Le stress gagne les états-majors des partis    Qui veut torpiller l'urne?    Coopération Algéro-Chinoise : Le domaine de la santé appelé à être renforcé    Déficit de la SDC (filiale sonelgaz) : Plus de 48 milliards de dinars prévus cette année    Amendements proposés dans le cadre du PLF 2018 : La Commission des finances de l'APN élabore son rapport complémentaire    Canal+ remonte en France et cache ses chiffres en Afrique    Quel avenir pour le développement local?    Comment le gouvernement a déminé le terrain    Dans le cadre d'une visite de travail en Russie : Bachar el-Assad rencontre Vladimir Poutine    L'Iran déclare la "victoire" sur l'EI    Une démission en douceur    Une commission pour accompagner les cinq pays africains qualifiés    Abid-Charef participera à un séminaire FIFA à Abu Dhabi    "Le rugby en Algérie est définitivement lancé"    Transferts en Europe : Hoffenheim prêt à discuter avec le Bayern pour Sandro Wagner    Elections locales: la Protection civile se mobilise    Le Congrès de néphrologie les 25 et 26 novembre à Alger    Un Algérien ayant piraté 1 700 comptes Facebook arrêté    Djamel Allam, un parcours, un talent    Effondrement des escaliers d'un immeuble construit en....1989    L'étrange visiteur de la planète Terre!    Les partis politiques sont tenus au silence    Avec le retour de l'Autorité palestinienne, les Palestiniens espèrent sortir de la misère    20% de créances impayées recouvrées durant les trois derniers mois    Une adresse électronique pour signaler les atteintes aux droits de l'enfant    Zimbabwe: vers un dénouement définitif de la crise politique après la démission de Mugabe    UNE VILLE, UNE HISTOIRE : Ouled Djellal, la ville de la brebis et du palmier    PHENOMENE ‘'HARRAGA'' ET LA RESPONSABILITE DES EMIGRES ! : Une loi s'impose pour un change obligatoire    UEFA Champions League - 5e journée / Dortmund, Napoli, Atlético : par ici la sortie    Chantiers AADL : Cibler les causes des retards    Festival du théâtre de Jordanie : «Carte postale» applaudie par un public nombreux    Mobilisation en soutien à Al Fadjr    Carnegie: l'Algérie «modèle de référence»    Les déboires de Hariri en Arabie saoudite    «Nous sommes prêts pour les élections de jeudi»    Zetchi motive les troupes de Charef    Oran: Six blessés dans une explosion de gaz    Selon un rapport de l'OCDE: Les étudiants algériens en France lésés    Gouvernement, présidentielle et polémiques: La sortie de Ksentini brouille les cartes    Boumerdès: Les élections sous haute surveillance    Bordj Ménaïel - Trafic de stupéfiants : un réseau démantelé    Constantine - Démantèlement d'un réseau de trafic de drogue: 9 individus neutralisés, 1,5 kg de kif et 3 véhicules saisis    L'Algérie avec dix représentants en Egypte    Championnat arabe jeunes en Natation : L'Algérien Ardjoun décroche sa 2ème médaille d'or    "Les terroristes n'ont aucune autre issue"    L'artiste-peintre Choukri Mesli inhumé dans sa ville natale, Tlemcen    Sénégal : Face au changement climatique, des territoires insulaires s'unissent    Ministère de la Communication-HCA : Veiller à ce que la langue arabe soit "indemne d'incorrections"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Concours d'accès au grade de maître-assistant: Les diplômés du DEMS en colère
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 12 - 01 - 2011

Un vent de colère souffle parmi les nouveaux diplômés en études médicales spéciales. Il s'agit des titulaires du Diplôme en Etudes Médicales Spéciales (DEMS) de la promotion 2010 dans les trois filières médicales, à savoir médecine, pharmacie et chirurgie dentaire. Un très grand nombre parmi ces nouveaux diplômés risque d'être tout bonnement «écarté» du concours d'accès au grade de maître-assistant hospitalo-universitaire dont l'ouverture a été décidée par arrêté ministériel datant du 08 décembre 2010. La raison justifiant cette «mise à l'écart annoncée» porte sur une condition ayant trait à la date d'obtention du DEMS, qui ne doit pas être postérieure à la date de signature du décret (08 décembre 2010), selon les termes de son article N° 03. Or, un très grand nombre de candidats, si ce n'est la majorité écrasante, a obtenu son diplôme après la date de signature du décret, car ayant passé leurs examens après la date du 08 décembre.
L'article 03 du décret ministériel stipule en effet que le concours pour l'accès au grade de maître-assistant hospitalo-universitaire est ouvert aux candidats titulaires d'un Diplôme d'études médicales spéciales (DEMS) dans la spécialité postulée ou d'un diplôme reconnu équivalant, «à la date de signature du présent décret».
Les candidats qui se retrouvent en situation d'«inéligibilité», à la différence d'une minorité d'autres candidats de la même promotion, estiment faire l'objet d'une mesure «discriminatoire injustifiée» vu que c'est l'administration qui a décidé des dates de tenue des examens de chacune des spécialités. Au niveau de la faculté de médecine d'Oran, à peine cinq ou six candidats dans les deux spécialités de pharmacologie et de botanique peuvent prétendre passer le concours de maître-assistant, affirment les diplômés, vu que les concernés ont passé leurs examens avant la date du 8 décembre. Le reste, soit plus d'une centaine de diplômés, reste sous le coup de l'article 03 de l'arrêté du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Il semblerait que la situation soit similaire aux deux autres régions du pays, à savoir le Centre et l'Est, avec une majorité écrasante de candidats qui aurait été rendue inéligible par cet article controversé.
Il est à noter, par ailleurs, que pour prétendre prendre part au concours, les candidats doivent déposer leurs dossiers auprès de l'administration de la faculté de médecine la plus proche du lieu de leur résidence. Selon l'article 4 dudit décret, «la date de clôture des inscriptions au concours est fixée à trente (30) jours à compter de la date de publication du concours», soit avant le 15 janvier 2011. Une échéance qui laisse peu de temps aux candidats évincés pour faire valoir leur droits auprès des instances compétentes, ce qui accentue encore plus la tension et la frustration des concernés. En plus, l'administration de la faculté de médecine d'Oran «refuse de délivrer aux diplômés d'après le 08 décembre 2010 leurs attestations de réussite, prétextant donner la priorité pour le moment uniquement aux candidats éligibles pour le concours», affirment encore les protestataires. Un refus, disent-ils, qui ferment devant eux la porte à d'autres concours, notamment à l'étranger. Les mêmes sources considèrent cette «polémique sur la date des diplômes» comme une «manœuvre opérée d'une manière délibérée dans le but est d'éliminer les candidats ayant le plus de mérite du concours au profit d'une minorité de privilégiés ». Ils ajoutent que si les pouvoirs publics ne réagissent pas rapidement pour rectifier cette «injustice», un très grand nombre des quelque 1.296 postes de maîtres-assistants devant être pourvus au titre de ce concours risque de demeurer vacants.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.