Aucune restriction dans la révision constitutionnelle    La ville de Kherrata célèbre le 1er anniversaire    Le Président s'attaque aux lobbies de l'importation    Tebboune ne veut plus de cortèges officiels de 30 voitures    "100 mds DA injectés dans les communes dès le mois de mai"    Ferhat: «Merci à tous pour vos messages, ça me va droit au cœur»    Motion de soutien du Conseil de la Nation au plan d'action du gouvernement    Crise libyenne: la position de l'Algérie privilégiant une solution politique réitérée    Montage automobile: le nouveau cahier des charges promulgué dans 2 mois    Le Gouvernement examine de nouvelles mesures en faveur de la gestion décentralisée    Kherrata, une convergence et des messages    CONSEIL DE SECURITE DE L'ONU : L'Algérie réclame deux sièges permanents pour l'Afrique    L'instruction de l'affaire ETRHB Haddad bouclée    TAMANRASSET : Plus de 500 affaires de contrebande traitées en 2019    Tebboune : "Aucune restriction hormis ce qui a trait à l'unité et à l'identité nationales"    TIARET : Des citoyens observent un sit-in devant la mairie d'Ain Dehab    AIN EL-TURCK : Des taxis demandent le double de la course    Le Président Tebboune: les responsables locaux tenus de briser le cloisonnement entre les citoyens et l'Etat    La pièce "Tmenfla" du theatre d'Oum-el-Bouaghi ouvre le festival international du théâtre de Bejaia    Il était une fois, le plus grand pays d'Afrique    Les pièges de l'assistanat    Slimani en sauveur !    Zelfani prépare le Paradou    L'ESS nouveau leader    Le Targui    À tout jamais…    5 personnes retrouvées mortes après leur enlèvement    Encore un manifestant assassiné à la place Tahrir    Yémen : entrée de 138 000 migrants et réfugiés en 2019    Enseignants du primaire : marche nationale demain à Alger    Des TV-offshores et des pollutions millénaires !    ACTUCULT    Emouvant hommage à la militante Nabila Djahnine    Le répertoire andalou dans toute sa splendeur    Ciné-houma rend hommage aux femmes victimes de violences    La Cinémathèque algérienne célèbre les films sur la guerre de Libération    La quête de la connaissance et de la vérité    Mali: le bilan de l'attaque contre le village d'Ogossagou passe à 31 morts    Coupe arabe des nations (U20) : Les Algériens s'installent en Arabie Saoudite    USM Alger : Dziri reste    Epidémie du ncoronavirus : L'économie mondiale fortement impactée    Prime du service civil pour les spécialistes: Les décrets en voie de finalisation    Sidi El-Houari, Sidi El-Bachir, El Badr, El Emir et Es Seddikia: Lancement du bitumage d'une trentaine d'axes routiers    Les spécialistes plaident pour le dépistage précoce: 236 nouveaux cas de cancer de la prostate enregistrés au CHUO en 2019    Commerce extérieur: Plus de 6 milliards de dollars de déficit en 2019    Information officielle: La Présidence revient à la charge    LA RESONNANCE D'UN ATTENTISME    Le double jeu de Makri et de ses députés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Près de 95% des accidents causé par le facteur humain
Publié dans La Nouvelle République le 25 - 01 - 2020

Décidemment le terrorisme des routes fait quotidiennement des victimes. Treize personnes ont péri et 341 autres ont été blessées «dans des accidents de la route survenus en zones urbaines durant la période allant du 14 au 20 janvier », selon les derniers chiffres alarmants et inquiétants publiés, jeudi dernier, par les services de la Sûreté nationale. Le facteur humain semble être la première cause des accidents de la route à 95 %, suivi par l'état des routes, catastrophique.
Les routes algériennes sont devenues une hécatombe. Chaque jour une famille perd un proche ou décimée sous les roues d'un camion ou d'un bus. La raison, le non respect du code de la route et des règles de conduite. Conduisant ainsi à l'inconscience totale de certains chauffards qui règnent en hors la loi sur les routes et provoquent des accidents mortels. Les campagnes de sensibilisations et les mesures étatiques n'ont pas eu de retour. La négligence et l'irresponsabilité de certains automobilistes provoquant le chaos sur les routes algériennes. Selon le même bilan publié par les services de la Sûreté national, le nombre de décès dans des accidents de la route était en hausse la semaine dernière (4 morts) comparé à la semaine précédent celle-ci. Quant au nombre d'accidents et de blessés ils étaient en baisse (-21). Confronté quotidiennement à des accidents de la route, ces services de Sûreté nationale ont relevé que le facteur humain «(non respect du code de la route) reste la principale cause de ces accidents (95%) ». Un chiffre alarmant qui devrait alerter les automobilistes et les inciter à prendre conscience de la situation. Sachant que ces mêmes automobilistes et surtout chauffeurs routiers qui empruntent régulièrement l'autoroute, accusent l'état catastrophique des routes et le manque d'entretien augmentent les accidents mortels. Ce que les autorités ne nient pas, mais appellent à la vigilance et à la prudence. Dans ce cadre, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) «invite, une nouvelle fois, les usagers de la route à la prudence et au respect du code de la route, rappelant le numéro vert 15-48 et le numéro de secours 17 mis à la disposition des citoyens 24h/24 », souligne le même document. Pour rappel, au cours de la semaine précédente, quatre motards ont perdu la vie en l'espace de deux jours. La raison évoquée par les autorités était l'excès de vitesse, mais également, l'absence de pistes ou de routes adaptées pour ce type de motorisation. Sans oublier l'absence totale de pistes adaptées pour la circulation des bicyclettes. Beaucoup reste à faire.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.