Le journaliste Tarek Aït Seddik n'est plus    L'information locale au centre des préoccupations    Les médicaments prescrits dans le protocole thérapeutique disponibles    Forte hausse des exportations algériennes en 2021    Une politique difficile à mettre en œuvre    Quel avenir pour la force Takuba au Mali ?    JSK - Royal Leopards de nouveau annulé    Quid des nouveaux statuts de la FAF ?    Le Maroc et le Sénégal passent en quarts de finale    Les personnels de l'éducation boudent le vaccin    Un casse-tête chinois    Quand les plans de l'AEP font défaut    Ali Ghediri de nouveau devant le juge aujourd'hui    Le procès du groupe Benamor à nouveau reporté    Le refus de remplacement des candidats rejetés suscite l'ire des partis    Les secrets du président de la FIFA...    «On reviendra plus forts... Soyez en sûrs»    Le Chabab à une longueur du titre de champion de l'aller    Des enjeux plus grands qu'un sommet    Le gouvernement renonce à la suppression des subventions des carburants    Pas de président à l'issue du deuxième tour de vote    Participation algérienne à la 53e édition    La 1ère édition à Constantine en mai prochain    50 pièces de monnaie rares saisies à el Ogla    L'Afrique ou les changements anticonstitutionnels    Tlemcen: Des habitants attendent toujours leur livret foncier    Dans la vie, rien n'est acquis une fois pour toutes    Promotion des enseignants aux grades supérieurs: Le Snapest boycotte le concours    Es-Sénia: Le service des cartes grises fermé à cause de la Covid-19    Loi de finances 2022 revue et corrigée : après les avocats, à qui le tour ?    Chlef: Un complexe sportif pas comme les autres    Jungle/Pub sur Internet ?    Les Français accepteraient-ils d'être gouvernés par un président raciste ?    Albert Cossery : l'écrivain égyptien de l'indolente paresse et de la douce allégresse (1/3)    Les APC sans majorité absolue débloquées    «Le pays est toujours ciblé»    Le temps de l'efficacité    La Sadeg améliore sa desserte    9 Tonnes de sucre stockées illicitement    Cinq éléments de soutien arrêtés    L'Algérie redessine les contours de la région    Le Tchad et la Libye veulent raffermir leurs relations bilatérales    Messi penserait à un retour au Barça    Un challenge au sommet de l'UA    Les preuves du complot    Fermeture des espaces culturels    L'illusion d'un eldorado européen    Rachid Taha au coeur de l'actualité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Quel est le niveau des réserves d'or au niveau mondial et en Algérie au sein des réserves de change ? Evitez l'illusion monétaire
Economie
Publié dans La Nouvelle République le 19 - 10 - 2021

Pas de changement dans le niveau des réserves d'or depuis de longues années. Déjà dans deux contributions parues en 2009 et 2016 suite aux différents rapports du CMO (2009/2016), je notais que l'Algérie était classée à la 22e place mondiale, avec le même volume de 173,6 tonnes d'or (voir google.com 2016 – A. Mebtoul). L'on devra éviter l'illusion monétaire car la monnaie, qui est avant tout un rapport social, traduisant le rapport confiance Etat/citoyens, est un signe permettant les échanges ne créant pas de richesses.La production aurait été plus importante puisque selon les données officielles de l'entreprise ENAOR, l'Algérie a exporté 848 kg d'or (valeur de 48.200.000 de dollars au cours d'août 2011) alors que le marché local a consommé 208,78 kg de ce métal précieux soit une différence de 7 millions de dollars par rapport au communiqué de GMA, le 30 janvier 2010 dans une déclaration à l'APS le directeur général de l'entreprise d'exploitation des mines d'or (ENOR) avait déclaré officiellement je le cite «le gisement d'Amesmessa va bénéficier d'un plan de développement avec pour objectif de hausser graduellement sa production aurifère à trois tonnes d'or annuellement».
S'agissant des exportations de l'entreprise entre 2009/2010, elles ont été de 848,49 kg d'or, tandis que le marché local a consommé seulement 208,78 kg d'or». Nos responsables doivent maitriser ce qu'ils disent et ne doivent jamais oublier que le peuple algérien a une mémoire, les contre vérités et promesses non tenues , conduisant à un refoulement collectif et donc à un divorce Etat -citoyens.
