«C'est un écrin de l'esprit de Novembre»    Répéter, vaut souvent, convaincre!    Fin de parcours du touriste judiciaire    Sur la «piste» du nil    Un pays à la recherche de son destin    Trois projets de loi adoptés    Le Parlement espagnol bouscule Sanchez    «Bâtissons des projets communs!»    Le prince de Monaco a séjourné à Oran    L'entrée fracassante des Algériens    Messi poussé vers la sortie?    Le club à l'affût pour Neymar    L'été en pente douce    La grande vadrouille    Oran sous psychotropes    «Je veux rallumer la Bougie»    Le HCA lance le débat    Clôture en apothéose    La Banque d'Algérie émet une pièce de monnaie métallique de 200 DA    JM/handball/ dames Gr.A - 1re journée : le point après Algérie - Croatie 21-31    JM /Athlétisme (2e journée) : Abdelmalik Lahoulou décroche le bronze sur 400M haies    JM/Boxe dames : Hadjila Khelif (-60 kg) offre à l'Algérie une 2e médaille d'or    60e anniversaire de l'Indépendance: l'ANP organise un défilé militaire mardi prochain    Sommet de l'Unesco : Belabed met en avant l'intérêt accordé par l'Etat à l'éducation et à l'enseignement    Le ministre de la Communication installe les nouveaux DG d'El Chaâb et d'El Massa    Lamamra à Beyrouth pour prendre part à la Réunion consultative des ministres arabes des Affaires étrangères    OM: Sampaoli, c'est fini ! (officiel)    Assurances: le DG de la CNMA, Cherif Benhabilès, élu vice-président de l'OAA    Formation/enseignement professionnels: diversifier les offres de formation en tenant compte des spécialités prioritaires    Front Polisario: le massacre horrible perpétré par les autorités marocaines contre les migrants africains, "un crime presque parfait"    Inter Milan: Onana et Mkhitaryan, c'est signé !    Aïd Adha: mise en place d'un système d'encadrement sanitaire au niveau des points de vente de bétail et abattoirs autorisés    Grand Prix Assia Djebar du roman : les lauréats distingués à Alger    JM 2022: Oran vibre au rythme de la mode algérienne et de l'habit traditionnel    Sidi Bel-Abbes: ouverture du festival international de danse populaire    Migrants tués par la police marocaine : le chanteur nigérian Seun Kuti annule un concert au Maroc    PAP: Abdelmadjid Azzedine élu président du Groupe géopolitique de l'Afrique du Nord    Le Président Tebboune reçoit la PDG de la compagnie américaine "Occidental Petroleum Corporation"    L'ennemi n'est-il plus le même ?    L'art subtil du mensonge face aux enjeux de vérité: De la stratégie de l'araignée à la politique de l'autruche (1ère partie)    Grâce au nouveau gisement de gaz: L'Algérie pourra honorer ses nouveaux engagements d'exportation    Tlemcen: Les promesses du PDG de Sonelgaz    En attendant des solutions adaptées: 600.000 élèves quittent les établissements scolaires chaque année    22 carrières enveniment le quotidien des habitants de Sidi Ben Yebka: Des élus locaux réclament un changement de l'itinéraire des camions    L'Algérie pouvait-elle mieux faire ?    Sidi Bel-Abbès: Le Festival international de danse populaire de retour    Justice: Ould Abbes et Barkat condamnés à 6 et 4 ans de prison    «Rachad», ses sources de financement et le «MAK»: Le grand déballage de Benhalima se poursuit    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La drogue touche de plus en plus les jeunes
Séminaire sur la toxicomanie à Tizi Ouzou
Publié dans La Nouvelle République le 20 - 02 - 2010

, «La toxicomanie est un problème de santé publique touchant de plus en plus les adolescents. C'est l'une des causes d'interruption du cycle de développement intellectuel et du processus d'apprentissage social chez le consommateur et constitue un élément déterminant de la désorganisation de la société et de la déchéance de la cellule familiale», a indiqué avant-hier jeudi le Dr A Messaoudi, de l'Etablissement hospitalier spécialisé (EHS) de psychiatrie de Oued Aïssi (Tizi Ouzou). Intervenant lors d'une rencontre nationale organisée par l'Amicale algérienne de lutte contre les fléaux sociaux (AALFS) à Tizi Ouzou, consacrée au rôle de la société civile dans la lutte contre la toxicomanie, le psychiatre a mis en avant les conséquences de ce fléau sur le jeune consommateur dont celles (retombées, ndlr) ayant trait à sa scolarité, son insertion socioprofessionnelle et, de manière générale, sur l'avenir socioéconomique du pays. «72 % des consommateurs de drogue en Algérie sont des jeunes», a-t-il dit.
