Ligue (USM Alger) : séparation à l'amiable avec l'entraîneur Dziri Billel    Algérie-Arabie Saoudite: des perspectives prometteuses pour le renforcement de la coopération bilatérale    Nécessité d'identifier les passagers du vol transportant l'italien atteint du coronavirus    Une secousse tellurique de 3 degrés enregistrée ce matin    Oran : 2 mois de prison requis contre Affif Abderrahmane    Dans le désordre    «Nous devons d'abord évaluer notre potentiel»    La Libye en tête des préoccupations    À quand l'accès au hall d'attente ?    Conférence sur le développement des routes et des transports en Afrique    La chambre d'accusation renvoie le dossier au 3 mars    Sanders confirme son avantage face à Biden    Doute sur la tenue du sommet quadripartite sur la Syrie    L'ONU dénonce la violence israélienne en Cisjordanie    Un changement pour la route    Le projet de Jaguar Land Rover    Une boîte automatique intelligente    Seddik Chihab conteste son exclusion    L'ESS et le PAC accrochés, la JSS nouveau leader    Aït Djoudi optimiste malgré la situation du club    Le choc de titans    Les Canaris préparent le Chabab à Tigzirt    L'Algérie classée dans le Top-10 par Campus France    L'instance présidentielle veut mettre fin aux dysfonctionnements du parti    Une médaille pour le hirak à Montréal    Tarte pommes, amandes et chocolat    ACTUCULT    Des témoignages poignants sur la Guerre d'Algérie    "Intertextualité et conversation dans l'œuvre de Kateb Yacine"    Lettre écrite par Tahar Djaout après la mort de Mouloud Mammeri (25 février 1989) et publiée par Awal    Coup de mou chez Scorsese    Affluence du public    Constitution: l'université a un rôle "pivot" dans l'encadrement du débat de la société    Boxe/Tournoi pré-olympique: Houmri et Bouloudinats passent en demi-finale    COA: les membres du Comité exécutif rejettent une démission "verbale" de Berraf    Tizi-Ouzou: Mouloud Mammeri, fondateur de l'anthropologie algérienne    Synthétisation de l'écosystème digital : Les acteurs du numérique s'organisent    Alger: la distribution de l'eau potable totalement rétablie mercredi avant le délai prévu    Baccalauréat professionnel: le projet en phase de détermination des spécialités    Le Brexit obligé de revoir le cadre des échanges dans une année : Vers un nouvel accord de coopération entre l'Algérie et le Royaume-Uni    Pour se défaire de la dépendance aux hydrocarbures : Djerad prône une transition vers le solaire    Haï Es-Sabah: Plus de 372 kilogrammes de viande impropre à la consommation saisis    A l'appel de l'UNPEF: Grève à l'Education aujourd'hui    Blida: Un ressortissant malien arrêté pour escroquerie    Les étudiants poursuivent leur mobilisation    Remise des décisions d'affectation: 120.000 souscripteurs AADL convoqués la semaine prochaine    Des individus pas très respectables    Lavrov : les terroristes ne seront pas "les maîtres" à Idlib    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





2 millions d'Irakiens manifestent contre la présence des USA
Publié dans La Nouvelle République le 29 - 01 - 2020

Trois agents secrets français kidnappés devant l'ambassade de France à Baghdad.
En Irak où de grandes manifestations populaires, plus de 2 millions d'Irakiens ont manifesté contre la présence des forces US ce 24 janvier 2020. Des centaines d'hommes traquent sans relâche le réseau local ayant piloté l'assassinat du général-major Qassem Sulaimani, ex-commandant de la Force Al-Qods en compagnie du commandant en second des forces de la mobilisation populaire irakienne (Hachd Al-Chaabi). C'est dans ce contexte fort tendu que trois agents français qualifiés d'expérimentés et agissant sous une fausse couverture ont été kidnappés près de l'ambassade de France à Baghdad dernièrement. Selon des informations confirmées par des sources médiatiques, Les trois agents activaient sous une couverture, en se faisant passer pour des membres de l'ONG «Chrétiens d'Orient», elle-même une entité-écran activant généralement dans la zone semi-autonome du Kurdistan irakien (Nord de l'Irak). Leur disparition en service commandé n'a pas été revendiquée pour le moment. On ignore s'il s'agit d'une action de groupes liés au milieu irakien ou aux dizaines d'organisations paramilitaires parallèles locales et étrangères présentes en Irak. L'Irak demeure un terrain ouvert aux services spéciaux de tous les pays du voisinage et une chasse gardée de la CIA qui y activent plus ou moins ouvertement. L'entourage du général major Sulaimani et le Hachd Al-Chaabi ont été infiltrés depuis des mois par le recrutement d'éléments irakiens qui avaient accès au plus haut niveau du dispositif sécuritaire de la milice irakienne pro-iranienne. C'est des membres de ce réseau que pourchassent les services de renseignement irakiens, iraniens et syriens. Washington n'a aucunement l'intention de retirer ses forces militaires d'Irak à court terme même si cette présence est devenue un enjeu majeur de la politique locale irakienne. Dans le scénario le plus défavorable, les Américains et leurs alliés pourront toujours compter sur le Kurdistan irakien, pour lequel une présence militaire étrangère est le meilleur gage contre une réaffirmation de l'autorité de Baghdad, a-t-on informé encore. Des propositions ont été faites au Kurdistan irakien à savoir la construction d'une base militaire près de Suleimaniyah, au Sud d'Erbil près de Halabja et l'augmentation du nombre des soldats de 200 à 2 000 (en plus des 5 000 forces US présentes en Irak), rapporte une source occidentale citée par al-Maaloumah. La plupart des forces US qui se sont récemment retirées de l'Euphrate oriental ont été déployées au Kurdistan irakien. Le nombre des soldats américains installés près des champs pétroliers de l'Euphrate est passé de 1000 à 500.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.