Accompagnement des élections présidentielles    Tliba bientôt privé de son immunité    PrAbderrahmane Mebtoul expert international : invité du jour de la radio internationale Beur/FM    Le train sifflera en 2020 et les projets mort-nés au menu    Les Tunisiens toujours dans l'attente des résultats préliminaires des élections présidentielles    Les Rohingyas vivent sous la menace d'un «génocide»    Entre le souhaitable et le possible    Cherif El Ouezzani crie au complot    Bouloudinat (+91 kg) battu par l'Allemand Tiafack    Huit blessés dans une explosion de gaz butane    Décès du réalisateur Moussa Haddad    Participation d'une vingtaine d'artistes    MASCARA : La BRI démantèle un réseau de faussaires de billets de banque    Boumerdès : 4 harragas meurent noyés en mer et 9 autres disparus    Juventus: Simeone encense "l'animal" Ronaldo    EN : Une dernière étape avant d'officialiser le match face à la Colombie    Juve - Sarri : "le foot italien ne peut pas se considérer parmi les favoris"    "C'est toute la classe politique qui vient d'être sanctionnée"    Efforts internationaux contre une nouvelle crise humanitaire    L'entraîneur de Horoya AC évoque le match retour    Rebiai et Bouhalfaya libérés, Koudri et Moussaoui appelés    Hyundai i10 2020 Changement et modernisation    Des administrateurs pour Sovac et Global Group    Les campus toujours au rendez-vous    Les commissions d'inspection des écoles primaires à pied d'œuvre    «Le circuit de distribution doit être assaini»    Craintes d'un nouveau conflit armé dans le Golfe    ACTUCULT    sortir ...sortir ...sortir ...    Les super héros des Comics et Marvel débarquent à Alger    L'ONU s'excuse après l'avoir attribué à l'Espagne    Abdelkader Chaterbache, un artisan au service de l'éducation    Le MSP dénonce les interpellations et hésite sur la présidentielle    L'appui des syndicalistes et de la société civile à Béjaïa    Sous le signe de la solidarité avec les détenus    Echos de campus    Le CSA menacé de paralysie    Alger, Constantine: Samir Belarbi et trois manifestants en détention provisoire    Au cours des derniers mois: Près de 50.000 registres de commerce supprimés par leurs propriétaires    Révision de la règle 51/49: Des assurances sur les domaines de souveraineté    Pour s'enquérir des dysfonctionnements du secteur de l'Education: Une commission d'inspection du ministère de l'Intérieur sur le terrain    157 kg de viande rouge et 62 kg d'abats impropres à la consommation saisis    30ème mardi de mobilisation: Les étudiants maintiennent la pression malgré les interpellations    Des instructions fermes quant au respect des délais d'avancement des travaux    L'UA demande des efforts concertés aux pays africains pour assurer une gouvernance efficace des migrations    Les plus lus et les plus traduits au monde    Professions de promoteur et d'agent immobilier: Les agréments délivrés par les walis    Grâce à la rationalisation des importations des céréales : L'Algérie a économisé plus d'un milliard de dollars    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





El Othmania : Démolition de quatre extensions illicites
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 14 - 10 - 2015

Une opération de démolition, visant quatre extensions illicites, a été menée, cette semaine par les services du secteur urbain d'El Othmania.
Cette action, visant à lutter contre le squat des espaces publics, a ciblé trois chantiers de construction et une extension d'un kiosque, le long du 3ème boulevard périphérique. Une sortie sur site a permis aux représentants du secteur d'identifier les points noirs et d'ordonner ces actions de démolitions qui viennent en application des directives de la wilaya d'Oran. Il s'agit, principalement, de clôtures illicites érigées sur un espace public, ce qui a contraint les équipes de la commune à procéder à ces démolitions, fait-on savoir. Cette opération vient s'ajouter à celle menée, il y a un mois, au marché des Glycines, toujours dans le quartier de Maraval. Celle-ci, menée en étroite collaboration avec les services de la police, a ciblé aux alentours de la cité des Glycines, un site qui, désormais, attirait de plus en plus, de commerçants informels. Ce marché presque journalier risque de condamner cette cité et bloquer, l'accès à plusieurs ruelles. Les habitants soucieux du sort qui sera réservé à leur quartier, avaient dénoncé les désagréments occasionnés et les perturbations constatées dans la circulation. Dans la commune d'Oran, plusieurs équipes sillonnent les rues et artères de la ville, dans le but d'inciter les commerçants à libérer les espaces publics. Les gérants de commerce doivent, désormais, se conformer à la réglementation.
Ces dispositions viennent, en application, de l'arrêté du wali visant à libérer ces espaces et à dégager la voie. Les maires de l'ensemble des communes ont été instruits pour appliquer l'arrêté et lutter contre le squat des espaces. L'arrêté interdit tout squat d'espace public, exposition de marchandises sur la voie publique et exercice d'activité contraire au registre de commerce. Les commerçants sont contraints de respecter les nouvelles dispositions, faute de quoi ils seront mis en demeure. Ils doivent, également, présenter leurs documents pour attester leur activité. La stratégie adoptée consiste à agir progressivement, commençant par les axes et les voies les moins problématiques. L'ensemble des commerçants qui occupent, illégalement, des places publiques, des trottoirs et d'autres sites, sont concernés par cette mesure. L'objectif est, aussi, de préserver la santé du consommateur et répondre à ses besoins, par la création de points de vente, répondant aux normes d'hygiène. A la rue Khiat Salah dans le quartier de Médiouni, les commerçants de produits électriques et autres produits de quincaillerie ont été sommés de respecter les mesures prises pour libérer la voie. A l'avenue des Martyrs, une des artères les plus commerçantes et connue pour abriter les spécialistes de la faïence et des matériaux de construction, les commerçants ont été, également, interdits d'exposer leurs marchandises sur la voie. L'opération cible, dans sa globalité, tous les commerçants dont les restaurants, les cafétérias, les vulcanisateurs, les crémeries et autres prestataires de services.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.