Aourag : Promouvoir la recherche appliquée, un réel plus pour le développement socioéconomique    LF 2020: l'importance des dispositions encourageant de l'investissement mise en exergue    Aboutrika encense Mahrez et critique Guardiola    Collision de deux bus à El Oued : Etat de santé ''stable'' des blessés    M.Beldjoud depuis El-Oued: 96% des accidents sont dus au facteur humain    Foot/Mercato d'hiver : le mouvement des entraîneurs supplante celui des joueurs    Hand/CAN-2020: l'Algérie bat le Maroc 33-30 et termine en tête du Gr D    Irak : nouvelles manifestations réclamant une refonte du système politique    La Conférence internationale sur la crise libyenne débute à Berlin    Examens de promotion aux grades d'enseignant principal et enseignant formateur: les résultats lundi    Habitat : Un nouveau programme d'un million de logements pour la période 2020-2024    NOMINATION DE CERTAINS CADRES DE L'ETAT : Le président transfert le pouvoir au premier ministre    REVISION DE LA CONSTITUTION : Talaia El Hourriyet exige ‘'la parole au peuple''    OUVERTURE DE REPRESENTATIONS CONSULAIRES A LAAYOUNE : L'Algérie recadre sévèrement la Guinée et le Gabon    SITUATION FINANCIERE : La commune d'Oran peine à retrouver ses entrées    Interdiction du téléphone et des rassemblements dans les hôpitaux    Le Président de la République reçoit à Berlin le président du Conseil européen    Le Real fixe une condition pour le départ de James Rodriguez    Football/CAN-2021 et Mondial-2022: des changements au programme de la sélection algérienne    Attentat déjoué contre la veuve du militant Brahmi    Cinq civils tués dans un présumé raid aérien russe    Les banques ciblées par les protestataires    Tebboune revoit le protocole officiel    Sit-in aujourd'hui au tribunal de Sidi M'hamed    Le PT exige la libération des manifestants du hirak    La quadrature du cercle    Desertec veut renaître de ses cendres    La Cnas de Relizane passe à l'offensive    Une mosquée, et le tour est joué !    15 militants devant le juge ce matin    Non, le Hirak n'a pas échoué !    «Tous les détenus politiques doivent être libérés»    Le PAD appelle à une adhésion massive    Le saviez-vous… ?    ACTUCULT    Tizi Ouzou : coup d'envoi de la 12e édition du salon du livre    Vibrant hommage à Didouche Mourad    Et zut ! C'est raté pour cette année ! Tant pis ! L'année prochaine, inch'Allah, pitet' !    Alger-Paris en continuel aller-retour    Sept Algériens visent les minimas des JO-2020 et des championnats d'Afrique    La FAF s'oppose à la domiciliation du tournoi dans la ville de Laâyoune occupée    La pièce GPS du TNA primée    Ouverture en présence de nombreux intellectuels    Biens waqfs mis au profit de la science    NCA Rouiba conclu un accord avec le groupe français Castel    L'entraîneur Yaïche tire la sonnette d'alarme    El-Bayadh: Enfin la liste des logements sociaux    Bouira: De 3 ans de prison à la perpétuité pour trafic international de drogue    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





ADRAR: Un important programme de recherche à l'université africaine
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 06 - 10 - 2011


En présence des autorités civiles et militaires, élus, enseignants chercheurs, étudiants et représentants de la société civile, l'ouverture de l'année universitaire 2011/2012 a été lancée, hier à Adrar. Dans son allocution d'ouverture, le Professeur Abbassi Ammar, recteur de l'université africaine d'Adrar, a rappelé le bilan des réalisations d'une année à la tête de l'université d'Adrar. L'on apprend que pas moins de 1.703 nouveaux bacheliers ont fait leurs choix pour l'université d'Adrar, ce qui va élever le nombre total des étudiants à l'université à plus de 6.000 répartis sur trois facultés et 20 départements dans différentes spécialités, encadrés par 240 enseignants chercheurs de différents grades. Cette année universitaire est marquée par l'ouverture, pour la première fois dans l'histoire de l'université d'Adrar, de six formations de magister dans les spécialités énergie renouvelable, histoire, sociologie et littérature arabe et 7 en master en informatique, physique, histoire, charia et littérature. Pour la graduation, une formation de licence en français a vu le jour en collaboration avec l'université de Batna, ce qui va permettre de surmonter l'obstacle de manque d'enseignants surtout dans les ksour. Dans le volet de la recherche scientifique, 03 laboratoires ont été agréés durant cette année, deux en sciences techniques et un en sciences humaines, pour les Projets nationaux de recherche (PNR). Il est à noter que l'université d'Adrar a été agréée pour gérer 14 projets dans différents domaines en relation avec le développement de la région du Sud tels que les projets en énergie renouvelable dans la willaya d'Adrar connue par un taux d'ensoleillement parmi les meilleurs au monde avec de plus de 3.900 h/année et un régime de vent de plus de 5 à 9 m/s, indique le Dr Benatella Ali, directeur du laboratoire d'énergie renouvelable à l'université d'Adrar. Dans le cadre de l'ouverture de l'université sur le milieu socioéconomique, 05 autres unités de recherche ont été agréées par le ministère de l'Enseignement supérieur en faveur des chercheurs, d'où le nombre des unités de recherche agréées s'élève à 18 unités dans plusieurs domaines de recherche. Durant cette année aussi, deux conventions de coopération internationales ont été signées, une avec la Jordanie l'université Elhoucine Ibn Talale et la deuxième avec l'université El Khartoum du Soudan, deux autres conventions sont en phase finale de signature, la première avec l'université de Tarragone en Espagne et l'autre avec l'université Paris-8, ajoute le Professeur Abbassi Ammar, recteur de l'université d'Adrar. Dans le cadre de conventions et coopération locale, l'université a signé une convention avec le centre d'énergie renouvelable d'Adrar, le centre est un champ propice pour effectuer des travaux de recherche expérimentale pour les chercheurs et les étudiants grâce à ces équipement spécialisés dans le domaine de l'énergie renouvelable et une deuxième avec l'agence nationale des ressources en eau. Dans l'axe des infrastructures réalisées cette année, l'université africaine d'Adrar a bénéficié de la réception de 3 amphis de 450 places pédagogiques et 12 salles de travaux dirigés. Il est à noter que l'université d'Adrar a bénéficié d'un autre pôle universitaire de 8.000 places pédagogiques, dont les études sont en cours pour lancer la réalisation.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.