L'eau et l'exigence de prosternation    Appartenant à des hommes d'affaires condamnés pour corruption: Six sociétés nationalisées par l'Etat    L'été des émigrés    Hiroshima et Nagasaki : 06 et 09 août 1945 : Géopolitique de la terreur nucléaire (2/2)    Origine à déterminer    Impropres à la consommation: Plus de 120 kg de viande et produits alimentaires saisis    Oued Tlélat, Gdyel et Bir El Djir: 45 personnes interpellées par la police    Chute mortelle du 7ème étage d'un immeuble    L'écrivain Dib, la BNF et la terre algérienne    Quand la maintenance va, tout va durablement    GUERRE(S)...ET AMOUR    Man City : Mahrez pourrait être auditionné dans le procès de Benjamin Mendy    La négociation privilégiée par les deux pays    Ghali appelle à mettre un terme à l'obstination marocaine    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    Le champion d'Afrique est algérien    Une sérénité nommée Madoui    Le PSV élimine Monaco    Les chantiers de la rentrée    Les nouveaux sillons    Quel impact sur la recomposition géostratégique mondiale?    Vacances à la belle étoile    2 quintaux de kif saisis par l'ANP    Le poteau de l'éternel problème    L'heure de la convergence patriotique    Loin d'être un discours de consommation    «Seul le droit international doit primer»    Un roman sur l'Algérie de 1920 à 1992    La «fleur du théâtre algérien»    L'occupant marocain encercle la maison de la militante sahraouie Meriem Bouhela    Le défilé militaire impressionnant du 5 juillet est "un message de fidélité" envers les Chouhada    Jeux de la Solidarité Islamique 2022 : Amine Bouanani (110m haies) décroche la première médaille d'or algérienne    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès de la Côte d'Ivoire    Tennis-Coupe Davis (Groupe 3 / Zone Afrique): l'Algérie menée au score (2-0)    Benabderrahmane s'entretient en Turquie avec le Premier ministre palestinien    Les relations algéro-turques évoluent conformément aux orientations des Présidents des deux pays    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    Accidents de la circulation : 61 décès et 1.831 blessés en une semaine    ANP: 5 éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés en une semaine    Partenariat AT-Kaspersky: une large gamme de produits pour garantir la sécurité des clients    Equipe Nationale: Yacine Adli a choisi l'Algérie    USM Bel-Abbès: En voie de disparition !    Mali: 17 soldats et 4 civils tués, 9 militaires portés disparus    Les détails de l'opération UGTA    Il y a deux ans, disparaissait Nouria, la "fleur du théâtre algérien"    Musée d'Oran: une exposition d'arts plastiques à la salle des Beaux arts    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La duplicité du Maroc mise à nu
Comité Al-Qods
Publié dans La Nouvelle République le 17 - 04 - 2022

La grave agression menée par les forces d'occupation sionistes contre les Palestiniens, vendredi à l'aube dans la mosquée d'Al-Aqsa, a été la goutte d'eau qui a fait réagir y compris les régimes arabes qui ont «normalisé» leurs relations avec Israël sous la pression des Etats-Unis. Cette agression est « en violation flagrante de la sacralité de la mosquée et de toutes les résolutions et chartes internationales pertinentes », comme l'a indiqué un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger. En même temps, les agissements criminels d'Israël contre les Palestiniens ces derniers jours, ont démasqué la duplicité du Makhzen marocain qui tente de sauver son allié israélien par des manœuvres autour du Comité Al-Qods.
En effet, la délégation marocaine au Comité Al-Qods, qu'elle préside, tente de se soustraire à sa responsabilité envers Al-Qods, et de la situation dramatique qui prévaut à Al-Aqsa ainsi que d'entraver les efforts du Groupe arabe.
C'est ce qu'a démontré l'Ambassadeur d'Algérie, Nadir Larbaoui, lors des délibérations du Groupe arabe des Représentants Permanents auprès de l'ONU à New York. Il a rappelé que le Comité Al-Qods, créé sous l'égide de l'Organisation de la coopération islamique (OCI), ne s'est réuni qu'à deux reprises seulement au cours des vingt dernières années, dont la dernière remonte à 2014. Il a souligné l'urgence de réunir ce Comité, sans délais, et assumer pleinement la responsabilité qui lui a été confiée, à savoir la défense des lieux saints à Al-Qods Al-Sharif.
Pour l'Ambassadeur d'Algérie, Nadir Larbaoui, la situation dramatique en Palestine, notamment à Al-Qods Al-Sharif, n'est plus compatible avec l'expression de formules de courtoisie à l'adresse du Comité Al-Qods présidé par le roi du Maroc.
Au cours des délibérations du Groupe arabe des Représentants Permanents auprès de l'ONU à New York, et après avoir consulté la délégation omanaise, actuelle présidente du Groupe arabe, et le représentant de la Palestine, et conformément au souhait du Groupe, et après avoir accepté d'ajouter un paragraphe de la délégation égyptienne, une version amendée du projet a été approuvée et présentée sous sa forme finale. Le Royaume du Maroc allait ainsi être placé devant ses responsabilités réelles vis-à-vis des lieux saints à Al-Qods Al-Sharif, c'est pourquoi pour fuir ses responsabilités, la délégation marocaine s'est opposée au texte de compromis et a critiqué la proposition de la délégation algérienne. C'était sans doute son but: priver le Groupe arabe de s'exprimer d'une seule voix sur les derniers développements et de condamner la violence des forces d'occupation israélienne à l'égard des fidèles innocents à Al-Aqsa Al Mubarek.
Le Comité Al-Qods, censé défendre la juste cause palestinienne et Al-Qods Al-Sharif, fait l'inverse. Il est tout à fait légitime de s'interroger sur les réelles motivations du Maroc.
Cette manœuvre marocaine a soulevé une question sur l'intention malveillante de ce pays, et sur cette attitude surprenante d'un pays qui préside le Comité Al-Qods. Comment expliquer que le Maroc s'oppose à l'invitation du Comité d'Al-Qods à une réunion pour la défense d'Al-Aqsa, d'Al-Qods et de la Palestine ? Y a-t-il une intention préméditée du Maroc d'empêcher le Groupe Arabe de rendre publique une déclaration condamnant les pratiques et les violations de l'entité sioniste à Al-Aqsa, Al-Qods et en Palestine dans son ensemble.
Le Maroc veut-il plaire à l'occupant israélien? Hier, dimanche, une dizaine de Palestiniens ont été blessés dans une agression menée par les forces de l'occupation sioniste sur l'esplanade de la Mosquée d'El Aqsa à El Qods occupée, selon le Croissant-Rouge palestinien.
Le régime sioniste persiste dans son comportement inadmissible consistant à violer le droit de prier, droit humain élémentaire, en empêchant les fidèles musulmans d'accéder à El Aqsa par une répression sauvage y compris contre les enfants. Les forces d'occupation sionistes empêchent même les secouristes d'entrer à El Aqsa pour porter assistance aux blessés. Pour rappel, vendredi matin, plus de 150 Palestiniens ont été blessés dans des affrontements avec les forces de l'occupant sioniste sur l'esplanade de la mosquée Al-Aqsa. Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a exprimé sa vive inquiétude quant à la détérioration de la situation dans les territoires palestiniens occupés, en proie à une escalade sioniste depuis plusieurs jours.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.