Le conseil de Darren Bent à Benrahma pour réussir à West Ham    Touba se rattrape bien avec Waalwijk    Rudi Grcia évoque le recrutement de Slimani !    Accusé d'avoir participé à l'assaut du Capitole, Chuck Norris affirme qu'il s'agissait d'un sosie    Kamel Boughaba inhumé à El Tarf    Décès de cinq citoyens dans l'explosion d'une bombe artisanale à Tébessa    Reconduction du confinement à domicile dans 29 wilayas du pays    Mon voyage en Chine(5)    «Revoir les pratiques, pas le système»    M. Chanegriha préside une réunion de travail avec les cadres du MDN    Le Mali au menu du Conseil de sécurité aujourd'hui    Slimani, «bon pour le service», signe pour dix-huit mois à Lyon    La Fifa saisie dans le dossier Boutmen (Club Africain)    Le HCR appelle l'UE à mieux protéger les réfugiés en Europe    Des syndicalistes critiquent la gestion des APC    Gâteau aux raisins secs    L'Algérie opte pour un deuxième vaccin chinois    Hommage à un grand intellectuel, le regretté Pr. Abdelkader Khelladi    Tu veux acheter un lingot ?    La préservation et la réhabilitation du patrimoine culturel sont l'affaire de tous    ESS-MCA, le choc !    Casoni plie bagage    Les transporteurs sanitaires menacent de faire grève    Peine capitale contre les assassins du boxeur Kerrad Mhenna    Le match à ne pas rater pour les Verts    Un an de prison ferme requis contre 7 activistes    Le rabatteur    Des universitaires appellent à sa généralisation dans tout le pays    Trains de banlieue : Environ 80 000 voyageurs par jour    INPED Boumerdès : Une refonte pédagogique salvatrice    Blida : l'ENPI et sa (mauvaise) gestion des cités    Yennayer 2971 : Exposition dédiée à l'artisanat traditionnel    A l'Ouest rien de nouveau !    Une situation épidémiologique stable a l'EHU: Vers une reprise normale des activités médicochirurgicales    Mandat de dépôt pour plusieurs agressions    Le déluge    Yennayer à Batna : la racine des arts    Vol et trafic de pièces archéologiques: Deux individus arrêtés et plus de trois milliards de cts d'objets d'art récupérés    Tiaret: Il y a 59 ans, Hamdani Adda était brûlé vif par l'OAS    Erosion continue du pouvoir d'achat    Bientôt finalisé    Le seuil maximum des retraits porté à 200.000 DA    Les donateurs veulent une révision de la législation fiscale    70 porteurs de projet poursuivis en justice    L'ADE de Sétif passe à l'acte    340 millions de chrétiens persécutés dans le monde    Lancement d'exercices navals en mer d'Oman    L'accusation fait appel du jugement du TSL    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Khaled Nezzar visé par un mandat d'arrêt international
Publié dans La Nouvelle République le 06 - 08 - 2019

Selon l'information donnée hier par l'entreprise publique de télévision (EPTV), des mandats d'arrêts internationaux contre l'ancien ministre de la Défense nationale, Khaled Nezzar, son fils Lotfi Nezzar, gérant de la société SMART LINK COM (SLC) et Belhamdine Farid, gérant de la société algérienne de pharmacie, ont été émis mardi 6 août 2019 par le Tribunal militaire de Blida.
Selon la même source, ils sont accusés de «complot» et d'»atteinte à l'ordre public». Des faits punis par les articles 77 et 78 du code pénal et par l'article 284 du code de justice militaire. L'article 77 du code pénal stipule que « L'attentat, dont le but a été de détruire ou de changer le régime, soit d'inciter les citoyens ou habitants à s'armer contre l'autorité de l'Etat ou s'armer les uns contre les autres, soit à porter atteinte à l'intégrité du territoire national, est puni de la peine de mort. L'exécution ou la tentative constitue seule l'attentat». L'article 78 indique les peines encourues selon les cas exposés dans cet article.
L'article 284 du code de justice militaire concerne tout individu coupable de complot ayant pour but de porter atteinte à l'autorité du commandant d'une formation militaire, d'un bâtiment ou d'un aéronef militaire, ou à la discipline ou à la sécurité de la formation, du bâtiment ou de l'aéronef. A l'étranger depuis quelques semaines, Khaled Nezzar est intervenu dans la situation actuelle à travers des messages sur son compte Tweeter. Fin avril, Khaled Nezzar avait fait une déclaration publique sur les événements qui se sont déroulés dans le pays après l'annonce de l'ex-président Bouteflika de briguer un cinquième mandat. Il avait apporté des révélations sur deux contacts avec Saïd Bouteflika (à l'initiative de ce dernier) ; le premier contact a eu lieu le 7 mars 2019 et le deuxième contact eut lieu le 30 mars, par téléphone.
Par ailleurs, Khaled Nezzar avait été entendu comme témoin le 14 mai dernier par le Tribunal militaire de Blida, dans l'affaire de Saïd Bouteflika, frère et conseiller de l'ex-président Abdelaziz Bouteflika, le général de corps d'armée à la retraite, Mohamed Mediene dit Toufik, ex-chef du DRS (Département du renseignement et de la sécurité), et le général Major Athmane Tartag, dit Bachir, ex-coordinateur des services de sécurité. Pour rappel, début mai, le juge d'instruction près le tribunal militaire de Blida avait ordonné le placement en détention provisoire de Saïd Bouteflika, ainsi que des généraux Athmane Tartag, dit Bachir, et Mohamed Mediène, alias Toufik, pour les chefs d'inculpation d'atteinte à l'autorité de l'Armée et de conspiration contre l'autorité de l'Etat.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.