Rassemblement de soutien à Adlène Mellah    Election présidentielle : Ce que prévoit la loi    Le maillon faible de la chaîne touristique    Réorganisation du baccalauréat : Les premières évaluations dès l'année prochaine    Messahel à la Valette    Les graves accusations du Snapo    Le MCEE et le NCM à la poursuite de l'ASO    Le CSC en quête de confirmation, la JSS en danger face au Ahly    Présidentielle de 1999, on ne s'ennuyait pas…    Baisse du taux de criminalité en 2018    280 000 places pédagogiques offertes selon Mebarki    715 opérations pour 627 localités et mechtas à Jijel    L'opérette Novembre… sidjil el khouloud conquiert le public tlemcénien    Hommage à un stratège de la révolution    Pour l'institution d'un prix national «Si Muhend u Mhand»    Lutte contre la criminalité : Arrestation d'une bande de malfaiteurs s'adonnant au trafic de psychotropes…    Le réseau électrique renforcé    Football - Ligue 1: Le CRB dos au mur, le leader et son dauphin en expédition    Volleyball - Coupe d'Algérie - Tour préliminaire: Les cendrillons en quête d'exploits    Affaire de la petite Nihal: L'enquête des gendarmes achevée    Ligue 2: Plusieurs débats captivants    Macron : une communication sans fin, mais sans beaucoup de réponses    Walis de la République : chacun d'eux a compris qu'il était sacrifiable!    L'APN prend part à la réunion de la commission des affaires politiques, de la sécurité et des droits de l'Homme de l'UPM à Strasbourg    Les représentants des membres de l'UA se penchent sur le dossier des personnes déplacées    Le secteur de l'assurance automobile domine sur celui des catastrophes naturelles    Sensibilisation sur l'opération des déclarations annuelles des salaires et des salariés    Les cours du pétrole stables en Asie    «La colonisation et l'occupation continuent de saper le développement» de l'Etat de Palestine    Tout accord Maroc-UE incluant les territoires sahraouis, sont nuls et non avenus    Des mesures pour le parachèvement des travaux du projet du stade de Bordj Menaïel    Les chasseurs tirent la sonnette d'alarme    Vingt-deux équipes dont le GSP au rendez-vous de Tunis    L'Algérien Dib élu président de la zone I nord    Les arbitres des équipes algériennes connus    L'urgence de les récupérer et numériser    Théâtre régional Kateb-Yacine de Tizi-Ouzou    Commémoration du 67e anniversaire de la mort du moudjahid Belouizdad    Le "shutdown" de Donald Trump coûtera bientôt plus cher que son... mur    Les députés britanniques le rejettent massivement    Les Algériens indésirables en France ?    Gouvernance vertueuse    Isolé dans la région, vers quels pays le Venezuela se tournera-t-il?    Attentat terroriste contre un complexe hôtelier à Nairobi : L'Algérie condamne "avec force" l'attaque    En exil depuis 28 ans: Il y a 27 ans, Mohamed Boudiaf revenait en Algérie pour présider le Haut-Comité d'Etat    Le sociologue Nacer Djabi interdit de tenir une conférence sur les mouvements amazighs    Enquête au FLN    L'Alliance présidentielle dans l'expectative    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Erigés sur des espaces relevant de la commune: Une quinzaine de panneaux publicitaires démantelés
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 20 - 08 - 2016


En application des dernières directives du président de l'APC d'Oran, une quinzaine de panneaux publicitaires érigés anarchiquement sur les espaces relevant de la commune, ont été démantelés, apprend-on de sources proches de l'APC. L'opération lancée par les services de la commune, il y a plus d'un mois, se poursuit toujours, soulignent les mêmes sources. Lors de la session de l'APC, le président de l'APC d'Oran avait donné des directives fermes à l'ensemble des secteurs urbains pour le démantèlement de tout panneau érigé anarchiquement dans des espaces relevant de la commune d'Oran. Nos interlocuteurs indiquent que bon nombre d'exploitants des panneaux publicitaires n'ont pas renouvelé leur contrat et agissent illégalement, ce qui a incité les services de la commune à prendre des mesures qui s'imposent dans de telles situations. Ainsi et pour contrecarrer ce phénomène et mettre un terme à cette anarchie, une opération de recensement et d'identification de tous les sites où le problème est, malheureusement, posé a été lancée à travers les secteurs urbains d'Oran. L'action de démantèlement a été déjà entamée au secteur ‘El Othmania' avec huit grands panneaux publicitaires enlevés et autant de panneaux dans les autres secteurs. Cette situation a fini par occasionner un véritable manque à gagner aux caisses de la commune ce qui traduit le lancement de cette campagne, fait-on savoir. Le mois de mai dernier, le maire avait rassemblé son staff exécutif pour leur notifier la décision d'interdiction, à effet immédiat, de l'implantation de tout élément publicitaire, aux 12 secteurs urbains. Ceux-ci ne sont plus habilités, désormais, en matière d'autorisation d'installation d'outils publicitaires. La prérogative échoit, exclusivement, à la commission compétente désignée par le maire. Visant à préserver le cadre de vie des citoyens et à sauvegarder la cohérence esthétique du tissu urbain, du patrimoine de la ville et ses activités socio-économiques, des critères draconiens sont exigés par le nouveau cahier des charges, tels que la qualité, les dimensions et l'emplacement des panneaux à implanter. Il a été procédé, également, au découpage de l'espace publicitaire autorisé en zones. Le tarif arrêté, situé dans une fourchette de 1 à 3 millions de DA, est en fonction de la «valeur» de chaque zone, en tenant compte d'un ensemble de paramètres. L'on estime que 80% des panneaux présents sur la place d'Oran en situation irrégulière et donc illégale, soit, sur le plan financier, un manque à gagner pour la trésorerie communale de plusieurs millions de DA. Rappelons que cette opération a été déjà lancée en 2012, suite à un arrêté communal signé par le maire d'Oran pour réorganiser l'affichage dans les espaces publics. Le manque à gagner pour la commune s'élevait à 40 milliards de centimes, une situation qui a conduit les responsables à dénoncer cette anarchie qui caractérise le secteur de l'affichage publicitaire. Après la résiliation de contrats et des mises en demeure adressées à des exploitants n'ayant pas renouvelé leur contrat, la commune était passée à la vitesse supérieure en procédant au démantèlement d'une soixantaine de panneaux publicitaires dans l'ensemble des espaces qui relèvent de sa compétence.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.