188e anniversaire de l'allégeance à l'Emir Abdelkader, l'unité nationale comme message éternel    Le Maroc, soutenu par la France, a sapé tous les efforts pour régler la question sahraouie    Décès de Maradona : la FAF rend hommage à un joueur "phénoménal"    Conseil de la nation: adoption du projet de loi relatif à la lutte contre l'enlèvement    Pétrole : l'Opep entame une série de réunions techniques sur la situation du marché    Images d'ailleurs, regards d'ici    Saïd Bouhadja n'est plus    Milan à la relance, Tottenham et Naples pour faire le trou    «Nous avons un groupe homogène»    Aït Abdeslam «out» contre le CABBA et le MCO    Sonelgaz menace    Entre avancées et entraves    Le membre du BP du PT acquittée à Jijel    Recensement de plus de 17 690 sites archéologiques depuis 2016    Kambozia Partovi, grande figure du cinéma iranien, est mort de la Covid-19    Les techniciens de cinéma exigent la reconnaissance    Le verdict attendu pour le 1er décembre    Les Algériens ont une image mitigée de l'UE    Des résultats en nette régression    Amor Benamor s'approvisionne quotidiennement auprès de l'OAIC    L'Algérie sera présente    JS Kabylie : décès de l'ancien latéral Rezki Maghrici    Noureddine Tounsi incapable de comparaître devant le juge d'instruction    "Certains juges préfèrent leurs convictions à la loi"    De nombreux établissements scolaires paralysés    Les pompiers reprennent leur bâton de pèlerin    "La sécurité, c'est mieux !"    Kaboré en tête des résultats partiels    Difficile unification du Parlement en Libye    Naissance de l'Association des journalistes algériens solidaires avec le peuple sahraoui    Les livres, gouverneront-ils un jour ?    "Puentes", des ponts culturels entre l'Algérie et l'Espagne    "La création en banlieue : un art de combat ?" en débat    Boukadoum entame une visite à Abuja    Nouvelles de Tlemcen    AEP : l'ADE multiplie les forages à Boumerdès    LA CORDE ET LE NŒUD COULANT    Licence professionnelle: Des contretemps pour la DCGF    Les angles de l'ingérence    Douze autres pays concernés: Les Emirats suspendent l'octroi des visas aux Algériens    Tlemcen: Deux nouveaux directeurs à la tête de l'urbanisme et du logement    Tébessa - Electricité et gaz : des mises en garde contre les raccordements illicites    Football - Ligue 1: Sur fond de certitudes et d'inconnues    Programme de 300 logements sociaux de Aïn El Turck: Un chantier qui traîne depuis presque une décennie    Une médaille pour nos revers !    Démantèlement d'un réseau de passeurs à Oran    Chanegriha et Djerad présentent leurs condoléances à la famille du défunt    Le gouvernement entretient le suspense    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Création d'une nouvelle compagnie d'assurances
Publié dans La Nouvelle République le 31 - 07 - 2010

«Prévoyance et santé compagnie d'assurance», c'est le nom de la nouvelle société d'assurances de droit algérien qui a été créée en partenariat, entre trois établissements algériens et une compagnie d'assurances française.
Il s'agit, en effet, d'une fusion entre la Société nationale d'assurance (SAA), la Banque de développement local (BDL), la Banque de l'agriculture et du développement rural (BADR) et le groupe français d'assurances MACIF, selon l'étude notariale publiée jeudi dernier.
La SAA détient une part de 34% du capital social qui s'élève à un (1) milliard de dinars, suivie par 15% par la BDL et 10% par la BADR, soit un total de 59% pour la partie algérienne, alors que la MACIF détient les 41% restants, a précisé la même source citée par l'APS.
Cette dernière va apporter son savoir-faire en matière de management, de nouveaux services et même du comportement, elle s'occupera donc du volet gestion alors que la SAA présidera le conseil d'administration.
La nouvelle société exercera toutes les opérations d'assurances de personnes et de réassurance ainsi que toutes les autres opérations de prévoyance collective et de gestion que les sociétés d'assurance-vie sont autorisées à pratiquer par la réglementation en vigueur.
Elle aura également pour objet d'assurer des prestations de conseils en matière d'assurances de personnes et toute opération ayant pour objet «l'acquisition d'immeubles au moyen de la constitution de rentes viagères», souligne la même source.
La réalisation de ce partenariat a été rendue possible à la faveur de la signature en mars 2008 de la Convention algéro-française dans le domaine des assurances. Cette convention permet l'entrée des compagnies françaises sur le marché algérien et la réalisation de partenariats avec des compagnies algériennes qui le souhaiteraient ainsi que le développement de diverses formes d'assurances.
Il est utile de rappeler que les compagnies d'assurances françaises ont montré un intérêt particulier au marché algérien depuis le règlement du contentieux entre les deux pays en 2008.
Au cours de la même période, le nombre des compagnie d'assurances était 16 dont 3 sociétés publiques (CAAT, CAAR et SAA), une compagnie publique de réassurance (CCR), 7 compagnies privées (2A, Al-Baraka Oual Al-Amane, Ciar, Al-Rayan, GAM, Alliance assurance et Trust Algérie insurance), une société publique mixte constituée de Sonatrach et de CAAR (Cash), deux mutualités (CNMA et Maatec) et deux sociétés d'assurances spécialisées (Cagex et SGCI).
Le chiffre d'affaires du secteur des assurances est estimé à 76,5 milliards de dinars (730 millions d'euros) en 2009 contre 67,9 milliards de dinars en 2008, soit une hausse de 12,8%, rappelle-t-on.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.