La vice-présidence confiée à l'Algérie    Le Président Ghali annonce la composition du nouveau gouvernement de la RASD    Mohamed Rabie Meftah agresse Banouh    L'Algérie qualifiée au bout du suspense    Almas, 10e président en 7 ans    Saisie de 60 kilogrammes de viandes impropres à la consommation    Arrestation de 7 individus    Journée d'information sur le cancer du sein    La troupe de danse de Chengdu subjugue le public    Découverte d'une sépulture et d'objets en poterie    L'Algérie et l'Italie partagent "une vision commune"    Le Sénat américain ouvre solennellement le procès en destitution de Trump    TLS Contact Algérie annonce de nouvelles procédures    Les manifestants dénoncent toute atteinte à l'unité nationale    «La nécessité d'accompagner l'ADE pour offrir un meilleur service au citoyen»    Ghoulam dans le viseur    Belhocini se rapproche de l'Espérance    Adil Djabout fait son retour    «Eniem en voie de trouver des solutions à sa crise financière»    11 personnes arrêtées à Constantine    Un navire algérien bloqué en Belgique depuis décembre    Dernier délai aujourd'hui pour les inscriptions    Le smecta déconseillé aux enfants de moins de deux ans !    Le baril algérien a perdu près de 7 dollars en 2019    Tebboune recevra mardi prochain les responsables    Un colloque national sur la procédure de communication les 19 et 20 janvier    Le patrimoine et l'héritage culturels algériens à l'honneur    Evaluation de leur situation et des perspectives d'avenir au menu    La position de l'Algérie partagée par l'Italie    Réunion samedi du Conseil des ministres    Handball / CAN-2020 : l'Algérie domine le Congo et assure la qualification au 2e tour    TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED : Djamel Ould Abbas de nouveau à la barre    TLEMCEN : Saisie de 117 bouteilles de spiritueux à Remchi    BEDRABINE EL MOKRANI (SIDI BEL ABBES) : Un ouvrier communal écrasé par une benne tasseuse    VOL ET BRAQUAGE DE CITOYENS A ORAN : Un groupe de motocyclistes sème la terreur    CORRUPTION DANS UNE BANQUE PUBLIQUE : Arrestation de 11 personnes impliquées à Constantine    PRATIQUES COMMERCIALES : Défaut d'affichage des prix à Mostaganem    LA FIRME ‘'ALPHYT'' EN COLLABORATION AVEC LA SRPV DE MOSTAGANEM : Journée de sensibilisation sur le traitement d'hiver des arbres fruitiers    TRIBUNAL DE BOUMERDES : L'ancien chef de la sûreté de Tipasa incarcéré    Le fils d'Amirouche porte plainte à cause de Mehenni    La FAF s'oppose à la domiciliation de la CAN Futsal 2020 dans la ville de Laâyoune occupée    Le moudjahid Mohamed Kechoud n'est plus    L'Algérie et l'Italie conviennent de renforcer la coordination et la concertation concernant la situation en Libye    Archives nationales: un colloque national sur la procédure de communication les 19 et 20 janvier    La pièce GPS du TNA primée au Festival du Théâtre arabe 2020    L'Algérie, la seule puissance arabe capable de rétablir les équilibres dans le dossier libyen    Batna : Ouverture du Café culturel "Thaziri" en présence de nombreux intellectuels de la ville    Le président du Conseil italien achève sa visite de travail en Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Après une expédition infernale en Arctique
Publié dans La Nouvelle République le 10 - 12 - 2019

Mike Horn a finalement été sauvé, dans la nuit du 7 décembre. L'aventurier et son acolyte Borge Ousland ont pu rejoindre le bateau de secours Lance. C'est la fin d'une aventure hors normes dans la banquise de l'Arctique.
