Le Front Polisario déplore l'"inaction" et "le silence" du Conseil de sécurité    Conférence Opep+ : une véritable opportunité pour réaliser la stabilité du marché pétrolier    Revue El Djeïch: une cohérence totale entre le Président de la République et l'ANP    Yémen: cessez-le-feu unilatéral pour prévenir une propagation du Covid-19    Real Madrid: le rétropédalage de Kroos sur la baisse des salaires    94 nouveaux cas confirmés et 30 nouveaux décès en Algérie    Report du jugement et proposition de procès à distance    M.Belhimer adresse ses condoléances "les plus attristées" à la famille du défunt Mohamed Baghdadi    Real : Zidane et Benzema ont poussé pour la baisse de salaire    Coronavirus: mise en oeuvre de mesures exceptionnelles de sauvegarde des entreprises    Foot / Covid-19 : les joueurs de l'Académie de Khemis Miliana passent au E-learning    Le Général Rachedi nommé directeur général adjoint de la Sécurité intérieure    Serie A : Le président de la Sampdoria demande la fin de saison    Le journaliste Mohamed Baghdadi n'est plus    L'Adra lance une cagnotte    Lourd impact financier pour Air Algérie    L'Apoce dénonce le chantage des commerçants    Ali Mecili ou l'initiateur de l'organisation de l'opposition    La FIFA contre les championnats à blanc    "Avec le Ramadhan, la reprise de la compétition devient de plus en plus difficile"    Belaïdi : "Je m'entraîne le matin en forêt"    Renouvellement à distance des contrats d'assurance    2 morts dans le crash d'un hélicoptère de l'armée    Suspension de la rotation des Casques bleus    Ben Mohamed, poète "Mes seules angoisses sont alimentées par la situation politique du pays"    Lancement d'un concours national de scénario    Le vécu d'une femme à l'écriture miraculeuse    «Nous sommes tous dans le même bateau»    Test de dépistage du Covid-19 : L'hôpital Mustapha se lance dans le diagnostic    Covid-19, chauve-souris ou pangolin ?    Nassira Benharrats. Ministre de l'Environnement et des Energies renouvelables : Nous assistons les entreprises agréées pour accélérer la collecte»    Covid-19 en Europe : Le confinement commence à payer mais gare au relâchement    L'ONU condamne les bombardements d'un hôpital à Tripoli    Le permafrost, un milieu peu connu    Malgré des débits supplémentaires : Facebook tourne au ralenti    Confinement culturel et solidaire sur les réseaux sociaux : Un artiste par jour avec la galerie Le Paon    Lutte contre le coronavirus: L'Armée prête à toute éventualité    Mila: Plus de 3 quintaux de viande blanche saisis et détruits    Bouira: Collecte de sang aux malades    LA TERRE TOURNE EN ROND    Le temps qui passe: Le temps relatif    Sa composition, son organisation et sa mission définis au JO    JOURNEE MONDIALE DE LA SANTE : Le Président Tebboune rend hommage au secteur de la santé    Covid19-Foot: le payement des frais d'engagement et amendes ajourné    Coronavirus ou pas, le régime algérien réprime    Mohamed Kaïdi remplace Mohamed Bachar    Youcef Gamouh ou le reflet dans l'art de siffler    Théâtre régional de Tizi Ouzou : Diffusion de spectacles en ligne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Dans un bilan provisoire: Les intempéries ont fait 16 morts

Dans un point de situation, la gendarmerie nationale a indiqué, hier, que les intempéries ont causé le décès de 16 personnes et des blessures à 122 autres dans divers accidents. Intervenant sur les ondes de la radio nationale, le responsable de la prévention routière de la gendarmerie nationale, le commandant Azouz Latrach, a précisé que pas moins de 48 accidents de la circulation ayant fait 10 morts et 122 blessés, ont été enregistrés depuis vendredi. La protection civile a indiqué, pour sa part, que cinq personnes avaient péri asphyxiées, deux à Djelfa, deux autres à Sétif et une dernière à Relizane. 13 autres ont pu être sauvées, dans les wilayas de Djelfa, Sétif, Relizane et Mila.Vendredi, un jeune homme avait été emporté par les flots, en tentant de traverser une chaâba à Skikda.
Selon la gendarmerie nationale, plusieurs axes routiers (routes nationales, chemins de wilaya et communaux) demeuraient hier coupés à la circulation dans 30 wilayas du pays.
A Alger, la protection civile est intervenue à la suite de l'effondrement d'un mur de clôture sur des habitations illicites, au lotissement Baranes, à Bouzaréah, causant une (01) femme blessée qui a été évacuée vers l'hôpital de Béni Messous.
