Tottenham : Une offre pour En-Nesyri ?    [Vidéo] La déferlante Casbah-Bab El Oued en puissance    Sous le signe de solidarité avec les pompiers à Bouira    Prix littéraire Méditerranée 2021 : Boualem Sansal lauréat    Législatives du 12 juin: Ennahda appelle les citoyens à se rendre massivement aux urnes pour choisir leurs représentants    Football / Coupe de la Ligue : USMA-MCA éclipse tout    La stabilité de la région tributaire du respect par le Maroc de ses frontières internationales    LE 8 MAI 1945, LE 8 MAI 2021, UN MÊME MOT D'ORDRE : RENDEZ-NOUS L'ALGERIE !    V 116 : Le Hirak change d'itinéraire    Coronavirus: 219 nouveaux cas, 142 guérisons et 8 décès    Equipe nationale de football : Algérie - Mauritanie le 3 juin à Blida    UA: échange de vues entre Boukadoum et Faki au sujet des travaux du CPS    Insistance sur la nécessaire implication dans le processus électoral    Elaboration d'une feuille de route relative à l'enseignement de Tamazight    La journée de la mémoire "n'est pas exclusive aux seules massacres du 8 mai 1945"    L'opération Barkhane ne devrait pas durer plus que quelques années    Covid-19: des autorisations d'exportation de masques "prochainement délivrées"    Les réserves d'eau du pays "suffisantes jusqu'à l'automne prochain"    Massacres du 8 mai 1945: Des films sur la résistance et la révolution programmés à Sétif    Juanfran pas tendre avec Neymar : "Il est insupportable"    Mahrez: "difficile de remporter la ligue des champions si..."    Un jeudi apocalyptique à M'sila    Coopération : lancement officiel du projet de création d'un Conseil d'affaires algéro-mozambicain    La recherche de solutions aux différentes revendications doit se faire dans le cadre d'une approche progressive    Mahrez a mis Paris à ses pieds    Messaoudi (JSS) maintient le cap    L'opposition conteste la prise de pouvoir par les militaires    Sonatrach évoque une reprise de ses activités en Libye    2 personnes trouvent la mort sur la RN 47    Tajine de poulet sucré-salé    Les pompiers exigent la réintégration de leurs collègues    Relâchement généralisé et persistant    Les prix se consolident    L'ouverture de bureaux de change n'est pas envisageable    La Cnas lance une application au profit des femmes enceintes    Algérie-Libye : une position ferme et réaliste (1re partie)    Le Parlement adopte l'amendement de la loi sur la Cour constitutionnelle    Inexistant au centre-ouest du pays : Le projet de CHU relancé à Chlef    563 LSP à Souidania : Le projet en stand-by    Les démarches de sa prise en charge engagées    Les candidats retiennent leur souffle    Les agents agréés de l'Otan aux abois    L'armée hausse le ton    L'UA condamne les attaques terroristes au Burkina-Faso, Mali et Niger    Un policier tué dans une attaque jihadiste sur des puits de pétrole    «Nous voulons la vérité des faits sans complexes»    Appel à l'exploitation économique du patrimoine culturel    Le roman de Salim Bachi parait aujourd'hui    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tous les Algériens bloqués à l'étranger seront rapatriés
Covid-19
Publié dans La Nouvelle République le 24 - 07 - 2020

Comme annoncé jeudi 16 juillet par les Services du Premier ministre, une opération de rapatriement des Algériens bloqués à l'étranger suite à la propagation de la pandémie du Coronavirus, a été engagée depuis lundi. Pour cela, la flotte aérienne et maritime a été mobilisée ainsi que les établissements hôteliers devant servir pour la période de quatorzaine sanitaire préventive applicable aux personnes rapatriées.
