Possible jumelage des élections législatives avec les élections locales    Djerad prône une «réelle rupture»    Création d'une Fédération des énergies renouvelables et de la transition énergétique    La fonte en attendant les réformes    Le lion change de look    RC Relizane-USM Bel-Abbès à Chlef    Feu vert pour la venue d'Al-Hilal à Alger    Algérie-Zambie en amical au Maroc ?    «Des centaines de milliers de vaccins arriveront très prochainement»    Actuculte    En quête d'Alger(2)    L'ALPS poursuit ses attaques contre les forces d'occupation marocaine    Journée internationale des mathématiques : L'USTHB rend hommage au Pr Khelladi    Les promotions aux postes supérieurs tiennent en compte le principe d'égalité entre les enfants des différentes régions du pays    L'Allemagne reconnaît le droit du Sahara occidental à l'indépendance    Denis Lavagne. Entraîneur de la JS Kabylie : «Le plus dur reste à faire»    Ligue des champions d'Afrique (Groupe D) : Le Mouloudia dès aujourd'hui au Sénégal    Voici les pays qui mènent la course    Radiothérapie : de nouveaux centres prochainement à travers plusieurs wilayas    Air Algérie: suspension des vols charters entre Alger et l'aéroport chinois Chengdu    La Cour de justice européenne examine le recours du Front Polisario    Londres "suit de près" la situation au Sahara occidental    Madaure, cité savante, site ignoré    La révolte du désespoir    El-Bayadh: Des habitants d'El Bnoud vident leur sac    Ministère de l'Industrie pharmaceutique: Dernières retouches avant la fabrication du vaccin «Spoutnik V»    CR Belouizded: Les limites d'une conception figée    Indispensable neutralité    Vers l'organisation d'élections générales    Marche des étudiants à Alger    La brindille que tu méprises t'éborgnera    La défense réclame la présence des accusés    Relaxe pour le maire d'Afir    La Tunisie renforce ses moyens à la frontière algérienne    Les députés jusqu'au bout de leur... immunité    Protesta des fonctionnaires du secteur de la jeunesse    "L'Algérie n'enverra pas de soldats au Sahel"    175 personnes infectées et 4 décès en 24h    Le président sous les verrous    Un ancien chef de daïra en appelle à Tebboune    Le poulet coûtera désormais cher !    La 2A devient GIG-Algeria    Une Fédération pour les énergies renouvelables    10.000 logements à la clé    Tout est sous contrôle    Trois romans algériens sur la longlist    «J'ai commencé l'écriture à l'âge de 13 ans»    Vendue à plus de 8 millions d'euros    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Election présidentielle: Le 23 février à minuit, dernier délai pour le dépôt des candidatures
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 05 - 02 - 2009

Deux jours après la convocation du corps électoral par le président de la République, le Conseil constitutionnel a annoncé hier, dans un communiqué, que le dernier délai pour le dépôt des dossiers de candidatures à l'élection présidentielle du 9 avril prochain est fixé au 23 février à minuit.
Cette disposition est dictée par l'article 158 de l'ordonnance portant loi organique relative au régime électoral, qui prévoit que la déclaration et le dépôt de dossier de candidature au plus tard dans les quinze jours qui suivent la publication du décret présidentiel portant convocation du corps électoral. A cet effet, le Conseil constitutionnel informe que le dossier de candidature doit être déposé par le candidat en personne auprès du greffe du Conseil constitutionnel contre accusé de réception.
Par ailleurs, le communiqué du Conseil constitutionnel fixe les conditions de candidature en vertu de l'article 73 de la Constitution. Ce texte stipule que tout candidat à la candidature pour le poste de premier magistrat du pays doit être de nationalité algérienne, de confession musulmane (présentation d'une déclaration sur l'honneur légalisée), être âgé de 40 ans révolus au jour de l'élection et jouir de la plénitude de ses droits civils et politiques. Aussi, il est stipulé que le conjoint doit être également de nationalité algérienne, fournir une attestation de participation à la guerre de Libération nationale pour les candidats nés avant juillet 1942 alors que pour ceux nés après cette date, ils doivent justifier que leurs parents n'aient pas participé à des actes hostiles à la Révolution du 1er Novembre 1954. Il est exigé également de produire la déclaration publique du patrimoine mobilier et immobilier, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur du pays. A ce titre, le communiqué précise que le candidat est tenu de publier, au préalable, sa déclaration dans deux quotidiens nationaux dont un en langue nationale officielle et présenter une copie de ces publications. Par ailleurs, le dossier de candidature doit comporter une demande d'enregistrement de la candidature (un imprimé sera remis au candidat au moment du dépôt de son dossier de candidature au Conseil constitutionnel, un document qui sera rempli et signé sur place par le candidat), une copie intégrale de l'acte de naissance de l'intéressé de moins d'un an et délivré par la commune de naissance, un certificat de nationalité algérienne d'origine, une déclaration sur l'honneur attestant de la non possession de l'intéressé d'une nationalité autre que la nationalité algérienne légalisée, un extrait n°3 du casier judiciaire de l'intéressé établi depuis moins de 3 mois, une photographie récente de l'intéressé, un certificat de nationalité algérienne du conjoint, un certificat médical délivré à l'intéressé par des médecins assermentés, attestant que le candidat jouit de toute ses facultés mentales et physiques.
Le dossier comporte également la carte d'électeur de l'intéressé, une attestation d'accomplissement ou de dispense du Service national, les formulaires de souscriptions de signatures prévues à l'article 159 de la loi organique relative au régime électoral.
Il est aussi exigé du candidat à la candidature un engagement manuscrit en langue nationale officielle signé par le candidat portant sur la non utilisation des composantes fondamentales de l'identité nationale dans sa triple dimension, islamique, arabe et amazighe à des fins partisanes et sa promotion, le respect et la concrétisation des principes du 1er Novembre 1954, la Constitution et des lois en vigueur et l'engagement de s'y conformer. En outre, le candidat devrait s'engager à rejeter la violence comme moyen d'expression et/ou d'action politique et d'accès et/ou de maintien au pouvoir et sa dénonciation, de respecter les libertés individuelles et collectives et les droits de l'Homme, refuser toute pratique féodale, régionaliste et népotique et de la consolidation de l'unité nationale. Aussi, il devrait agir dans le sens de la préservation de la souveraineté nationale, l'attachement à la démocratie dans le respect des valeurs nationales, l'adhésion au pluralisme politique, le respect de l'alternance au pouvoir par la voie du libre choix du peuple algérien, la préservation de l'intégrité du territoire national et le respect des principes de la République. Le candidat est tenu également à remettre une copie de son programme prévu à l'article 175 alinéas 1 et 2 de la loi organique relative au régime électoral, reflétant le contenu de l'engagement écrit et rédigé en langue nationale officielle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.