LOURDE CHARGE    Lentement ou sans précipitation ?    Hausse inédite des prix: Mise en garde contre la dégradation du pouvoir d'achat    Football - Ligue 1: Le MCA refroidit l'ESS, le WAT de mal en pis    O. Médéa: L'Olympique force le respect    USM Bel-Abbès: L'équipe montre le chemin à la direction    Secousse tellurique de 3,5 degrés à Oran: Peur panique et quelques dégâts matériels    Régularisation des détenteurs de contrats pré-emploi: 30.000 postes budgétaires pour l'Education    Grands corps «malades»    Tribune - De Gaulle peut-il être un personnage passerelle entre la France et l'Algérie ?    Réveil de la classe politique    Mellal lâché par ses proches collaborateurs    230 nouveaux cas et 4 décès en 24 heures    Arrestation de la directrice d'une résidence universitaire    En attente du feu vert des autorités pour la reprise    Guardiola : «Mahrez mérite d'avoir plus de temps de jeu, mais...»    Une nouvelle caravane de migrants vers les Etats-Unis    Un deuxième "impeachment" historique    Les émeutiers cherchaient à "capturer et assassiner" des élus    Système ou pratiques ?    Baisse drastique des visas pour les Algériens    «C'est Bouteflika qu'il fallait juger»    Le RCD fustige le gouvernement    Le Care pointe l'absence de données économiques    Bonne opération pour l'OM, l'ASO et la JSS    La belle "remontada" des Verts face au Maroc    "Je ne céderai jamais à la pression de la rue"    Omerta sur la liste des concessionnaires    «La station de dessalement de Douaouda fournira 100 000 m3 d'eau»    Les arrêts de travail déclarés par internet à la CNAS    L'Union européenne reste le premier fournisseur de l'Algérie    Guterres propose Jan Kubis pour le poste d'envoyé spécial    Vers un autre recensement du vieux bâti    Les mesures de confinement reconduites    L'opération vaccination sera-t-elle lancée dans les délais ?    5 chasseurs tués et 3 autres grièvement blessés par l'explosion d'une bombe artisanale    Le terroir et le travail de la terre en exposition à la galerie Le Paon    Les Libyens revendiquent la paternité de Chachnaq    La formation de Bennabi lui a permis de faire des applications dans les sciences    Les lauréats du Prix du président de la République distingués    Une nouvelle stratégie pour renforcer le rôle des microentreprises et des start-up    Google soutient le plan d'immigration de Biden    Les Etats-Unis sanctionnent le concepteur du vaccin iranien contre la Covid-19    Erdogan se fait inoculer le vaccin chinois CoronaVac    Tébessa: Cinq morts et trois blessés dans l'explosion d'une bombe artisanale    Nettoyer le pays de qui et de quoi ?    Retour au point de départ    Tébessa: Si la place de la Victoire m'était contée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Proposition de paix

Le conflit du Proche Orient qui remonte au partage de la Palestine en 1947 a vu la création de l'Etat d'Israël en 1948, mais l'Etat palestinien n'existe toujours pas, 72 ans après !
Cette situation a provoqué quatre (4) guerres entre Israël et les pays arabes, deux intifada, l'occupation de territoires palestiniens par l'Etat hébreu, l'embargo à la population de Ghaza, la construction de colonies, Jérusalem-Est annexée, des milliers de prisonniers internés sans jugement etc… sans oublier l'occupation du Golan syrien !Cette situation a provoqué quatre (4) guerres entre Israël et les pays arabes, deux intifada, l'occupation de territoires palestiniens par l'Etat hébreu, l'embargo à la population de Ghaza, la construction de colonies, Jérusalem-Est annexée, des milliers de prisonniers internés sans jugement etc… sans oublier l'occupation du Golan syrien !De cette injustice est née l'insécurité, l'instabilité, la haine entre les peuples et les communautés !
