Trois terroristes abattus à Benihemidane    Installation de la nouvelle chef de daïra    Dhouibi dément tout changement de cap    Le rapport inquiétant de Crisis Group    La fin du dollar ?    Les réseaux sociaux, ce monde parallèle    «C'est un terrain déjà viabilisé»    Combats inédits entre rebelles pro-Ankara    La kamikaze avait prêté allégeance à Daesh    Prémices d'une nouvelle ère    La Mauritanie surprend, la Zambie abdique    La JS Saoura prépare Gagnoa    Saisies de pétards et autres produits pyrotechniques    Le cadre de vie des citoyens au menu du conseil de wilaya    Alerte à l'hémorragie    On est toujours le réfugié de quelqu'un    Quand il faut se reposer, il faut !    Mémoires et sens en mouvement    Mauvaise utilisation du gaz : Lancement d'une campagne de sensibilisation en direction des élèves    AWEM Blida : 12 000 nouveaux postes d'emploi assurés depuis début 2018    Boufarik : Un complexe sportif à l'abandon…    24 heures    Retour à Astana avec Idleb comme pomme de discorde    Pour identifier les facteurs à l'origine de la hausse des prix: Une étude des marchés de fruits et légumes lancée    Entre réforme set continuité    Projet Batigec des 1.000 logements LPA: Des «blocages» risquent de prolonger les délais de réalisation    Le cimetière des vanités    D'importantes quantités de produits pyrotechniques saisies    Affaire Salsabile: Le procès en appel reporté    Oran: 15 ans de prison pour des trafiquants de cocaïne    MC Alger: Adel Amrouch et la triste réalité du football algérien    WA Tlemcen: Rebondir au plus vite    ASM Oran: Une situation qui ne prête pas à l'optimisme    Le wali chez les familles des victimes des inondations    Déclaration : Appel des assises internationales du journalisme de Tunis    Mouvement de protestation à la SNTF : Perturbation du trafic ferroviaire à partir de la capitale    Démission de Ould-Abbès: Confusion au FLN    Sommet de l'UA: la ligne rouge tracée par l'Algérie    La présidentielle s'emballe    Le sens des guerres dans l'évolution du monde: L'âge nucléaire mènera-t-il l'humanité vers un monde sans guerre, un monde plus uni ?    La société civile et les partis politiques interpellent le président de la République    Peintures marines et compulsions terrestres    Abdeldjallil Machou, Bio express    Journées d'arts urbains d'Oran    Eucoco 2018 : Le pillage des ressources sahraouies dénoncé    Une quarantaine de civils tués dans les frappes de la coalition US    À l'occasion du 63e anniversaire de l'indépendance de son pays : Le Président Bouteflika félicite le souverain marocain    Ligue 1 Mobilis (13e J.-Mise à jour) : L 'ASAM gagne, le MOB et le MCA se neutralisent    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





TIZI-OUZOU - Projet du téléphérique : des contraintes et des explications
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 30 - 05 - 2015

Alors que plusieurs contraintes sont levées : le taux d'avancement du projet du téléphérique de Tizi-Ouzou n'est qu'à 25%. Ce projet a fait objet d'une réunion, présidée par le wali et suivie d'une sortie sur terrain, dans l'une de ses stations où une contrainte persiste, encore. En effet, le chantier, en question, accusant un énorme retard, avait buté sur plusieurs contraintes dont des oppositions de riverains à l'implantation de pylônes sur leurs terres, notamment aux monts de Redjaouna que devrait relier, ce même téléphérique à la gare multimodale de Bouhinoune sur une distance de 6 km. Nombreuses contraintes ont été levées, ces dernières années, permettant, ainsi, le démarrage de son chantier, depuis plus d'une année avec un taux d'avancement de 25% Sa livraison, cependant, ne sera pas pour juillet prochain, comme prévu dans le contrat d'attribution de son marché, au groupement algéro-français ‘Bapiva-Poma'. Le délai sera, sans aucun doute, prolongé de plusieurs mois, de l'avis même de l'entreprise réalisatrice. Parmi toutes ces contraintes, on retrouve le chevauchement entre le chantier de la réalisation d'une salle omnisports, avec l'une des station de ce téléphérique, au stade ‘1er Novembre' de la ville de Tizi Ouzou, car la direction locale de la Jeunesse et des Sports (DJS) pose la problématique liée aux travaux déjà réalisés par l'entreprise, en charge de son ouvrage, ayant coûté la bagatelle de 25 millions de dinars que l'entreprise, réalisant le téléphérique, demande de démolir afin de lui libérer une assiette supplémentaire après un premier ripage déjà effectué à sa demande. Qui supportera le coût de cette démolition et de la réfection de ces mêmes travaux? Telle a été la question sur laquelle butaient les discussions, entre les parties présentes à ladite rencontre. En absence d'un ancrage juridique, permettant de prendre en charge une telle levée de contrainte, le wali de Tizi Ouzou a invité l'assistance à se rendre, sur les lieux-mêmes de cette contrainte. Le DJS a soutenu avoir informé, à temps l'entreprise chargée de la réalisation du téléphérique, de toute l'emprise de la salle omnisports dans les délais et pour preuve elle avait subi un premier ripage de 12 m , mais on lui demande de reculer encore de 9 m. Et jusqu'à jeudi dernier, aucune solution n'a pas été dégagée. Néanmoins il a été demandé à ‘Bapiva-Poma' de poursuivre les travaux sur les autres parties de ce chantier, en attente d'une solution et il est, même, prévu de lancer des chantiers, sur les sites de Redjaouna et Sidi Belloua, dès ce samedi.
Il est utile de rappeler que ce projet de transport par câbles (téléphérique et télécabine) avait été lancé, en juillet 2013, pour une durée de 24 mois et doté d'une enveloppe financière de près de 5 milliards de DA. Ce téléphérique vise à améliorer la situation du transport urbain et désengorger les artères de la ville de Tizi-Ouzou.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.