S'appuyant sur les résultats d'une étude menée par l'Office national de lutte contre la toxicomanie (ONLCT) en 2008, dans le secteur de l'Education nationale, le conférencier a révélé qu'au cours de cette période quelque 45 % des lycéens sur le territoire national, ont touché à la drogue dont 8 % sont des filles et que 32,5 % ont déclaré avoir consommé la drogue de manière occasionnelle contrairement aux autres lycéens, 12,5 % qui, eux se sont dits habitués, des dépendants, selon l'intervenant. «En dix ans, 25 000 jeunes consommateurs de drogue ont fait appel ou se sont présentés aux différents centres de prise en charge pour une cure de désintoxication», selon le président de l'Association algérienne de lutte contre la toxicomanie, cité par le même intervenant dans sa communication comme pour souligner l'ampleur de ce fléau. «La substance la plus utilisée chez les jeunes est le cannabis avec un taux de 71%, la colle, les psychotropes et les solvants avec respectivement 10, 06 et 05 %», selon le Dr A Messaoudi de l'EHS de psychiatrie Fernane Hanafi de Oued Aïssi (Tizi Ouzou).
Les méthodes utilisées pour la consommation des drogues sont la prise nasale (sniffer), la fumée, l'intraveineuse et la voie orale (psychotropes), a-t-il dit indiquant qu'il y a deux types de consommateurs, ceux dits occasionnels qui s'intègrent généralement dans le cadre des conduites d'affirmation de soi, de besoin d'identification, la recherche du plaisir, et les réguliers, les usagers chroniques. L'adolescence est une période particulière d'exploration et d'expérimentation de soi-même et du monde extérieur, c'est aussi une période de recherche de sa propre identité, a-t-il poursuivi, estimant que «l'âge moyen des consommateurs de drogue a baissé en Algérie» ces dernières années et que «la poly toxicomanie est devenue courante avec l'usage de substances dites drogues lourdes». En Algérie, dans le cadre de la lutte contre la commercialisation de ces types de produits (drogues, ndlr), les services de sécurité, tous corps confondus, ont intercepté plus de 60 tonnes de drogues l'année dernière contre 34 en 2008 et 04 en 2007, d'où le risque de voir l'Algérie franchir un pas de plus pour passer d'un pays de transit à celui de consommateur voire même de producteur de drogue. Et de rappeler, enfin, le rôle des autorités judiciaires et des services de sécurité dont notamment la sensibilisation aux dangers de la toxicomanie en orientant les mineurs usagers vers une prise en charge pluridisciplinaire, la priorité à l'éducation qu'aux sanctions pénales afin de permettre une meilleure réinsertion aux adolescents ainsi que la nécessité de prendre des mesures coercitives contre les vendeurs. Tout comme il a attiré l'attention du mouvement associatif sur la nécessité de multiplier les campagnes de sensibilisation sur les dangers de la toxicomanie. «L'Etat doit offrir des exécutoires aux jeunes pour évacuer leurs problèmes et ne pas se réfugier dans la drogue pour tenter d'oublier les difficultés du quotidien», a-t-il dit. D'où, a-t-il poursuivi, l'importance de la formation, de l'emploi ainsi que la création de moyens de loisirs et de détente pour l'affirmation de soi.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.