On sait que le Président Abdelmadjid Tebboune a donné instruction de rapatrier tous les ressortissants algériens bloqués à l'étranger à cause du Coronavirus (Covid-19) et de n'abandonner aucun Algérien dans cette situation. Les Services du Premier ministre ont assuré, à ce propos, que «nos représentations diplomatiques et consulaires seront mobilisées tous les jours de la semaine pour l'encadrement de cette opération et pour assister et aider les citoyens concernés jusqu'à leur retour au pays». Les citoyens inscrits pour le rapatriement seront avisés et contactés par les postes diplomatiques et consulaires par e-mail et par SMS. Selon le ministère de l'Intérieur, plus de 11.000 Algériens seront rapatriés de l'étranger dans le cadre de cette opération de rapatriement qui se poursuivra, jusqu'au 30 juillet, et qui concerne 23 pays. D'autres opérations similaires suivront prochainement, a affirmé le ministère. Pour assurer le placement en quarantaine des personnes rapatriées, 65 hôtels ont été mobilisés à travers 20 wilayas, indique la même source. Dès lundi soir, des Algériens bloqués à l'étranger étaient déjà arrivés dans les ports et aéroports du pays.
Hier, des vols étaient prévus pour rapatrier des Algériens bloqués en Allemagne et au Canada et lundi 27 juillet deux vols sont prévus vers Moscou et Amman, pour rapatrier nos ressortissants bloqués en Russie et en Jordanie. De son côté, l'Ambassade d'Algérie en France s'est engagée à rapatrier les citoyens algériens en séjour temporaire dans ce pays (pour tourisme, visite familiale, soins, études, stages...). Mais pour ces Algériens bloqués en France, l'inscription électronique sur la liste du ministère de l'Intérieur (échéance le 23 avril 2020) n'a visiblement servi à rien puisque, selon des échos recueillis auprès de compatriotes restés bloqués après les premières opérations de rapatriement, c'est une liste d'inscrits auprès de l'Ambassade d'Algérie en France, qui a servi pour désigner les «éligibles» à ces opérations. Les autres Algériens bloqués étaient dans l'ignorance qu'il fallait s'inscrire auprès de l'Ambassade à Paris et qu'ils ne devaient plus tenir compte de leur inscription sur la liste du ministère de l'Intérieur qui, finalement, ne leur a servi à rien. Encore une fois, une question de communication et de coordination institutionnelles semble avoir altéré la bonne réussite d'opérations qui devaient donner la mesure des capacités de l'Algérie à organiser les rapatriements.
Il semble également qu'il y ait eu, jeudi au départ de Paris, des désistements d'Algériens bloqués, invités à se présenter à l'aéroport pour embarquer vers leur pays, et qui ont préféré reporter leur retour à une date ultérieure alors qu'ils s'étaient inscrits sur la liste de l'Ambassade. Combien sont-ils à avoir laissés leurs sièges vides dans l'avion alors que d'autres étaient impatients de revenir au pays et n'ont pas été convoqués? Les images diffusées par la télévision jeudi concernant les rapatriés de France ont montré un «échantillon» dominé plutôt par des adultes avec chacun, trois ou quatre grosses valises. Par ailleurs, à partir de jeudi 23 juillet, les avions d'Air Algérie destinés à rapatrier des ressortissants algériens bloqués à l'étranger, à cause de la pandémie du Covid-19, ne décolleront pas vides. Ils servent aussi à transporter des ressortissants, des résidents et des détenteurs de visa type D pour l'espace Schengen, restés bloqués en Algérie. Six destinations internationales ont été prévues au départ d'Alger du 23 au 26 juillet vers Rome (Italie), Frankfurt, (Allemagne), Mascate (Oman), Doha (Qatar) et Le Caire (Egypte). Tous les ressortissants qui prendront ces vols à partir d'Alger doivent impérativement remplir les conditions d'entrée aux pays de destination en consultant les sites web gouvernementaux de ces mêmes pays. Les frontières algériennes sont fermées depuis le 19 mars dernier dans le cadre des mesures préventives prises à la suite de la propagation du Coronavirus (Covid-19).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.