Benhadid : «La solution est politique»    5 exercices bénéfiques pour les muscles de votre dos    Crise libyenne : L'armée de Haftar au bord de l'enlisement    L'Association des professionnels accentue la pression sur l'armée : Les Soudanais menacent de paralyser le pays    Affaires Sonatrach et Autoroute Est-Ouest: Les dossiers de Chakib Khelil et Amar Ghoul transmis à la Cour suprême    Affaire Rebrab: L'ambassade de France dément toute demande de renseignements    Nouvelle aérogare: Les travaux du parking à étages et la tour de contrôle achevés    Sécurisation des marches citoyennes: Gaïd Salah annonce l'arrestation d'individus soupçonnés de fomenter des troubles    Le porte-parole du gouvernement: «La justice est au-dessus de tous»    Le FFS dénonce une «démarche autoritaire»    Coupe d'Algérie - 1/2 finale-retour: JSMB - ESS, aujourd'hui à 17 h 00: Un âpre duel en vue    Football - Violence et arrangements: Des résultats complètement faussés    Division nationale Amateur - Ouest: Cinq clubs dans la tourmente    Chlef: Plus de 58.000 candidats aux examens de fin d'année    Les locaux commerciaux pour les jeunes au menu    Sûreté de wilaya: Plus de 3.000 permis de conduire retirés en trois mois    Restitution des projets financés par l'UE pour la sauvegarde du patrimoine : 5 associations oranaises présentent leurs bilans    KABYLIE 2001 : «HIRAK», SAISON I    Le pouvoir, ses manipulations et ses échecs catastrophiques (pour l'Algérie)    Ali Baba et les 40 voleurs    Un terroriste abattu dans la région du Kef    La guerre de l'espace a-t-elle commencé?    La Chine célèbre en grande pompe les 70 ans de sa marine nationale Xi Jinping propose de construire une communauté de destin maritime    "L'armée ne doit pas imposer son agenda"    Le prix du baril pourrait flamber    Justice : Deux dossiers de poursuites contre Chakib Khelil et ses complices transmis à la Cour suprême    Le temps des décomptes    Van de Beek, ça coûte cher    Renato Sanches veut vraiment partir    L'entraîneur du Kenya compte sur son collectif    Championnat d'Afrique de lutte : Les Algériens pour une bonne moisson et des points olympiques    Des pays africains exportateurs de pétrole et de gaz en 2022    Bourses : Les actions européennes se sont dégagées par le haut d'une séance terne    Décès : L'ancien fondateur du FIS Abassi Madani tire sa révérence    Tipasa : La commune de Tipasa maintient le nouveau plan de circulation "modifié" jusqu'à la fin l'été    Abdelaziz Rahabi à la Radio chaîne III: "La transition porte tous les risques de ne pas aboutir"    Relations russo/nord-coréennes: De nouveaux détails sur la prochaine rencontre Poutine-Kim    Libye: Al-Sarraj dénonce le soutien "non proportionné" de la France à Haftar    Houston rend hommage au cinéma palestinien    De Ala Eddine Slim à Robert Rodriguez, via... Zahra!    Comédie burlesque à l'algérienne    "Laissez la justice faire son travail"    Le long métrage "Abou Leïla" en compétition à la Semaine de la critique à Cannes    Festival d'Annaba du film méditerranéen : de la 4e édition au mois d'octobre    Sidi Bel-Abbés.. Saisie de kif et de psychotropes    Actions de solidarité durant le mois sacré.. Le mouvement associatif tend la main aux démunis    La Casbah pleure ses victimes dans le recueillement    APRES AVOIR COMMIS NEUF VOLS CONSECUTIFS : Trois dangereux voleurs, sous les verrous à Mascara    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Concession» de 13 forêts à des fins récréatives : Des ambitions et des craintes !
