PSG: la réaction de Di Maria et Paredes au décès de Maradona    Conseil de la nation: adoption du projet de loi relatif à la lutte contre l'enlèvement    188e anniversaire de l'allégeance à l'Emir Abdelkader, l'unité nationale comme message éternel    Le Maroc, soutenu par la France, a sapé tous les efforts pour régler la question sahraouie    Pétrole : l'Opep entame une série de réunions techniques sur la situation du marché    Images d'ailleurs, regards d'ici    Saïd Bouhadja n'est plus    Milan à la relance, Tottenham et Naples pour faire le trou    «Nous avons un groupe homogène»    Aït Abdeslam «out» contre le CABBA et le MCO    Sonelgaz menace    Entre avancées et entraves    Le membre du BP du PT acquittée à Jijel    Recensement de plus de 17 690 sites archéologiques depuis 2016    Kambozia Partovi, grande figure du cinéma iranien, est mort de la Covid-19    Les techniciens de cinéma exigent la reconnaissance    Le verdict attendu pour le 1er décembre    Les Algériens ont une image mitigée de l'UE    Des résultats en nette régression    Amor Benamor s'approvisionne quotidiennement auprès de l'OAIC    L'Algérie sera présente    JS Kabylie : décès de l'ancien latéral Rezki Maghrici    Noureddine Tounsi incapable de comparaître devant le juge d'instruction    "Certains juges préfèrent leurs convictions à la loi"    De nombreux établissements scolaires paralysés    Les pompiers reprennent leur bâton de pèlerin    "La sécurité, c'est mieux !"    Kaboré en tête des résultats partiels    Difficile unification du Parlement en Libye    Naissance de l'Association des journalistes algériens solidaires avec le peuple sahraoui    Les livres, gouverneront-ils un jour ?    "Puentes", des ponts culturels entre l'Algérie et l'Espagne    "La création en banlieue : un art de combat ?" en débat    Boukadoum entame une visite à Abuja    Nouvelles de Tlemcen    AEP : l'ADE multiplie les forages à Boumerdès    LA CORDE ET LE NŒUD COULANT    Licence professionnelle: Des contretemps pour la DCGF    Les angles de l'ingérence    Douze autres pays concernés: Les Emirats suspendent l'octroi des visas aux Algériens    Tlemcen: Deux nouveaux directeurs à la tête de l'urbanisme et du logement    Tébessa - Electricité et gaz : des mises en garde contre les raccordements illicites    Football - Ligue 1: Sur fond de certitudes et d'inconnues    Programme de 300 logements sociaux de Aïn El Turck: Un chantier qui traîne depuis presque une décennie    Une médaille pour nos revers !    Démantèlement d'un réseau de passeurs à Oran    Chanegriha et Djerad présentent leurs condoléances à la famille du défunt    Le gouvernement entretient le suspense    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Coronavirus : les Algériens de Chine rapatriés
Publié dans La Nouvelle République le 01 - 02 - 2020

L'épidémie du Coronavirus apparue en Chine, il y a quelques semaines, ne cesse de progresser dans le monde. Le bilan s'est alourdi, jeudi, à 9.776 cas de contamination et 213 décès, jour où l'urgence de santé mondiale a été décrétée par l'Organisation mondiale de santé (OMS).
«Notre plus grande préoccupation est la possibilité que le virus se propage dans des pays dont les systèmes de santé sont plus faibles (…). Il ne s'agit pas d'un vote de défiance à l'égard de la Chine», a déclaré le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus. Dès le début de la propagation du virus, l'Algérie a mis en place toutes les mesures nécessaires pour y faire face. Malgré l'enregistrement de quelques cas dans plusieurs pays du monde, l'Algérie n'a, heureusement, jusque-là enregistré aucun cas. En Chine, et plus précisément à Wuhan, ville où a éclaté le virus, il y a 36 Algériens de la communauté nationale établie là-bas. Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a ordonné, mardi, leur rapatriement «immédiat». «Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a instruit, mardi 28 janvier 2020, les institutions gouvernementales concernées de prendre les mesures nécessaires au rapatriement immédiat des 36 membres de la communauté nationale établis dans la ville chinoise de Wuhan, en majorité des étudiants, en mettant en place toutes les mesures préventives indispensables en pareille situation», lit-on dans un communiqué de la Présidence de la République. Le premier avion d'Air Algérie a décollé, hier dans la matinée, de Pékin avec à son bord 98 passagers, a-t-on appris de sources concordantes. Le vol devait atterrir à Alger vers 14 heures. Un important dispositif sanitaire a été mobilisé à l'aéroport international d'Alger. En ce qui concerne les Algériens bloqués à Wuhan, où sévit le coronavirus, un avion a décollé, hier après-midi, pour les rapatrier. Une fois arrivé, un dispositif de contrôle sanitaire spécial attendait les citoyens algériens rapatriés. Il faut savoir que le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, avait inspecté, jeudi, ce dispositif de contrôle épidémiologique au niveau de l'aéroport international Houari-Boumediene et du service des maladies virales à l'Etablissement hospitalier spécialisé (EHS) des maladies infectieuses El-Hadi Flici (ex-El-Kettar) dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. Le ministre avait inspecté le dispositif de contrôle mis en place au niveau de l'aéroport international Houari-Boumediene où les passagers de dix vols par jour, notamment en provenance de Dubaï, d'Istanbul, de Doha, du Caire et de Pékin, sont soumis à des caméras thermiques, selon les explications fournies au ministre par le responsable du service de contrôle sanitaire aux frontières, Amirouche Harhad. Il avait précisé que toute personne suspectée d'infection par le coronavirus sera évacuée en urgence vers l'EHS El-Kettar. De son côté, Dr. Tayeb Adjerid avait expliqué que les voyageurs, notamment ceux en provenance de Chine, sont soumis à un contrôle médical avant leur embarquement pour rejoindre Alger où ils sont également soumis à un contrôle effectué par les services algériens pour s'assurer qu'aucun cas suspect ne figure parmi eux. Selon lui, la période d'incubation du virus, l'intervalle entre l'infection et l'apparition des symptômes, peut atteindre environ 14 jours. Le ministre s'est rendu, ensuite, à l'EHS des maladies infectieuses El-Hadi Flici (El Kettar) qui accueillera 36 Algériens placés en quarantaine, à l'instar de la population et des communautés étrangères de la région de Wuhan en Chine, où est apparu le virus pour la première fois. Dans ce cadre, M. Benbouzid avait instruit les responsables de l'hôpital ainsi que le staff médical d'assurer le suivi et le bien-être des Algériens rapatriés et de ne pas les priver des visites familiales, tout en prenant les précautions nécessaires pour éviter la contagion au cas où ces derniers seraient porteurs du virus.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.