Avoir des réserves d'or et de devises importantes n'est pas un facteur de développement.. Pour le classement des 15 pays les plus riches du monde, par ordre décroissant, entre 2019/2020, nous avons: 15 Indonésie : 1.170 milliards de dollars; 14. Brésil: 1.430 milliards de dollars; 13. Espagne: 1.450 milliards de dollars ; 12. Australie: 1.480 milliards de dollars; 11. Russie: 1.580 milliards de dollars; 10. Corée du Sud: 1.670 milliards de dollars ; 9. Canada: 1.760 milliards de dollars; 8. Italie: 2.110 milliards de dollars; 7. Inde : 2.830 milliards de dollars; 6. Royaume-Uni: 2.860 milliards de dollars; 5. France: 2.920 milliards de dollars ; 4. Allemagne: 4.320 milliards de dollars; 3. Japon : 5.100 milliards de dollars; 2. Chine: 14,490 milliards de dollars; 1. Etats-Unis: 21.920 milliards de dollars. Pour le classement selon le FMI, entre 2020/2021, des pays les plus riches d'Afrique, nous avons par ordre décroissant: 10e Angola avec un produit intérieur brut estimé à 68,07 milliards de dollars ; 9e Côte d'Ivoire avec un produit intérieur brut estimé à 71,10 milliards de dollars; 8e Ghana avec un produit intérieur brut estimé à 71,95 milliards de dollars; 7e Ethiopie avec un produit intérieur brut estimé à 91,51 milliards de dollars; 6e Kenya avec un produit intérieur brut estimé à 105,68 milliards de dollars ; 5e Maroc avec un produit intérieur brut estimé à 123,78 milliards de dollars; 4e Algérie avec un produit intérieur brut estimé à 155,31 milliards de dollars ; 3e Afrique du Sud avec un produit intérieur brut estimé à 317,19 milliards de dollars; 2e Egypte avec un produit intérieur brut estimé à 374,89 milliards de dollars; 1er Nigeria avec un produit intérieur brut estimé à 466,88 milliards de dollars. Mais pour avoir une appréciation objective, de tous ces indicateurs, l'on devra ramener le PIB par rapport à la population totale, l'indice du développement humain du PNUD IRH incluant la santé , l'éducation et récemment l'environnement est plus fiable. Ainsi, il s'agit d'éviter ce mythe monétaire de se braquer uniquement sur les réserves de change, et le mythe de l'équilibre de la balance commerciale vision statique, qui n'a aucune signification sens, et non en dynamique, encore que le document le plus fiable est la balance des paiements qui inclut les services ( renvoyant à l'économie de la connaissance et l'exode des cerveaux) où les sorties de devises pour l'Algérie ont été entre 10/11 milliards de dollars par an entre 2010/2019, l'objectif étant pour tout pays la dynamique du processus de développement. Il est démontré que ce ne sont pas les pays qui ont balance commerciale équilibré qui connaissent le taux de croissance élevé, la croissance des importations bien ciblées pour dynamiser le tissu productif interne en créant une valeur ajoutée additionnelle et en termes d'avantages comparatifs, les exportations. Comme pour éviter de fausses rumeurs, et c'est un secret de polichinelle (le FMI a toutes les données de l'Algérie) toutes les banques centrales du monde publient régulièrement le niveau des réserves de change en incluant les réserves d'or. Pour l'Algérie les pouvoirs publics doivent publier régulièrement, structurellement, le niveau des réserves de change, ceux placées au niveau national et ceux placées à l'étranger, à court ou moyen terme, et à quel taux d'intérêt, l'idéal étant pour éviter les effets pervers des fluctuations monétaires que 40% sont libellées en dollars, 40% en euros, et 20% dans d'autres monnaies comme le Yen japonais, la livre sterling anglaise, le rouble russe ou le yuan chinois.
Comme il faut inclure les droits de tirage spéciaux DTS détenus auprès du FMI où un décret publié au dernier journal officiel (source APS du 17 octobre 2012) indique que l'Algérie a augmenté sa quote-part de 705,2 millions de DTS (équivalent de plus d'un milliard de dollars) le portant de 1,25 milliard de DTS à 1,96 md de DTS (près de 3 milliards de dollars cours de fin 2012) Qu'en est-il depuis ?
En conclusion, la monnaie rapport social traduisant le rapport confiance Etat/citoyens, est un signe permettant les échanges ne créant pas de richesses et la thésaurisation et la spéculation dans les valeurs refuges comme l'or, certaines devises ou certaines matières premières est nocif à toute économie. Aucun pays ne s'est développé grâce aux mythes des matières premières y compris l'or mais grâce au savoir et à la bonne gouvernance, à ne pas confondre avec le concept de démocratie de l'Occident et ce qui explique le succès au XXIe siècle de la Chine. Après avoir épuisé ses stocks d'or avec la découverte de Christophe Colomb, l'Espagne a périclité pendant plusieurs siècles où en 1962, l'Algérie était plus développée.
Et c'est ce qui attend les pays producteurs d'hydrocarbures qui ne vivent que grâce à cette rente Cependant, le mythe de l'or dans la conscience populaire est important et l'opinion algérienne a besoin d'être éclairée sur le stock d'or, qui n'a pas bougé depuis 2009, alors que l'Algérie s'est lancée dans l'exploitation d'un gisement d'or et depuis 2009 différents ministres ont annoncé une production importante.
Les réserves de change de l'Algérie qui proviennent à plus de 98% des hydrocarbures sont passées de 194 milliards de dollars au 01 janvier 2014, à 62 au 31/12/2019, à 48 au 31/12/2020 et à 44 entre avril/mai 2021. Il existe deux hypothèses. Si, l'or est inclus dans le montant des réserves de change, nous aurons entre avril/mai 2021 44 milliards de dollars moins 10 milliards de dollars soit 34 milliards de dollars de réserves de change en devises de différentes monnaies ou s'il n'est pas inclus alors nous aurons 54 milliards de dollars.
(Suite et fin)
Professeur des universités
Expert international


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.