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 25 - 04 - 2015

Après les plages, c'est aujourd'hui au tour des forêts d'être proposées à la «concession privée». Selon la Conservation de forêts de la wilaya d'Oran, 13 forêts en sont concernées, représentant, au total, une superficie globale de 182 ha, répartis sur 9 communes de la wilaya, à savoir : Aïn El Kerma, Boutlélis, Aïn El Turck, Bir El Djir, Hassi Ben Okba, Es-senia, El Kerma, Gdyel et Mers El Hadjadj.
Une concession motivée par la volonté des pouvoirs publics à valoriser l'éco-tourisme, particulièrement, dans une wilaya où le potentiel forestier est encore sous-exploité. Cela n'empêche pas, cependant, de voir se répéter l'expérience «calamiteuse» des concessions des plages avec tous les abus et autres dépassements qu'on connait.
Mais pour les pouvoirs publics, cependant, le terme «concession» est scrupuleusement évité pour ne pas altérer le principe d'incessibilité des biens forestiers. La formule officielle utilisée par le décret exécutif n°06-368 du 19 octobre 2006, étant «autorisation d'usage pour les forêts récréatives». Une autorisation qui est tout de même «consentie pour une durée maximale de vingt (20) ans», sur la base des activités de récréation, de détente et de loisirs projetées, et qui, en plus, «peut être renouvelée à la demande du bénéficiaire», comme le précise l'article 06 du texte. L'article 08 du décret garantit, quant à lui, le droit des héritiers ou des ayants-droit, en cas de décès du bénéficiaire, avant l'expiration de l'autorisation d'usage «de solliciter le maintien de l'activité pour le reste de la période convenue.» Très difficile, donc, de ne pas penser au terme «concession».
Le décret exécutif n° 06-368 correspondant au 19 octobre 2006, fixant le régime juridique de l'autorisation d'usage pour les forêts récréatives ainsi que les conditions et les modalités de son octroi comporte, également, une série de mesures à respecter par les bénéficiaires, dont l'infraction peut entraîner l'annulation de cette autorisation. Il est ainsi stipulé dans l'article 21 du décret que « lorsque les installations ou l'exploitation du bénéficiaire d'une autorisation d'usage ne sont pas conformes aux dispositions du présent décret et/ou aux clauses du cahier des charges particulier, et, le cas échéant, aux installations, équipements et occupations prévus par le plan d'aménagement approuvé, le bénéficiaire est rendu destinataire d'une mise en demeure fixant le délai pour se conformer aux prescriptions requises (…)» «Si, à l'issue de ce délai, la mise en conformité n'a pas été effectuée, l'administration des forêts prononce la suspension de l'activité», est-il encore précisé. C'est à une commission de wilaya, présidée par le wali, que revient la mission de veiller à l'application de la loi. Une commission, dont le secrétariat général est confié à la Conservation des forêts et qui est composée des directions des Domaines, de la Protection civile, de l'Environnement, de l'Urbanisme, des Travaux publics, des Ressources en eau, de la Jeunesse et des Sports, du Tourisme et de l'Artisanat et du maire de la commune concernée. Une disposition prévue par l'arrêté interministériel, du 3 juillet 2013, fixant la composition et le fonctionnement de la commission de wilaya, chargée des examens de demande d'octroi des autorisations d'usage pour les forêts récréatives. Un texte complété cette année par une circulaire interministérielle, inscrite sous le n°156, du 10 février 2015, signée conjointement par les ministères de l'Intérieur, des Finances et de l'Agriculture. Le nouveau texte détaille, notamment, les modalités de création des forêts récréatives, les conditions d'octroi de l'autorisation d'usage, les conditions de contrôle et de suspension de l'activité, le retrait de l'autorisation et des redevances, entre autres. Selon la Conservation des forêts, ce dossier est, actuellement, au stade de l'élaboration par la wilaya «du plan d'aménagement général» qui sera soumis à la Conservation générale des forêts (DGF) laquelle sera chargée d'élaborer un projet d'arrêté qui sera soumis à la signature du ministre de tutelle. C'est, seulement, une fois l'arrêté signé qu'un avis d'appel à manifestation d'intérêt sera publié à l'adresse des investisseurs potentiels.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.