Le transport ferroviaire de voyageurs et de marchandises, à partir d'Alger vers l'Est et l'Ouest du pays, a été aussi interrompu suite à l'amoncellement de la neige sur les rails. En outre, la distribution du courant électrique et l'approvisionnement en gaz naturel, qui ont connu des perturbations et des coupures à cause des intempéries, ont été rétablis de manière progressive à partir de samedi soir dans «une grande partie» des localités du centre du pays, selon un responsable de la Société de distribution de l'électricité et du gaz du Centre. L'approvisionnement en certains produits alimentaires a connu aussi des perturbations alors que les prix de certains fruits et légumes ont accusé une hausse sensible suite aux mauvaises conditions météorologiques frappant les wilayas du pays, selon des informations recueillies auprès de citoyens.
A Bouira, la plupart des routes étaient, hier, obstruées par la neige. Pour les routes nationales, il est question des RN 29, 25, 33, 30, 15, 02, et 17. Pour ce qui est des chemins de wilaya, il s'agit des CW 02, 17, 93, 15, 20, 24, 48, 03, 23, 08 et 11. Six accidents de la route ont été dénombrés à travers la wilaya par les services de la protection civile, qui ont eu à intervenir pour secourir 4 blessés parmi les passagers. L'activité dans plusieurs villages a été paralysée, particulièrement ceux situés sur les hauteurs. En plus de la fermeture des routes qui mènent aux villages des communes d'Ath Laâziz, Haïzer, Aghbalou et Taghzout, les habitants de ces régions sont confrontés à l'indisponibilité des bouteilles de gaz butane. Ils redoutent également le manque d'approvisionnement en denrées alimentaires, si le mauvais temps persiste longtemps. Des chasses-neige ont été envoyés sur les lieux enclavés afin de libérer certains passages.
DES AUTOMOBILISTES PIEGES PAR LA NEIGE
Dans la wilaya de Médéa, les équipes mobiles de la protection civile, affectées sur plusieurs axes routiers de la wilaya, ont permis de secourir, durant les dernières quarante-huit heures, des dizaines de passagers à bord de véhicules piégés par la neige, et qui n'avaient aucune possibilité de rallier les centres urbains les plus proches, a indiqué la même source, précisant que nombre de ces personnes ont eu la vie sauve grâce à l'intervention des équipes mobiles de la protection civile qui assurent, depuis vendredi, des patrouilles à travers les principales voies d'accès à la wilaya. Les services de la protection civile ont transféré, par ailleurs, vers les structures sanitaires, sept femmes qui étaient sur le point d'accoucher, étant bloquées par la neige en leurs domiciles.
Par ailleurs, la direction des travaux publics de la wilaya de Médéa, a indiqué, hier, que le tronçon routier situé entre la Chiffa et Médéa, sur la route nationale N°01, a été rouvert à la circulation automobile après l'intervention des services de déneigement. Le trafic routier commençait, hier matin, à se rétablir «graduellement» sur cet axe et sur d'autres tronçons de la route nationale N°01, qui relie les régions du nord au sud du pays, restés fermés à la circulation durant près de trois jours, a-t-on indiqué de même source. Il est fait état également du rétablissement «temporaire» de la circulation sur des tronçons des RN 18 et 08, qui font la jonction entre les localités de l'ouest et de l'est de la wilaya. Mais, la situation du trafic routier sur ces axes dépendra de l'amélioration des conditions climatiques, «qui ne semblent pas évoluer vers une éclaircie pour l'instant», a précisé la même source. Cependant, l'ensemble des axes du réseau routier secondaire, desservant les localités de la région, sont quasi paralysés par la neige, signale-t-on de même source, ajoutant que la priorité est donnée, à l'heure actuelle, au déneigement des routes nationales, eu égard aux moyens matériels disponibles qui ne permettent pas de couvrir la totalité du réseau routier local.
