Faire du scrutin du 12 juin un "rendez-vous marquant" dans la construction de la nouvelle Algérie    Béchar : La pénurie du lait en sachet réapparaît    8 symptômes qui vous avertissent d'une carence en vitamine C    COVID-19 : La vaccination boudée à l'EPH d'Amizour    Tébessa : Trafic de psychotropes à grande échelle    Dar Abdeltif : Ouverture prochaine de classes de musique et de dessin    Tarek Acheba .Réalisateur au Théâtre régional d'Oum El Bouaghi : Des planches à la mise en scène    L'armée sahraouie mène quatre nouvelles attaques contre les forces de l'occupant marocain    Maroc: des militants dénoncent l'arrestation des travailleurs qui revendiquent le versement de leurs salaires    Algérie Poste : versement des primes (PRI/PRC) à compter de juillet 2021    Ligue 2: l'USMAn, le RCA et l'ASMO s'emparent de la tête de leurs groupes respectifs    L'ASELCT, une association SDF !    MC Oran: Une copie à revoir pour Madoui    ES Sétif: Une Entente en demi-teinte    Des citoyens protestent à Tizi-Ouzou    Fin de mission ou redéploiement ?    MARMELADE DES TEMPS NOUVEAUX    Les habitants d'Ouenza veulent mieux    Chaînes humaines devant les bureaux de poste et les GAB: Force publique et huissiers face à la grève    Dossier de la mémoire: «La pandémie est venue retarder les pourparlers»    Quand la vie se résume à un poème    El Tarf: Un riche programme culturel et artistique    «Les législatives sont un objectif stratégique»    Mbappé préféré à Haaland    Brèves Omnisports    Tirage au sort mercredi    Tebboune préside la réunion périodique    Le Conseil de sécurité de l'ONU soutient le mécanisme    À quoi joue la Turquie?    Le rêve inachevé    Les mesures de Rezig invisibles    Le pic de l'inconscience    Les spécialistes s'y opposent    163 nouveaux cas et 4 décès en 24 heures    Plusieurs responsables américains interdits d'entrer en Russie    «Nous souhaitons aller vers de nouveaux services»    L'Abef allège le recours au Credoc    13 Tonnes de pain jetées à la poubelle    Renouvellement du bâtonnat de Boumerdès    Le premier martyr du Mouvement national    «El Aqaïd» de Abdelhamid Benbadis    Un cocktail culturel varié    Moins nombreux, mais toujours déterminés    Tebboune s'en prend aux partisans de "la duperie"    La libération des détenus d'opinion réclamée    119 organisations saisissent le Conseil de sécurité de l'ONU    Raul Castro va quitter le pouvoir à Cuba : Une page d'histoire qui se tourne ?    Le processus électoral est inéluctable    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La JSK et l'ESS en phase de poules
Coupe de la CAF
Publié dans La Nouvelle République le 22 - 02 - 2021

Après leur défaite 2-1 à Bamako à l'aller, la JSK a renversé la vapeur dès la 4e minute de jeu en s'imposant 1-0 au stade du 1er-Novembre à Tizi-Ouzou face au Stade Malien grâce à un but de Souyed (4e) pour se qualifier grâce à la règle du but à l'extérieur, et cela à l'occasion de la manche retour des 16es de finale «bis» de la Coupe de la Confédération africaine de football.
Très athlétiques mais aussi très agressifs surtout, les joueurs locaux vous diront au terme de cette rencontre que cette agressivité qui a marqué cette rencontre n'étonne personne dans une partie de football. Le travail est fait, la JS Kabylie sort de ce duel avec une victoire (1-0), qui valide son billet pour la phase de poules. La partie n'était pas facile pour les Kabyles qui étaient confrontés à une formation décidée à quitter l'Algérie avec une victoire, quelque soit l'art et la manière à mettre en pratique. Au terme des 93' de ce duel, on a interrogé une figure internationale du football national présente au stade de ce qu'il retient de cette phase retour. Il dira d'une manière très diplomatique «un match de football, c'est certes un spectacle pour certains, mais un spectacle avec des duels et de l'engagement pour d'autres...
Aujourd'hui, il y avait certes sur le terrain de l'agressivité qui avait pour objectif de déstabiliser les locaux, y compris de la provocation, mais au centre, l'arbitre tunisien ne s'est pas laissé faire, il a su sanctionner lorsqu'il le fallait...» Hamrouni, quant à lui, il déclare «nous avons respecté les consignes de l'entraîneur, et en bout de course, il y a cette beauté de victoire qui nous permet d'aller encore plus loin dans la course vers le trophée parce que cela se joue aussi sur ça. Chacun joue avec ses qualités». Ce schéma nous rappelle aussi cette déclaration d'un sélectionneur international qui disait «si on ne peut plus mettre d'agressivité dans un match, on ne peut plus jouer au football. Il faut que l'agressivité soit certes contrôlée mais le football est un jeu de contacts et j'espère que cela le restera.
Si ça devient un sport où il n'y a plus de contacts ou plus de virilité, le football va perdre beaucoup de son intérêt». En effet, les 93 minutes de duel étaient pénibles pour les deux équipes notamment pour la JSK qui ne souhaitait pas perdre ce match, et encore moins son but qui lui permet de valider son billet pour la phase de groupes, dont le tirage a eu lieu ce lundi. Sur son terrain, les Kabyles ont résisté aux charges des attaquants maliens qui ne voulaient rien lâcher, tout est façonné sur la base des performances, notamment techniques, qui est une des qualités principales des locaux qui permet de dominer l'adversaire. Une philosophie employée pour fatiguer l'adversaire quand il a le ballon et qu'il maîtrise assez bien techniquement pour pouvoir se créer des occasions.
Comme c'est un match de coupe, il faut gagner et marquer des buts. Pour les joueurs, c'est ce qui a été fait. Enfin, après le Raja Casablanca en début d'après-midi, l'ES Sétif, le Pyramids FC, Coton Sport, le Jaraaf Dakar ou encore les Orlando Pirates ont également franchi sans encombre l'obstacle des barrages retour et se sont qualifiés pour la phase de groupes de la CAF. L'ES Sétif s'est contentée du match nul (0-0) devant les Ghanéens d'Asante Kotoko, pour le compte de la manche retour des 16es de finale «bis», disputée au stade 8-Mai 1945 de Sétif. Heureusement qu'au match aller, les Aigles noirs s'étaient imposés (2-1) à Accra.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.