"Les choses commencent à s'apaiser"    Tebboune, à coeur ouvert    Le PNC suspend sa grève    Les défis de l'Algérie 2020-2025, selon Mebtoul    La LFP maintient à son tour la 20e journée pour aujourd'hui    Ronaldo adoube Mbappé !    4morts et 32 blessés en 24 heures    La CHine lancerait les premiers tests sur l'homme fin avril    L'AS Roma vise un jeune buteur brésilien    Tournoi international ITF juniors-Tableau double: le Chypriote Chapides et l'Espagnol Salmeron sacrés    Le conteur Mahi Seddik au 3e Festival du conte de Larache (Maroc)    TSA nous menace de poursuites judiciaires pour avoir publié l'interview de Mr Hadj Nacer sans “autorisation”.    Un 53e vendredi grandiose à Alger    Foot/Coupe arabe des nations U20: l'Algérie bat la Palestine 1-0    REVISION DE LA CONSTITUTION : Le projet prêt d'ici le début de l'été    EX-MINISTRES ET WALIS CITES DANS DES AFFAIRES DE CORRUPTION : La justice retient des charges contre d'anciens responsables    AIR ALGERIE : Le PNC décide la suspension de la grève    L'Espagne dispute à l'Algérie ses eaux territoriales    MOSTAGANEM : Le chef de cabinet de la wilaya placé sous mandat de dépôt    MASCARA : La BRI arrête 4 dealers à Tighennif    MASCARA : Un mort sur la RN 14    TIARET : Saisie de 195 kg de viande congelée impropre à la consommation    LE 22 FEVRIER DECRETE JOURNEE NATIONALE : 1er anniversaire du hirak, tout a changé    M'sila: inhumation du poète et chercheur Ayache Yahiaoui à Ain Khadra    Boxe/Tournoi pré-olympique: élimination de Sara Kali en 8es de finale    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    La réponse du clan Neymar à la déclaration de Messi    Slimane Laïchour. officier de l'ALN, messager de Krim Belkacem, Mohamedi Saïd et le colonel Amirouche : «Le maquis est une leçon de courage, d'humilité, une leçon de la mort, mais aussi une leçon de la vie»    Le pianiste Simon Ghraichy anime un récital à Alger    Psychotropes: impératif de revoir la loi de 2004    Journée nationale de la fraternité: instances et partis valorisent la décision du Président Tebboune    Bendouda s'entretient avec l'ambassadeur de Russie sur l'ouverture de centres culturels    CRAAG: Secousse de magnitude 4.3 degrés enregistrée à Jijel    Promotion du dialogue social: une nouvelle approche pour le règlement des contentieux    2020, an II de la nouvelle Algérie    Président Tebboune: l'Algérie peut jouer le rôle d'un arbitre "impartial" dans la crise libyenne    Syrie: la vie reprend son cours normal à Alep et Idleb à l'aune des victoires de l'armée    Polisario: "le Maroc n'est qu'une puissance militaire occupante" du Sahara occidental    Le cynisme met fin au sauvetage humanitaire en Méditerranée    L'UA encourage le Mali à dialoguer avec les chefs terroristes    Khalifa Haftar reçu par le ministre russe de la Défense    Décès du poète et chercheur Ayache Yahiaoui    Les chemins vers l'art    …sortir ...sortir ...sortir ...    La femme, une icône du pacifisme de la révolution    Travaux de maintenance du réseau électrique: Des perturbations dans l'alimentation électrique dans trois communes    Es Sénia: Plus de 158 tonnes de tabac à chiquer saisies    Près de 700 "gülenistes" arrêtés ou recherchés en Turquie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«L'Hommage au jazz» de Noredine Chegrane
Publié dans La Nouvelle République le 28 - 01 - 2020

Une exposition de peinture contemporaine célébrant le jazz et jetant des passerelles entre la musique et les arts visuels a été inaugurée samedi à Alger par l'artiste peintre Noredine Chegran sous le titre «Hommage au jazz».
Organisée par l'Agence algérienne pour le rayonnement culturel (Aarc) à la villa Dar Abdeltif, cette exposition célèbre le jazz par la liberté qu'il exprime, la fusion et l'importante place qu'occupe l'improvisation. Dans une première collection Noredine Chegrane rend hommage à de grands noms du jazz américain comme Ella Fitzgerald, Louis Armstrong, Duke Ellington, ou encore Miles Davis par des toiles reproduisant de nombreux instruments (guitare, saxophone, batterie, piano,...) et portent ces noms comme des graffitis. L'artiste précise qu'il ne prétend pas reproduire les instruments de musique à l'identique mais «tel que je les perçois dans un symbolique de création». Une seconde collection est dédiée aux origines africaines du jazz et des instruments de musique. Des musiciens, des instruments traditionnels et des danseurs du continent sont représentés avec une palette plus riche et plus chaude, portant une infinité de symboles de la culture et des noms de jazzmen afro-américains. Noredine Chegrane, qui a aussi été musicien de jazz dans sa jeunesse, explore la fusion musicale à travers les toiles «Jazz in Algeria», «Afro-Jazz» et «Jazz Gnawa». Dans ces œuvres, le bendir, le ney, le goumbri ou encore le tbel sont intégrés pour composer, avec des couleurs et des traits, une mélodie aussi harmonieuse que la fusion de styles musicaux. Réputé pour son utilisation du symbole berbère et nord-africain dans ses œuvres, le peintre revisite le costume traditionnel, la tapisserie et les tatouages dans certains de ses travaux. Comme dans ces précédentes expositions, Noredine Chegrane sort du conformisme du support et propose des toiles rondes et triangulaires. L'artiste, pour qui le jazz et la peinture sont «similaires du point de vue de la création et de l'improvisation», tente de restituer visuellement l'harmonie exprimée par cette musique avec le même processus de création. Né en 1942 Noredine Chegrane a étudié à l'école d'Architecture et des Beaux-arts d'Alger auprès de M'hamed Issiakhem. Il appartient au groupe «Aoucham» (Taouage), un courant artistique célébrant le patrimoine culturel algérien et nord-africain. Il a exposé dans de nombreuses villes du monde. Son «Hommage au jazz» est visible jusqu'au 7 février prochain.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.