4 ans de prison ferme requis à l'encontre de Drarni, Belarbi et Hamitouche    Décès de Saïd Amara: Djerad présente ses condoléances à la famille du défunt    Constantine: saisie de 90 000 comprimés psychotropes    COUPURES DE L'ALIMENTATION EN EAU POTABLE : Le DG de l'ADE s'explique    Djerad accuse des parties qui chercheraient à provoquer la « Fitna »    AID EL ADHA : Plus de 10 000 commerçants non mobilisés ont assuré la permanence    Louisa Hanoune évoque son emprisonnement    TRAITEMENT CONTRE LA COVID-19 : Le ministre de la santé Benbouzid apporte des précisions    Covid-19: 507 nouveaux cas, 482 guérisons et 8 décès    Boumerdès: fin de confinement pour 236 algériens rapatriés de Russie    Raids israéliens sur Ghaza: le Hamas dénonce une "escalade et une agression"    M'hamed Benredouane enterré au cimetière de Bouzaréah à Alger    FEUX DE FORETS : 8800 Hectares ravagés en 2 mois    MOSTAGANEM : Les citoyens appelés au respect des horaires de dépôt des ordures ménagères    La chaîne "El Maarifa" désormais diffusée sur Nilesat    Trump provoque un tollé politique en évoquant un possible report de la présidentielle    6 personnes tuées dans l'explosion d'un engin artisanal    Louisa    Aubameyang offre la Cup et l'Europe à Arsenal    L'opposition prépare une deuxième motion de défiance contre Ghannouchi    Alger surprise par la liste de l'UE    Carences ou actes de sabotage ?    L'hommage unanime du métier    À fleur de peau de Meriem Mesraoua au Festival du film de Venise    18 civils tués dans une attaque de Boko Haram    Le Soudan affirme agir pour que Washington le retire de la "liste noire"    Ankara a acheminé plus de 17 000 mercenaires syriens en Libye    Talaie El-Houriat réclame des réformes structurelles profondes    Le combat douteux du syndicat    Décès de l'ancien président de la FAF, Saïd Amara    Trois candidats en compétition    La fille des Aurès    Fin de cavale pour le secrétaire particulier de Gaïd Salah    "Le 4e art est le produit de luttes engagées"    Une palette azurée pour effacer le gris du confinement    Abbès Morsli, Président du CSA/USMBA : «La saison 2020-2021 s'annonce difficile»    MO Béjaïa : Les dirigeants face à un avenir difficile    Moustakbel Oued Sly accède en ligue 2 : Le club engagé dans la voie du professionnalisme    Festival international du film de Moscou : Hamid Benamra s'affiche avec Time life    Décès de l'écrivain Daho Tabti : C'était un clairvoyant    Centenaire de l'écrivain Mohammed Dib : Le dictionnaire amoureux de la Finlande    CHEQUES ET LIQUIDITES    Nucléarisation rampante    El Tarf: Les bureaux de poste toujours sans liquidités    Sidi Bel Abbès: Le nouveau chef de sûreté de wilaya installé    Crise financière: Une question d'argent !    Mesurer les distances à l'œil nu    Cinq terroristes éliminés et un autre arrêté en juillet    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bouira retrouve son ambiance nocturne
Publié dans La Nouvelle République le 18 - 07 - 2019

La ville de Bouira a retrouvé son ambiance nocturne grâce à une série variée d'activités artistiques organisée en marge du 1er salon national des arts traditionnels et cultures populaires du patrimoine immatériel algérien, qu'abrite la maison de la culture Ali Zaâmoum.
Durant la journée, les participants au Salon présentent aux visiteurs leurs différents produits et objets traditionnels illustrant la culture de chaque région du pays. Une multitude d'exposition sont organisées à l'intérieur et à l'extérieur de la maison de la culture, ce qui draine chaque jour un grand nombre de visiteurs. «Les activités se poursuivent depuis dimanche, nous avons des conférences, des ateliers pour la poésie et pour les contes, qui s'ajoutent à toutes ces expositions, tout ça drainé un grand public», a indiqué la directrice de la maison de la culture Ali Zaâmoum, Saliha Chirbi.
Le programme ne s'arrête pas dans la soirée, des Chants (Ichewiqen) et des danses populaires ainsi que des contes sont organisés chaque soir à partir de 20h sur l'esplanade jouxtant la maison de la culture. Le grand nombre de familles et enfants, qui y viennent chaque soir, crée souvent une ambiance nocturne particulière. La magie et les spectacles de danse produits au rythme de la musique folklorique mettent de l'ambiance sur la scène à la grande joie des visiteurs, en quête de détente pour rompre avec la routine du travail et la chaleur estivale.
«Je viens en famille chaque soir ici pour assister à ces beaux spectacles de danse kabyles. C'est vraiment magnifique, il y'a du monde, notre pays est fort grâce à sa diversité culturelle et artistique», s'est réjoui Raouf, un trentenaire rencontré lundi soir par l'APS à l'entrée de la maison de la culture. Les stands des expositions dédiées aux habits, bijoux, tapis, gâteaux, poterie et autres produits traditionnels restent ouverts la nuit pour permettre aux visiteurs de découvrir les arts traditionnels de chaque wilaya du pays.
Certaines wilayas, à l'image de Laghouat et d'El Ménéa ont installé leurs tentes à l'extérieur de la maison de la culture, où elles exposent les différents produits et objets traditionnels Des galas artistiques sont aussi organisés chaque soir dans la grande salle de la maison de la culture, drainant un grand public. «Je suis très contente que cet évènement réussisse dans notre wilaya (Bouira), nous avons d'autres activités et des concours de poésies ainsi que de conte pour enfant, qui sont programmés à cette occasion», a indiqué Mme Chirbi. La première édition de ce salon national ouvert dimanche dernier et à laquelle prennent part 30 wilayas du pays, se poursuivra jusqu'au 18 du mois en cours.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.