« Les partis de l'allégeance sont prêts à tout pour perpétuer le statu-quo »    Les douanes s'offrent un nouveau système d'information    À la recherche de la bonne stratégie    Installation d'un comité paritaire    La Russie continue de se renforcer dans l'Arctique    La formation de peinture à l'honneur    La JSK tombe à Ghris    La JSES et l'ICO connaissent leurs adversaires    Le doyen des nageurs d'Oran, le moudjahid Mohamed Benaboura, honoré    Des forestiers se rebiffent    Ta cervelle s'arrête, mon Jean-Jean !    Le cauchemar de nesrineLes intérêts supérieurs de Abdelkader Hammouche Le cauchemar de nesrine    Leçon de Corée    Lutte anti-terroriste en Afrique: Alger et Madrid réitèrent leur engagement    Mise en place de la DNCG: Une direction qui divise la FAF et les clubs    Bordj Badji Mokhtar: Des missiles sol-air et des obus de mortiers interceptés    Oran: 19 harraga, dont une femme de 54 ans, interceptés    Tamanrasset: Cinq personnes meurent carbonisées dans une collision    Pour mettre un terme à la gestion anarchique des parkings: Une commission pour récupérer près de 150 sites de stationnement illicites    Chlef: Ténès se souvient    Le débat est ailleurs    Lettre d'un jeune Algérien à «nos» députés    Le numérique s'invite au Salon du livre    Zeghnoun rejoint la JSM Skikda    AI appelle à rendre justice aux militants du mouvement Hirak dans le Rif    L'Algérie face aux nouveaux enjeux sécuritaires mondiaux    Les différentes mesures prises pour l'amélioration de l'attractivité insuffisantes    La Data à l'honneur du plus grand événement IT et de l'économie numérique en Algérie    Du nouveau dans l'aide à l'habitat    Placement de plus de 4.700 demandeurs d'emploi depuis janvier    183 Palestiniens arrêtés par les autorités israéliennes ces cinq derniers jours    Les arbitres des matchs des clubs algériens connus    «Surtout ne pas sous-estimer Ghriss»    Défendre la mémoire de nos chouhada !    Lancement de la première application électronique d'accès à la recherche en bibliothèque    Ouverture des journées nationales de la littérature    Une manifestation pour dénoncer l'arrivage d'une cargaison de phosphate sahraoui    Algérie-France : Clôture d'un jumelage institutionnel visant à asseoir un cadastre    Compétitions européennes interclubs : Deux affiches entre internationaux algériens    Amnesty international déplore l'absence d'un cadre juridique    Route Adrar-Tindouf : Rapprocher les wilayas et impulser la dynamique économique dans la région    Un élève hospitalisé à Tiaret    L'Université Sâad Dahleb de Blida évacuée    Le 15e Dimajazz du 18 au 22 décembre à Constantine    FLN : L'initiative de Bouchareb au point mort    Décès du vice-président de l'APW    Le devoir sacré de défendre et de renforcer l'unité nationale    C'est la guerre des mots    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





BENI AMRANE: L'olive fait sa fête
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 21 - 01 - 2012

Cette année, la fête traditionnelle de l'huile d'olive de Beni Amrane (25 km de Boumerdès), 4è édition, est prévue à partir du 26 janvier. Les organisateurs, devant la rareté du produit et sa cherté, restent très indécis quant au nombre de participants. Cette foire unique à travers les régions du centre était l'occasion pour fêter ce produit aux mille vertus. La commune de Béni Amrane est considérée comme le premier verger oléicole de Boumerdès et parmi les meilleurs bassins oléicoles du centre du pays. Pour rappel, la dernière édition fut organisée sous l'égide du président de la république. L'oléiculture à Boumerdès est concernée par une superficie de 6.722 hectares, soit 672.200 arbres. Le premier bilan établi au 3 janvier 2012 donne une production de 31.812 quintaux, alors qu'au niveau locale, on table sur une production avoisinant les 142.000 quintaux à travers la collecte des 39 huileries en exercice cette année. Cette situation n'ébranle en rien l'optimisme des oléiculteurs puisqu'au niveau de la chambre de l'agriculture, on avance une production de 2.454.400 litres selon le propriétaire d'une huilerie moderne installée à Béni Amrane.
Le manque d'eau dans l'olive pour des raisons de pluviométrie et de douceur influera directement sur le rendement du quintal qui, d'habitude, donnait 36 litres au quintal, mais n'a pu donner cette saison que 16 litres au quintal. C'est l'une des raisons encore qui ont agi sur le prix du litre qui se négocie entre 550 DA et 650 DA. Beaucoup de propriétaires d'huilerie ont tiré la sonnette d'alarme: «Si les choses ne s'améliorent pas, on fonce directement vers la disparition pure et simple de la filière», avertissent-ils. La tenue de la foire et les conférences prévues par les professionnels du secteur seront une occasion inespérée pour les oléiculteurs de poser les problèmes auxquels ils font face ces dernières années, en premier lieu, la commercialisation du produit puisque dans 95% des cas c'est le producteur lui-même qui la prend en charge. Le marketing, l'absence d'une labellisation, un emballage qui ne répond pas aux normes les plus primaires, tout cela agit négativement sur le goût et sur la période de stockage. Cette année, la production est sensiblement faible par rapport à la cueillette de l'an passé. A relever la cueillette anarchique sur l'arbre après la récolte, l'irrigation d'une part et la fixation des prix d'un litre qui se fait en dehors d'une étude de marché. Les prix n'arrivent pas toujours à se stabiliser et pourtant la production a atteint les 05 millions de litres. Ce qui est étonnant, c'est que les prix augmentent d'année en année et la demande dépasse l'offre. L'Algérien consomme de plus en plus de l'huile d'olive, il n'achète pas un litre mais généralement 10 litres et plus.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.