Fête de l'indépendance: le MAE rend hommage à ses diplomates et cadres décédés en fonction    JM: programme des athlètes algériens    Transport: programme spécial pour l'Aïd el Adha    Agriculture: convention Gvapro-Anade pour soutenir les projets de production    Saïd Chanegriha promu au grade de général d'armée (Vidéo)    JM/Handball - dames (match de classement) : l'Algérie s'incline face à la Macédoine du Nord (31-23) et termine 8e    Man United : Ronaldo absent de la reprise de l'entrainement    Transport: métro, tramway et téléphérique gratuits à travers le pays le 5 juillet    Mali: les sanctions de la Cédéao levées, le nouveau calendrier électoral dévoilé    Plate-forme "Glorious Algeria": vitrine du 60e anniversaire de l'indépendance par excellence    60e anniversaire de l'indépendance : une série de mesures adoptées pour permettre aux citoyens d'assister au défilé militaire    ANP: Saïd Chanegriha promu au grade de Général d'armée par le Président Tebboune    Saison estivale: 21 décès par noyade durant la période allant du 16 juin au 3 juillet    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain dans les secteurs de Mahbes et Hawza    Migrants africains tués par la police marocaine : le président colombien parle d'une "barbarie"    JM (8e journée) : tableau des médailles    Football - La CAN 2023 reporté à janvier-février 2024    Les préparatifs suivent leur cours: Un Sommet arabe fatidique    Le PDG de Sonatrach: Vers de nouveaux accords pour la révision des prix du gaz    Sonelgaz: Plus de 50.000 foyers raccordés au gaz et à l'électricité depuis 2020    Aïd El-Adha: Le ministère de la Santé met en garde    Plus de 5 millions de diplômés depuis l'indépendance: Les nouveaux challenges de l'Université    Affichage des listes dans les communes dans les tout prochains jours: Plus de 15.000 logements prêts à la distribution    Rejet des eaux non traitées dans les zones humides: Des contrôles réguliers dans les zones industrielles    Géostratégie en gestation    La Libye et l'espoir suspendu    60 ans et beaucoup à faire    L'armée russe a pris Lyssytchansk    Les Palestiniens ont remis la balle aux Américains    Tebboune à coeur ouvert    La loi sur l'exercice du droit syndical retoquée    La longue marche...    «Vous avez une bataille à mener»    En dents de scie    «Nous revenons par la grande porte»    Contacts établis avec Ziyech    10e place pour Reguigui en course en ligne    «L'Algérie est le berceau de l'humanité»    Guterres encense la diplomatie algérienne    N'en déplaise aux révisionnistes!    M. Benabderrahmane supervise le lancement officiel de la plate-forme numérique "L'Algérie de la Gloire"    Liberté syndicale et exercice du droit syndical: enrichissement du projet de loi    Emission d'un nouveau timbre-poste à l'occasion de la Fête de l'Indépendance    Revue El Djeich: Le Président Tebboune appelle le peuple algérien à resserrer les rangs pour remporter la bataille du renouveau    Béjaïa en fête    Les déchets ménagers inquiètent    1962-2022: Célébrer une libération « inachevée »?    Le DG du journal «Echaab» limogé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«Seule la reprise des pourparlers assurera l'autodétermination du peuple du Sahara occidental»
Séminaire annuel du Comité des 24 de l'ONU chargé des questions de décolonisation
Publié dans La Nouvelle République le 15 - 05 - 2022

Le Représentant permanent de l'Algérie auprès de l'ONU, l'ambassadeur Nadir Larbaoui, a regretté, à Castries (Sainte Lucie), l'absence du moindre progrès dans la tenue d'un référendum libre au Sahara occidental, tel que stipulé dans la résolution 1514 des Nations unies sur la décolonisation, nonobstant le fait que le Sahara occidental, soit répertorié, depuis 1963 comme territoire non autonome, statut réaffirmé en 1966, par la résolution 2229 octroyant le droit inaliénable du peuple sahraoui à l'autodétermination et à l'indépendance. «Il ne peut y avoir qu'une seule voie à suivre, à savoir la reprise des pourparlers directs de bonne foi entre les deux parties au conflit, le Polisario et le Maroc, en vue d'une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable, qui assurera l'autodétermination du peuple du Sahara occidental à travers l'organisation du référendum d'autodétermination», a-t-il indiqué.
Intervenant lors du séminaire annuel du Comité des 24 de l'ONU chargé des questions de décolonisation qui s'est tenu du 11 au 13 mai courant à la capitale de Sainte Lucie, Castries, Nadir Larbaoui a affirmé que l'Algérie, en tant que Nation dont le combat des pères fondateurs pour la liberté et l'émancipation a façonné son destin et forgé sa conviction de principe et son engagement à défendre sans relâche le droit de tous les peuples à décider pleinement et librement de leur sort, a toujours été et restera toujours attachée à la noble mission de décolonisation. Rappelant, à l'occasion, l'enracinement des valeurs de liberté et de lutte pour les causes justes à travers l'Histoire de l'Algérie. Et le rôle, crucial, de l'Union africaine qui a, continuellement, apporté sa contribution aux efforts de paix au Sahara occidental, dont le dernier exemple date du mois de mars 2021, avec le sommet des Chefs d'Etat et de Gouvernement du Conseil de paix et de sécurité consacré à la question.
Pour leur part, les délégations de Cuba, Bolivie, Timor Leste, Venezuela, Angola, Belize, Indonésie, Botswana, Mexique et Namibie, présentes à ce séminaire, au cours duquel les représentants des pays participants ont réitéré l'impérieuse nécessité de parachever le processus de décolonisation du Sahara occidental, ont insisté sur la nécessité d'accélérer le processus de décolonisation du Sahara occidental, par le biais de la tenue d'un référendum d'autodétermination, soulignant leur attachement à la résolution 1514. Appelant, au passage, les deux parties au conflit, le Polisario et le Maroc, à reprendre sans conditions préalables et sans plus tarder les négociations sous l'égide des Nations unies. Soulignant que la violation du cessez-le-feu, en novembre 2020, par le Maroc compromet le processus politique du règlement du conflit et constitue une menace à la stabilité de la région, ces mêmes délégations ont rappelé le droit du peuple sahraoui de bénéficier et de disposer de ses ressources naturelles en vertu des résolutions pertinentes de l'ONU en la matière.
De leur côté les représentants des pays africains participants, en l'occurrence la Namibie, le Botswana et l'Angola, ont souligné les efforts de l'Union africaine visant à trouver une solution au conflit du Sahara occidental, dernière colonie en Afrique, qui soit en conformité avec les objectifs et principes de l'Acte constitutif de l'Organisation régionale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.