Tebboune présente ses condoléances    Le patron du groupe Ennahar Anis Rahmani condamné à 10 ans de prison ferme    Déclaration de politique générale du Gouvernement: renforcer les capacités du système national de défense    Engagement à appliquer les directives du Président afin de mettre les collectivités locales au service du citoyen    Arkab participe à Vienne à la 66éme Conférence générale de l'AIEA    Sahara occidental : le Front Polisario salue la position "de principe et historique" du Mozambique    L'Algérie soutient la candidature de la Palestine pour devenir le 194ème Etat membre de l'ONU    Il y a 60 ans était proclamée la République algérienne    Real : Valverde a dit non au PSG    Pour Dani Alves, Ronaldo ne peut pas atteindre Messi    Lancement du 6e Recensement général de la population et de l'habitat    L'Algérie apporte son soutien    Lamamra s'entretient avec son homologue chinois    Pluies orageuses et chutes de grêle sur plusieurs wilayas à partir de ce dimanche    Rencontre gouvernement-walis: la mission des collectivités locales pour redynamiser l'investissement au centre des travaux du 2e atelier    Algérie-Mauritanie: Signature d'un protocole dans le domaine de la pêche et de l'économie maritime    Gouvernement-walis: Les nouvelles instructions de Tebboune    Equipe nationale: Des Verts à deux visages    Lettre dans un ballon !    Ligue 2 amateur: C'est reparti pour un long exercice    Un mois et demi après la visite de Macron: La Première ministre française attendue les 8 et 9 octobre à Alger    Les mirages du sucre et du lait    Affiner les indicateurs sociaux et économiques: Le recensement général débute aujourd'hui    Naufrage au large de la Syrie : le bilan grimpe à 90 morts    Contradictions ?    À l'épreuve du terrain    La tuile pour Maignan    Inculquer aux jeunes les valeurs de l'olympisme    Boudina termine 7e    Cuba élu à la présidence du Groupe des 77 et de la Chine en 2023    L'Algérie à pas sûrs...    Cette Dame force l'admiration    Ce que dira Benabderrahmane à l'APN    Quatre dealers arrêtés    21 cadres municipaux sous enquête    Le juteux marché des enseignants    219 Commissions rogatoires émises    La moudjahida Zineb El Mili n'est plus    Les massacres du 17 octobre 1961 en débat    Tentation et faux-semblant    Ain Defla: la pièce théâtrale "Hna ou Lhih" au festival de Mostaganem    CNAL: le projet de loi sur le statut de l'artiste "prêt en 2023"    Tizi-Ouzou/Elections communales: l'amélioration du cadre de vie, une priorité pour "Tasqamut N'Ussirem"    Saisie de quantités importantes de cigarettes dans les wilayas d'El Oued et d'Illizi    Corruption: 10 ans de prison requis contre l'ex-wali de Skikda Fouzi Belhacine    «Gros» mots : les contre-chocs    Kamel Aoun n'est plus    Gestion des collectivités locales : va-t-on vers de nouveaux réflexes ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



GHARDAIA : LES PRIX DES FRUITS ET LEGUMES FLAMBENT
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 16 - 01 - 2013


DECIDEMMENT, A GHARDAIA, LES PRIX DES FRUITS ET LEGUMES NE DONNENT POINT L'IMPRESSION DE CONNAITRE UNE REVISION A LA BAISSE. LES PAUVRES CONSOMMATEURS ONT NOURRI EN VAIN L'ESPOIR DE VOIR GROSSISTES ET REVENDEURS AFFICHER A LEUR EGARD UN PEU DE CLEMENCE, EN PROPOSANT LEUR MARCHANDISE A DES PRIX PLUS RAISONNABLES. BIEN AU CONTRAIRE, LES PRIX NE SEMBLENT PAS CONNAITRE DE LIMITE. L'HARICOT VERT PAR EXEMPLE, COUTE AUJOURD'HUI, LA BAGATELLE DE 250 DA/KILOGRAMME. UN MARCHAND DE LEGUMES NOUS CONFIE AVEC RICANEMENTS : «VOYEZ, MALGRE LA CHERTE DES PRIX, TOUT SE VEND, CECI M'ENCOURAGE ALORS A COMMANDER LE LENDEMAIN DE LA MARCHANDISE, QUAND BIEN MEME ON ME LA PROPOSERAIT AU NIVEAU DE MARCHE DE GROS DE DAIA, A DES PRIX ELEVES». EST-CE A DIRE QUE C'EST LE CONSOMMATEUR QUI ENCOURAGE DE MANIERE INDIRECTE LA FLAMBEE DES PRIX ? PERSUADES QUE TOUT LE MONDE S'EST HABITUE A ACHETER N'IMPORTE QUOI ET A N'IMPORTE QUEL PRIX, UNE NOUVELLE RACE D'ENERGUMENES S'EST DU JOUR AU LENDEMAIN IMPROVISEE EN COMMERÇANTS. AU VU ET AU SU DE TOUT LE MONDE, ILS ONT OSE S'INVESTIR ILLICITEMENT DANS LE COMMERCE DE FRUITS ET LEGUMES. AINSI, EN CE DEBUT DE L'ANNEE 2013, OU L'ON A TENDANCE A CONFONDRE RETENUE ET DEPENSES FOLLES, ON TROUVE SUR LES ETALS MEME DES PRODUITS EXOTIQUES, TELS QUE : AVOCATS, BANANES, KIWIS, ANANAS ET ON EN PASSE. UNE TELLE POLITIQUE DES PRIX AU BUT MERCANTILE ET DONT LES RETOMBEES GREVENT LOURDEMENT LE BUDGET DES CONSOMMATEURS, EST DIFFICILEMENT CONTROLABLE, MAIS SI CHACUN Y METTAIT DU SIEN ET LA DIRECTION DES PRIX EN PREMIER, ON ARRIVERAIT CERTAINEMENT A TROUVER LE REMEDE. UN REVEIL ET UNE ACTION RAPIDE DES SERVICES DE CONTROLE DE LA DITE DIRECTION DES PRIX, PERMETTRAIENT ASSUREMENT LE RETOUR A PLUS DE REALISME ET FREINERAIT CES HAUSSES POUR LE MOINS ILLICITES, DEMESUREES ET INSUPPORTABLES. EN ATTENDANT, LE CONSOMMATEUR CONTINUERA A SE RENDRE TOUS LES JOURS AU MARCHE, LE CŒUR SERRE, TEL CET ELEVE QUI CRAINT UNE PUNITION POUR N'AVOIR PAS SUFFISAMMENT APPRIS SA LEÇON. A GHARDAIA, COMMENT ARRIVER A DETRONER CE «ROI» QU'EST CE GROUPE DE SPECULATEURS, VENUS HORS WILAYA, REGULANT A PART LEURS PRATIQUES ILLICITES. LE CRI D'INQUIETUDE LANCE PAR LA SOCIETE CIVILE TRADUIT CLAIREMENT L'ESSOUFFLEMENT DU «SMICARD». FAUDRAIT-IL CREER UNE CELLULE DE CONTROLE DES CONTROLEURS DES PRIX, POUR VERIFIER SI OUI OU NON ILS S'ACQUITTENT DE LEUR TACHE AVEC INTEGRITE ET IMPARTIALITE, AFIN DE DEFENDRE CE PAUVRE CONSOMMATEUR, AU CHOMAGE OU EN BAS SALAIRE ?

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.