Des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU ont abondé dans le sens de l'évacuation des territoires occupés par Israël en 1967 et la création de l'Etat palestinien à l'instar de l'Etat d'Israël en conformité avec la résolution 181 du 29/11/1947 ! mais aucune n'a été respectée.Pourtant, David Ben Gourion lui-même, fondateur de l'Etat d'Israël loin d'être pro palestinien, a prôné la restitution des territoires occupés. Les accords d'Oslo signés par Yasser Arafat, Itsak Rabin,n Shimon Pérès en présence du président américain Bill Clinton reconnaissent aux palestiniens le droit d'avoir un état, un territoire, une capitale, comme le recommandaient auparavant des résolutions du conseil de sécurité de l'ONU.
Mais hélas, engagement non tenu, dénoncé par Ariel Sharon et par la suite B. Netanyahu qui non seulement ne respecte pas les engagements de ses prédécesseurs, mais autorise encore davantage la construction de colonies sur des terres qui reviennent aux palestiniens !B. Netanyahu utilise l a force de Tsahal pour maintenir l'occupation, mais il n'obtient ni la sécurité, ni la paix, la liberté a de tout temps été triomphante, la puissance militaire n'a ailleurs pas pu éviter la défaite de Dien Bien Phu, ni encore la sortie peu glorieuse du Vietnam par une grande puissance ! etc…
Le Premier ministre israélien ne respecte aucune résolution du conseil de sécurité ni la 181 dans ses fondements par la création de deux Etats (israélien et palestinien) ni entre autres les 242 et 338 sur l'évacuation des territoires occupés en 1967, ni celles traitant sur l'arrêt de la colonisation.Il est indéniable de constater aussi que l'état hébreu n'applique pas les lois Divines dont un précepte des « Dix Commandements » stipule : tu ne convoiteras point (ne convoites pas les possession de ton voisin) et dont l'interprétation large et correcte s'appliquerait à toute chose de la vie, et sur le plan de droit son refus constant et réitéré d'appliquer les résolutions de l'ONU l'expose à l'exclusion de la communauté internationale.Cette situation de non-droit et d'injustice « plonge » la région dans une insécurité permanente et l'hostilité constante entre les peuples ; il y a urgence à ce que les dirigeants israéliens rejoignent le chemin de la paix et du droit.
Cette région névralgique et hautement spirituelle a vu la naissance de trois religions monothéistes, chose unique au monde, cet immense privilège pourrait servir à rapprocher les communautés et mettre l'harmonie entre les peuples de la région.Que les dirigeants israéliens mettent la volonté pour asseoir une paix permanente entre leur peuple et ceux de la région.Qu'ils soient justes pour reconnaître le droit des palestiniens comme le fait la communauté internationale.Qu'ils fassent l'effort de réconcilier aujourd'hui la descendance d'Abraham.
Plan de paix
1-Création de l'Etat palestinien, conformément au droit international particulièrement à la résolution 181 et à d'autres qui ont subi à l'instar de l'Etat d'Israël créé depuis 1948
2-Evacuation des territoires attribués lors du partage de 1947 ou du moins de ceux occupés en 1967, y compris El Qods (Jérusalem-Est)
3-Levée de l'embargo sur l'enclave de Ghaza, tant terrestre maritime qu'aérien
4-Libération des prisonniers palestiniens internés sans jugement
5-Les colonies sont soit à démanteler ou passer sous l'autorité palestinienne (elles se situent à ne pas oublier en territoire non israélien)
6- Le mur de séparation qui ne suit pas la ligne verte est à modifier pour intégrer les terres palestiniennes qui d'ailleurs est jugé illégal par la CIJ
7-Créer un couloir pour relier Ghaza à la Cisjordanie en échange de territoire de part et d'autre
8-Plan «Marshall» de développement pour reconstruire ce qui a été détruit lors des hostilités.
9-Evacuation du Golan syrien concerné par les résolutions 242, 338 entre autres
10- Traité de paix pour mettre fin définitivement aux hostilités
11-Réconciliation de la descendance d'Abraham


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.