Gouvernement-walis: un cadre de concertation pour améliorer la gestion des collectivités locales    Ces trois cadors anglais qui s'intéressent, déjà, à Mahrez    Appel à consacrer davantage d'études historiques au parcours du cheikh Larbi Tébessi    Un fichier du produit national fin prêt dans six mois    Les anciens walis de Skikda, Mohamed Bouderbali et Faouzi Benhassine, placés en détention provisoire    Gouvernement-Walis: concrétiser la nouvelle feuille de route pour la relance de l'investissement et le développement local    Slimani dans l'équipe type de France Football    Appel à l'ouverture d'un dialogue entre syndicats et ministère de l'Education nationale    L'Algérie s'emploie "activement" à trouver une solution à la crise libyenne    LOGEMENT : Vers l'unification du Fichier national    ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : Vers la création prochaine de 7 pôles d'excellence    AIR ALGERIE : Grève sans préavis du personnel naviguant    CORONAVIRUS : Les Algériens rapatriés de Wuhan quittent l'hôpital    BECHAR : Saisie de plus de 2708 comprimés de psychotropes    BATNA : Deux éléments de soutien aux terroristes appréhendés    Karim Younes: un Médiateur de la République pour veiller au respect des droits des citoyens    Enquête : après Anis, son épouse    Ligue 1: Le programme des rencontres de la 18ème journée    Nouveaux tirs de roquettes près de l'ambassade américaine à Bagdad    Les discussions entre Doha et Riyadh «suspendues»    Le club des magistrats algériens rend hommage au peuple    D'importantes décisions attendues    Marche et rassemblement hier à Tizi Ouzou    Les Canaris décidés à reprendre la seconde place !    Le Targui    À tout jamais…    Mahour Bacha précise    Le derby de toutes les souffrances !    Foncier économique : nécessité d'un cadre juridique global pour l'octroi des assiettes    L'Algérie après Bouteflika vue par Benjamin Stora    Grandes déceptions après l'annonce du nouveau gouvernement    Le bilan de l'attaque contre le village d'Ogossagou passe à 31 morts    Les éleveurs qui ratent cette vaccination se mettront face au risque    Les 2 300 recalés obtiennent gain de cause    Alors que les affaires de contrebande connaissent une légère baisse, les crimes et délits en hausse    Les résidents dénoncent un promoteur immobilier    L'Algérie réclame deux sièges permanents pour l'Afrique    31 civils tués par la coalition saoudienne au Yémen    ACTUCULT    Vent divin de Merzak Allouache : un discours sur la vie, l'amour, la mort et le djihad armé    "Tighremt", premier quotidien national en langue amazighe    La crème des humoristes africains sur la scène de Cotonou    Maâzouz Bouadjadj et Abderrahmane El-Koubi honorés au TNA    Vive les vieux ! Tahya la gérontocratie !    Brèves    Tebboune ne veut plus de cortèges officiels de 30 voitures    La ville de Kherrata célèbre le 1er anniversaire    Le Président s'attaque aux lobbies de l'importation    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Proposition de paix

Le conflit du Proche Orient qui remonte au partage de la Palestine en 1947 a vu la création de l'Etat d'Israël en 1948, mais l'Etat palestinien n'existe toujours pas, 72 ans après !
Cette situation a provoqué quatre (4) guerres entre Israël et les pays arabes, deux intifada, l'occupation de territoires palestiniens par l'Etat hébreu, l'embargo à la population de Ghaza, la construction de colonies, Jérusalem-Est annexée, des milliers de prisonniers internés sans jugement etc… sans oublier l'occupation du Golan syrien !Cette situation a provoqué quatre (4) guerres entre Israël et les pays arabes, deux intifada, l'occupation de territoires palestiniens par l'Etat hébreu, l'embargo à la population de Ghaza, la construction de colonies, Jérusalem-Est annexée, des milliers de prisonniers internés sans jugement etc… sans oublier l'occupation du Golan syrien !De cette injustice est née l'insécurité, l'instabilité, la haine entre les peuples et les communautés !
