Réunion du gouvernement: examen du projet d'extension du port de Djen-Djen    L'armée sahraouie mène de nouvelles attaques sur les sites des forces marocaines aux secteurs de Mahbes et El Farsya    Algérie-Italie: des relations économiques en constante évolution    Judo: le parc sportif d'Oran est en mesure d'accueillir le championnat du monde    Incendies de forêts: un dispositif opérationnel de mobilisation générale et d'alerte maximale    MDN: Chanegriha supervise un exercice tactique dans la 2ème RM    Tizi Ouzou: ouverture du 2e Salon du livre "Mouloud Mammeri" d'Ath Yanni    Saïda: décès du président de l'APC de Youb    Ligue 1/WAT-ESS: les Sétifiens en quête de rachat    Affaire GB Pharma: Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal condamnés à 3 ans de prison ferme    Journée mondiale de l'Afrique: face aux défis de la paix, santé et agroalimentaire    Sahara occidental: une délégation US arrêtée par les autorités marocaines à l'aéroport de Laâyoune occupée    OMS : la transmission de la variole du singe peut être stoppée dans les pays non endémiques    Industrie: Zeghdar reçoit le président du Médef    Lutte contre la spéculation illicite: 53 délits enregistrés durant les quatre premiers mois 2022    Présentation à Alger du bilan du projet des parcs culturels    Real : Valverde n'a pas apprécié les déclarations de Salah    Tlemcen: Le changement climatique fait sa formation    Des mentalités à formater    Météo: Des températures «au-dessus des moyennes saisonnières»    Non, l'ennemi de l'homme n'est pas le singe !    Agression du domaine public et forestier: Des instructions pour intensifier la lutte contre les constructions illicites    MC Oran: Le Mouloudia pas encore sauvé    USM Khenchela: Un retour au premier plan    Tebboune met fin aux fonctions du Gouverneur de la Banque d'Algérie    Figure incontournable du cinéma algérien: Chafia Boudraâ tire sa révérence    La première règle de l'investissement    Amman condamne la décision de l'entité sioniste    Le Bénin se prépare à retirer ses troupes de la Minusma    La 3e guerre mondiale n'aura pas lieu    Les moteurs de la débrouille    «Les grandes firmes attendent de la visibilité»    L'ex-ministre de la Justice vide son sac    Les directeurs des CEM se rebellent    La société civile en question    Des nouveautés en attendant le 5 Juillet...    Les dernières retouches    Le Palais des sports fait peau neuve    Les Verts sans forcer    Prestation de l'association «Mezghena» d'Alger    «Tant de féminicides...»    Tribunal: 10 ans de prison ferme requis contre Tayeb Louh    Sahara occidental: Le Maroc détourne le thème de ses conférences pour quémander un soutien international    Un réseau de prévention mis en place    L'armée s'engage    «sauvegarder un pan de la Mémoire de la nation»    Ramtane Lamamra: Aucune médiation entre l'Algérie et le Maroc    Affaire du groupe Metidji: 10 ans de prison requis contre Sellal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Sortie de deux nouveaux albums
Association musicale andalouse El Djazira d'Alger
Publié dans La Nouvelle République le 08 - 02 - 2011

Le premier album Harmonica a comme thème principal la «nouba Rasd eddil» agrémentée de deux pièces musicales andalouses, à l'ouverture et à la clôture, arrangées par le pianiste Nazim Souilamas. Quant au second enregistrement, Métaphore, ce dernier reprend plusieurs thèmes particulièrement le mode Sika qui n'a jamais été abordé, jusque-là, par les associations musicales. Ces deux nouveaux opus permettent, également, de découvrir de très belles voix prometteuses. Selon le vice-président de l'association andalouse El Djazira, l'association peut se targuer d'offrir ses albums plutôt que de les commercialiser. L'association a, à son actif, cinq albums dont une Nouba maya et Nostalgie, édités en 2008. Les deux récents enregistrements ont été réalisés exclusivement par les musiciens de l'association. Les inconditionnels de la musique andalouse pourront découvrir en live ces deux albums à travers deux concerts de promotion qui seront donnés les 17 et 24 février, respectivement à l'auditorium de la Radio algérienne et au Palais de la culture Moufdi-Zakaria.
Pour ceux qui s'en souviennent, cette formation musicale était composée à l'origine d'un trio puis d'un quatuor et jouait des morceaux puisés du patrimoine andalou dans un esprit de musique de chambre, écartant les percussions (tar et derbouka) et laissant libre cours aux luth, violon, r'beb, kouitra et mandoline et à d'autres instruments de musique universelle. M. Bachir Mazouni a tenu à préciser que le travail d'El Djazira se distingue par l'introduction de certains instruments de musique universelle, comme le hautbois, la clarinette et la contrebasse pour donner au patrimoine andalou un habillage universel fait la particularité du travail de l'association. El Djazira est une association qui est constamment présente sur la scène artistique, axant ses efforts sur l'encadrement de jeunes musiciens. Né à Kouba, dans les années 1950, fils du musicien Mohamed Mazouni, qui était aussi professeur au conservatoire. Bachir Mazouni a intégré le milieu artistique grâce à son père. Il a débuté avec Abderrezak Mrizek en 1973. Il fut également l'élève de Ferkhadjia. Parallèlement, il prit des cours de luth et de piano universel. Il a quitté le conservatoire pour aller vivre sous d'autres cieux et «quand l'occasion s'est présentée, nous avons créé l'association Fekhardjia. Par la suite, j'ai créé El Djazira en 1993 et évolué en trio au tout début. J'ai voulu sortir du ghetto carré dans lequel est confinée la musique andalouse. C'est pour cela que j'ai créé El Djazira avec mes élèves. Nous avons évolué beaucoup plus à l'étranger qu'en Algérie, en Tunisie plus particulièrement où nous avons représenté l'Algérie durant les années 1990 pendant le mois de Ramadhan. Les choses ont évolué et j'ai créé avec El Djazira un orchestre de musique de chambre. Toujours avec ce même esprit de musique noble, savante, qui a besoin d'être exprimée d'une autre manière celle que nous avons l'habitude d'entendre...», avait confié, il y a trois ans, le musicien à la presse.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.