Deux explorateurs aguerris
Mike Horn et Borge Ousland n'en étaient pas à leur premier défi. Le premier, Suisse d'origine sud-africaine, a entamé sa carrière d'aventurier en 1991 en explorant les Andes préuviennes en raft et parapente. Il enchaîne ensuite les exploits, réalisant sa première grande expédition en 1997. Il atteint le sommet du mont Mismi, au Pérou, à 5800 mètres d'altitude. Là, se trouve la source du fleuve Amazone. Il descend en hydrospeed tout le fleuve, jusqu'à atteindre la mer. Un voyage de 6700 km. Parmi ses autres faits d'armes, on citera le tour du monde en suivant l'Equateur, sans moyen de transport motorisé (40.000 km de juin 1999 à octobre 2000) ou encore le tour du monde par le cercle polaire (2002). Le Norvégien Borge Ousland a réalisé en 1990 le premier trek sans ravitaillement depuis le Canada jusqu'au pôle Nord, et achevé en 1997 la première traversée de l'Antarctique en solitaire et sans assistance. Il a également, entre autres, gravi le Cho Oyu (8201 m), en 1999.
Un défi global
Cette traversée de l'océan Arctique s'inscrit dans le projet «Pole2Pole», dont l'objectif est de faire le tour de la planète par les deux pôles. Une aventure lancée le 8 mai 2016 à Monaco, lorsque le Pangeae avait mis le cap sur le pôle Sud, achevant la traversée de l'Antarctique en février 2017. Avec cette aventure, Mike Horn souhaitait « explorer la culture et la nature des régions éloignées, en partageant ses expériences et ses découvertes avec le grand public». Partis de Nome, en Alaska, le 25 août dernier à bord du navire Pangaea, Mike Horn et son acolyte Borge Ousland se sont donnés pour objectif de traverser l'océan Arctique. Les deux hommes ont atteint la mer de glace le 12 septembre, et se déplacent depuis à skis de randonnée, tirant derrière eux des traîneaux sur lesquels sont stockés leurs vivres.
Des accidents de parcours
En début de semaine, Mike Horn est tombé dans l'eau glacée, après que la glace a cédé sous son poids. Une mésaventure attribuée au réchauffement climatique. L'aventurier s'en est sorti avec une belle frayeur et a commencé un moment à perdre la sensation de ses extrémités, en partie gelées. Un accident qui a poussé l'équipe à envisager un moment un plan de secours, option rapidement abandonnée. Mais la situation était à nouveau compliquée ce mardi, après que le traîneau de Borge Ousland a rendu l'âme. «Après quatre-vingt jours passés sur la glace, quelque chose à laquelle nous n'étions pas préparés est arrivée. Le traîneau de Børge Ousland a craqué... Toute la partie avant est arrachée», a expliqué Mike Horn sur Instagram. «J'imagine qu'avec une sollicitation constante, le poids de notre équipement et le froid extrême, cela devait arriver à un moment ou à un autre. Mais pourquoi maintenant alors que c'était la dernière chose dont nous avions besoin ?».
Des renforts en route
Une équipe de cinq personnes, dont le journaliste Hugo Clément et l'une des filles de Mike Horn, les suit à distance à bord du Pangaea prête à leur porter secours ou à leur fournir de la nourriture s'ils venaient à en manquer. Une tempête les empêche pour le moment de monter plus au nord, mais les prévisions météo indiquent que la situation devrait se calmer d'ici vendredi. La meilleure nouvelle reste cependant que deux autres aventuriers, qui font partie de l'équipage d'un brise-glace, se rapprochent de plus en plus des deux hommes. La jonction entre les deux groupes devraient s'opérer vendredi soir. Une fois réuni, le groupe s'entraidera pour retourner vers le brise-glace, mettant définitivement fin à tout risque dans cette expédition malheureuse. Ce samedi 7 décembre à minuit, Mike Horn et son compagnon de périple ont pu monter à bord du bateau de secours Lance. «Il est temps pour nos deux héros de profiter d'un repos bien mérité et se remettre de l'incroyable exploit qu'ils viennent d'accomplir», indique le compte Instagram de l'explorateur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.