Des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU ont abondé dans le sens de l'évacuation des territoires occupés par Israël en 1967 et la création de l'Etat palestinien à l'instar de l'Etat d'Israël en conformité avec la résolution 181 du 29/11/1947 ! mais aucune n'a été respectée.Pourtant, David Ben Gourion lui-même, fondateur de l'Etat d'Israël loin d'être pro palestinien, a prôné la restitution des territoires occupés. Les accords d'Oslo signés par Yasser Arafat, Itsak Rabin,n Shimon Pérès en présence du président américain Bill Clinton reconnaissent aux palestiniens le droit d'avoir un état, un territoire, une capitale, comme le recommandaient auparavant des résolutions du conseil de sécurité de l'ONU.
Mais hélas, engagement non tenu, dénoncé par Ariel Sharon et par la suite B. Netanyahu qui non seulement ne respecte pas les engagements de ses prédécesseurs, mais autorise encore davantage la construction de colonies sur des terres qui reviennent aux palestiniens !B. Netanyahu utilise l a force de Tsahal pour maintenir l'occupation, mais il n'obtient ni la sécurité, ni la paix, la liberté a de tout temps été triomphante, la puissance militaire n'a ailleurs pas pu éviter la défaite de Dien Bien Phu, ni encore la sortie peu glorieuse du Vietnam par une grande puissance ! etc…
Le Premier ministre israélien ne respecte aucune résolution du conseil de sécurité ni la 181 dans ses fondements par la création de deux Etats (israélien et palestinien) ni entre autres les 242 et 338 sur l'évacuation des territoires occupés en 1967, ni celles traitant sur l'arrêt de la colonisation.Il est indéniable de constater aussi que l'état hébreu n'applique pas les lois Divines dont un précepte des « Dix Commandements » stipule : tu ne convoiteras point (ne convoites pas les possession de ton voisin) et dont l'interprétation large et correcte s'appliquerait à toute chose de la vie, et sur le plan de droit son refus constant et réitéré d'appliquer les résolutions de l'ONU l'expose à l'exclusion de la communauté internationale.Cette situation de non-droit et d'injustice « plonge » la région dans une insécurité permanente et l'hostilité constante entre les peuples ; il y a urgence à ce que les dirigeants israéliens rejoignent le chemin de la paix et du droit.
Cette région névralgique et hautement spirituelle a vu la naissance de trois religions monothéistes, chose unique au monde, cet immense privilège pourrait servir à rapprocher les communautés et mettre l'harmonie entre les peuples de la région.Que les dirigeants israéliens mettent la volonté pour asseoir une paix permanente entre leur peuple et ceux de la région.Qu'ils soient justes pour reconnaître le droit des palestiniens comme le fait la communauté internationale.Qu'ils fassent l'effort de réconcilier aujourd'hui la descendance d'Abraham.
Plan de paix
1-Création de l'Etat palestinien, conformément au droit international particulièrement à la résolution 181 et à d'autres qui ont subi à l'instar de l'Etat d'Israël créé depuis 1948
2-Evacuation des territoires attribués lors du partage de 1947 ou du moins de ceux occupés en 1967, y compris El Qods (Jérusalem-Est)
3-Levée de l'embargo sur l'enclave de Ghaza, tant terrestre maritime qu'aérien
4-Libération des prisonniers palestiniens internés sans jugement
5-Les colonies sont soit à démanteler ou passer sous l'autorité palestinienne (elles se situent à ne pas oublier en territoire non israélien)
6- Le mur de séparation qui ne suit pas la ligne verte est à modifier pour intégrer les terres palestiniennes qui d'ailleurs est jugé illégal par la CIJ
7-Créer un couloir pour relier Ghaza à la Cisjordanie en échange de territoire de part et d'autre
8-Plan «Marshall» de développement pour reconstruire ce qui a été détruit lors des hostilités.
9-Evacuation du Golan syrien concerné par les résolutions 242, 338 entre autres
10- Traité de paix pour mettre fin définitivement aux hostilités
11-Réconciliation de la descendance d'Abraham


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.