Le dilemme de Bedoui et Lamamra    «Il faut faire confiance aux jeunes»    Les Algériens à la recherche d'une double rupture    «Je ne vais pas passer mon temps à justifier tous mes choix…»    Fin de parcours pour la JS Saoura    Le GS Pétroliers réussit ses débuts    Marches et rassemblements des blouses blanches mardi    Détournements de deniers publics à l'antenne ADE de Bouhadjar, 3 fonctionnaires impliqués    Vers la classification de 7 sites et monuments à Mila    ACTUCULT    Dire la vérité contre le mensonge    Ligue 2: L'ASO Chlef nouveau dauphin du NCM    16 soldats maliens tués dans un assaut contre une base militaire    Banque d'Algérie: Le taux des réserves obligatoires des banques passe de 8 à 12%    Trafic de fausse monnaie: Un troisième réseau démantelé à Oran    Oran: Vingt ans de prison pour des convoyeurs de cocaïne    Le réveil d'un peuple : un nouvel horizon politique ? (1ère partie)    Augmentation des salaires des policiers: La DGSN dément et menace    Ligue 1: Le MCO épinglé à Sétif, la JSK rate le coche    El-Bayadh: Les trois derniers martyrs du 19 mars 1962    Initiatrice du projet «Past Forward Architecture»    Cinq conventions signées entre la BASTP et des PME    Le FNA, le PT et le Mouvement El Islah se prononcent    Les travailleurs de GTP et Sarpi en grève    Le bleu de la mer à Cap-Djinet    Suivi permanent des projets publics    La cité des 58 logements, un quartier aux multiples problèmes    Les fidèles tués dans les mosquées de Christchurch étaient âgés de trois à 77 ans    Le MC Oued Tlelat à trois points du rêve    Le football national doit faire dans l'optimisme    Mohamed Aïssaoui, un exemple de l'intégration sociale des handicapés par le sport    Un prix pour les auteurs édités en Afrique    Importance des études historiques sur les sciences et autres spécialités    Les journalistes et correspondants de Tizi Ouzou observent un sit-in    Tarik Chenafa, un miraculé algérien    Exhumation d'un charnier de Yézidis victimes de l'EI    Cela doit se concrétiser pour le bien de la Patrie    Casino : Le groupe livre des prévisions à trois ans fraîchement accueillies    Bourses L'Europe salue les nouvelles sur le front du commerce et du Brexit    CNAS: Près de 295 000 assurés sociaux aux besoins spécifiques pris en charge en 2018    Chine : Pékin ne laissera pas son économie dérailler, dit Li    Vent de fronde au FLN    Les journalistes de l'ENTV écrivent à leur DG    Gaïd-Salah en visite de travail    Sahara occidental: Les accords UE-Maroc violent la jurisprudence de la CJUE    Acte 18 des "gilets jaunes": Violences et scènes d'émeutes, pillages et saccages à Paris    La France a-t-elle "perdu" l'Afrique de l'Est au profit de la Chine?    "La douleur de voir souffrir le peuple syrien se ressent dans ma musique"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





TIZI-OUZOU - Projet du téléphérique : des contraintes et des explications
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 30 - 05 - 2015

Alors que plusieurs contraintes sont levées : le taux d'avancement du projet du téléphérique de Tizi-Ouzou n'est qu'à 25%. Ce projet a fait objet d'une réunion, présidée par le wali et suivie d'une sortie sur terrain, dans l'une de ses stations où une contrainte persiste, encore. En effet, le chantier, en question, accusant un énorme retard, avait buté sur plusieurs contraintes dont des oppositions de riverains à l'implantation de pylônes sur leurs terres, notamment aux monts de Redjaouna que devrait relier, ce même téléphérique à la gare multimodale de Bouhinoune sur une distance de 6 km. Nombreuses contraintes ont été levées, ces dernières années, permettant, ainsi, le démarrage de son chantier, depuis plus d'une année avec un taux d'avancement de 25% Sa livraison, cependant, ne sera pas pour juillet prochain, comme prévu dans le contrat d'attribution de son marché, au groupement algéro-français ‘Bapiva-Poma'. Le délai sera, sans aucun doute, prolongé de plusieurs mois, de l'avis même de l'entreprise réalisatrice. Parmi toutes ces contraintes, on retrouve le chevauchement entre le chantier de la réalisation d'une salle omnisports, avec l'une des station de ce téléphérique, au stade ‘1er Novembre' de la ville de Tizi Ouzou, car la direction locale de la Jeunesse et des Sports (DJS) pose la problématique liée aux travaux déjà réalisés par l'entreprise, en charge de son ouvrage, ayant coûté la bagatelle de 25 millions de dinars que l'entreprise, réalisant le téléphérique, demande de démolir afin de lui libérer une assiette supplémentaire après un premier ripage déjà effectué à sa demande. Qui supportera le coût de cette démolition et de la réfection de ces mêmes travaux? Telle a été la question sur laquelle butaient les discussions, entre les parties présentes à ladite rencontre. En absence d'un ancrage juridique, permettant de prendre en charge une telle levée de contrainte, le wali de Tizi Ouzou a invité l'assistance à se rendre, sur les lieux-mêmes de cette contrainte. Le DJS a soutenu avoir informé, à temps l'entreprise chargée de la réalisation du téléphérique, de toute l'emprise de la salle omnisports dans les délais et pour preuve elle avait subi un premier ripage de 12 m , mais on lui demande de reculer encore de 9 m. Et jusqu'à jeudi dernier, aucune solution n'a pas été dégagée. Néanmoins il a été demandé à ‘Bapiva-Poma' de poursuivre les travaux sur les autres parties de ce chantier, en attente d'une solution et il est, même, prévu de lancer des chantiers, sur les sites de Redjaouna et Sidi Belloua, dès ce samedi.
Il est utile de rappeler que ce projet de transport par câbles (téléphérique et télécabine) avait été lancé, en juillet 2013, pour une durée de 24 mois et doté d'une enveloppe financière de près de 5 milliards de DA. Ce téléphérique vise à améliorer la situation du transport urbain et désengorger les artères de la ville de Tizi-Ouzou.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.