lourde défaite face au Nigeria (3-0).
Ce vendredi, on jouera la deuxième étoile pour les Verts ou la première pour le Sénégal. Les professionnels avertissent. Le duel ne sera pas facile à négocier sur le terrain.
Le plus gros, soulignent les techniciens, est fait quelque soit le résultat. Ils sont finalistes, c'est déjà un bonheur, une naissance d'un groupe qui rehausse l'image, non seulement du football national, mais aussi du pays. Grâce à l'armada algérienne, ils sauront riposter comme elle l'a fait depuis le début de cette édition. Même si le côté psychologique a son importance, les «enfants» de Belmadi savent qu'ils doivent aller jusqu'au bout pour écrire l'histoire, leur page d'histoire. Ils le savent. Ils savent qu'ils n'ont pas le droit à l'erreur, et le sélectionneur algérien a formé le groupe qu'il pensait le meilleur pour avancer vers le trophée. Il a réussi à les mobiliser, à les unir et à assurer une solidarité entre les joueurs, sur le terrain d'abord mais aussi dans la vie de tous les jours, ensuite ce que personne parmi les sélectionneurs passés n'ont réussi à faire. Ce qui est essentiel, voire important pour chaque joueur.
L'ambiance que découvrent les supporters n'a jamais était aussi exceptionnelle depuis des années comme celle qui couvre les Guerriers, alors pourquoi ne pas refaire le match. «On n'est pas arrivé à ce niveau pour lâcher, on va tout faire pour terminer en beauté». Il y a toujours, quelque part, ceux qui parlent de fatigue mais la récupération est estimée suffisante par le groupe pour terminer le trajet le plus méchant certainement. Christopher Oualembo, l'ex-milieu international de la RD Congo, consultant chez Canal+, avait vu juste en pronostiquant une finale Algérie-Sénégal. D'autre part, il précise que l'Algérie reste, au terme d'une coupe qui s'achève, la meilleure équipe qui a su montrer tout son dynamisme et son engagement. Ce sont les enfants de l'école de Belmadi qui avancent et qui a libéré l'équipe nationale d'un passé marqué par une cacophonie qui ne dit pas son nom. Les supporters algériens, dira-t-il, «ont une folle patient pour le football. Elle est historique. Ce n'est pas que dans le foot, ça parle dans l'histoire.
Les Algériens sont très fiers de leur pays. Ils défendent leurs couleurs comme peu dans le monde entier, et on se rend compte, lorsque l'Equipe nationale joue, il se passe réellement quelque chose, pour avoir joué en 1968 en RDC, je peux vous dire que c'est une nation qui peut compter sur ses supporters». Il a parfaitement raison puisque «rien n'est laissé au hasard. Il donne des clés aux joueurs afin qu'ils sachent à quoi s'attendre, selon l'adversaire». Pour cette finale justement, 28 avions seront affrétés pour transporter 4 800 supporters en partance des quatre coins du pays vers le Caire. Ils rejoindront les 1 200 fans déjà sur place. Une flotte qui sera importante puisque 13 avions de la compagnie nationale Air-Algérie, 6 de la compagnie Tassilis Airlines et 9 avions militaires.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.