LE MASSIF DE COLLO DUREMENT EPROUVE
A Skikda, les intempéries ont été à l'origine d'une paralysie totale de certaines régions, particulièrement le massif de Collo. En effet, d'importantes chutes de neige ont couvert la région ouest de la wilaya d'une épaisse couche atteignant en moyenne 70 centimètres empêchant toute circulation automobile sur les axes routiers, notamment le CW 132 reliant Collo aux daïras de Zitouna et de Ouled Attia, ou le CW 39 menant à Béni Zid. Cette situation a rendu difficiles les conditions de vie des citoyens dont certains n'ont même pas pu rallier leur domicile puisque le seul chasse-neige disponible était bloqué par le manteau de neige qui l'a recouvert entièrement retardant sa mise en route. L'approvisionnement des contrées reculées se trouvant dans cette zone a été du coup interrompu avec en sus la coupure d'électricité et le manque de gaz butane. Un peu plus au sud, c'est la RN 43 reliant Skikda à Jijel qui a été coupée au niveau de Aïn Kechra dans la région de Oued Zeggar. D'autres routes ont connu également des perturbations à l'image de la RN 3 reliant Skikda à Constantine où le col du Kantour a été également recouvert de neige imposant la mobilisation de moyens matériels pour débloquer certains usagers pris au piège. A Skikda, les inondations ont fait des sinistrés à l'image de 6 familles habitant des gourbis dans le verger d'une exploitation agricole qui se sont retrouvées cernées par les eaux qui ont atteint leurs foyers. ‘'Il a fallu fermer la route pour voir enfin les autorités réagir et se déplacer sur les lieux puis décider l'évacuation des familles vers le centre pour l'enfance assistée de Skikda où elles ont été recasées'', affirme un des sinistrés qui ajoute que c'est la troisième fois qu'ils sont confrontés à ce genre d'inondations et ‘‘à chaque fois, c'est le même refrain, on nous tient des promesses de relogement mais une fois le retour du beau temps, on nous oublie''. A Bou Abbaz, deux gourbis ont été la proie d'un violent incendie à la suite d'un court-circuit, d'autres régions ont été plus ou moins soumises à la rigueur du mauvais temps avec des températures exceptionnelles variant entre 0 et 3° C. A Hamadi Krouma, commune frontalière de Skikda, on a déploré, durant le week-end, la disparition d'un jeune dans un cours d'eau et dont le corps n'a pas été retrouvé jusqu'à présent.
A Jijel, la protection civile note un « risque de rupture de la digue de Beni Ahmed ». Des « opérations d'épuisement des eaux au moyen de motopompes » ont été effectuées.
A l'ouest du pays, la Société de distribution d'électricité pour la région Ouest, filiale de Sonelgaz, aindiqué que le courant électrique coupé dans plusieurs communes et localités de l'ouest du pays, en raison des importantes chutes de neige et du mauvais temps persistant, devait être rétabli d'ici à la fin de la journée d'hier dimanche. Le PDG de la SDO, M. Ghoul, interrogé par l'Aps, a indiqué que la wilaya de Tissemsilt est la plus touchée par les coupures d'électricité, notamment au niveau de la daïra de Lardjâm, vient ensuite la wilaya d'Aïn Defla où l'on compte 7 régions (Miliana, Hamam Righa, Aïn Bounian, Aïn Torki, Boumedfaa et Hassaïna), Chlef, Saïda et Sidi Bel-Abbès à un degré moindre. Le rétablissement du courant électrique dans ces régions interviendra dans les prochaines heures, a-t-il poursuivi avant de préciser que le mauvais temps qui sévit dans la région a causé de nouveaux dégâts et des câbles ont été endommagés d'où la nécessité d'intervenir, une nouvelle fois, sur les installations d'électricité», a ajouté M. Ghoul. Cependant, les équipes de la société de distribution et les entreprises mobilisées depuis le début des intempéries éprouvent des difficultés à accéder à certaines régions montagneuses recouvertes de neige.
A Mostaganem, plusieurs axes routiers à l'est de Mostaganem sont coupés par la neige, selon la cellule de crise de la daïra de Achaacha. Les importantes chutes de neige, qui se sont abattues ces dernières 24 heures sur la région de Mostaganem, ont été à l'origine de la coupure de routes dans les douars de «Ababsa» et «Msaïssa» menant à Achaacha ainsi que le chemin de wilaya reliant «Chegarnia» et la wilaya de Relizane. Les habitants de la région ont rencontré des difficultés dans leurs déplacements dues à la neige dont l'épaisseur a atteint 30 centimètres. Les zones montagneuses dans la Dahra (dans l'est de la wilaya), dont Sidi Ali et Sidi Lakhdar, ont enregistré de très importantes chutes de neige, a-t-on affirmé.
A Saïda également, les dernières chutes de neige ont été à l'origine de la coupure et le blocage de la circulation dans plusieurs routes nationales. Selon le Groupement de wilaya de la gendarmerie nationale, les cinq routes nationales (RN), dont la 92 reliant Saïda à Tiaret, la RN 90 entre Aïn Skhouna et Tiaret, la 94 reliant Saïda à Sidi Bel-Abbès, la RN 104 reliant la commune de Moulay Larbi à la wilaya de Sidi Bel-Abbès, en plus de la RN 6 sur son tronçon entre Saïda et le sud-ouest du pays ont été entièrement coupées. La gendarmerie nationale a indiqué qu'une seule route est ouverte, mais la circulation demeure difficile. Il s'agit de la RN 6 sur son tronçon reliant la wilaya de Saïda à Mascara.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.