La Revue nationale volontaire sur la mise en œuvre des ODD présentée par l'Algérie à New York    Duel au soleil des Pharaons    Concentration maximale chez les Verts    Les Verts se remettent au travail    Mesures légales pour relancer la production    Mahdjoub Bedda placé sous mandat de dépôt    Juventus: De Ligt explique son choix    Eliminatoires de la CAN 2021: L'Algérie connait ses adversaires    Bahloul échoue aux élections du conseil exécutif de la CAF    Des noms et des questions    Sit-in devant la cour d'Alger pour la libération des détenus : La solidarité s'élargit    Trump accusé de racisme par le Congrès    Printemps arabe et trêve estivale    Collectif d'avocats : «Les quatre enfants du général Hamel sont libérés, les détenus d'opinion encore sous mandat de dépôt»    A la conquête de la seconde étoile !    Vendredi particulier en Algérie et au Caire    Baccalauréat 2019 : Les résultats connus aujourd'hui    Relogement de 71 familles    Arrestation de plusieurs malfaiteurs dans différentes localités    Arrestation de trois étudiants en flagrant délit de chantage    Révolution populaire : mémoire, identité et avatars constitutionnels    ACTUCULT    La mise en œuvre de l'Accord d'Alger sur le Mali toujours «en cours»    Pour une nouvelle gouvernance locale autour de pôles régionaux    Des personnalités conduiront le processus    La protection de l'enfance, «une responsabilité collective»    Brèves de Boumerdès    Oran : Un vaste réseau de trafiquants de véhicules démantelé    Le Forum civil pour le changement dévoile ses treize personnalités    La sonelgaz dévoile un nouveau modèle de consommation    Concours Cheikh Abdelhamid Benbadis    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Village Sahel (Bouzeguène) : Ouverture, demain, du Festival Raconte-arts    Des habitants tirent la sonnette d'alarme: Oran impuissante face aux chiens errants !    Doit-on s'inquiéter du mode de gouvernance de Sonatrach ?    Transition, débat politique et euphorie footballistique : mobilisations collectives et fluidité politique    A quand le «provisoire» de ce «gouvernement» ?    Des points de vente pour l'approvisionnement des boulangers: 33 minoteries fermées à Oran    Chlef: Du nouveau pour les chemins communaux    La footballisation des esprits ou la défaite de la pensée    Algérie : «Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir»*    L'épuration ou le crime d'« indignité nationale »    Banques : Wells Fargo accroît son bénéfice, la marge d'intérêts sous pression    Niqab en Tunisie: "Montrez-moi patte blanche ou je n'ouvrirai point"    Saisie en 2012 : L'OMC donne raison à la Chine contre les USA    Syrie : Les combats s'intensifient à Idleb aggravant la situation humanitaire    Le calvaire des usagers    Les élues démocrates répondent à Trump    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Grève du CNAPESTE à Tizi Ouzou: La tension monte d'un cran
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 02 - 01 - 2018

  La sortie médiatique du wali de Tizi Ouzou, Mohamed Bouderbali, et la mesure de ponction sur salaire des grévistes prise par le ministère de l'Education nationale risquent d'aggraver davantage le conflit opposant le Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire de l'éducation (CNAPESTE) à la direction de l'Education autour de l'affaire de l'agression d'une enseignante.
Pour le premier magistrat de la wilaya de Tizi Ouzou, la grève du CNAPESTE n'a pas lieu d'être car elle est fondée sur «des raisons fallacieuses».
Mohamed Bouderbali, qui s'exprimait dimanche dernier devant la presse sur cette affaire après un long silence, n'a pas été tendre à l'adresse des enseignants grévistes qu'ils qualifient de «jusqu'au-boutistes» et d'être opposés à tout dialogue que ses services auraient entrepris à maintes reprises.
Pour lui, quel que soit le problème, les enseignants n'ont aucun droit de prendre en otages des élèves quand, de surcroît, le motif invoqué ne tient pas la route. Même si le wali de Tizi Ouzou a saisi l'occasion pour lancer appel à la raison en invitant le CNAPESTE à mettre fin à leur grève mais sans manquer de brandir la menace de prendre des mesures nécessaires de concert avec le ministère de l'Education à l'encontre des grévistes.
Autre élément nouveau dans ce bras de fer entre le CNAPESTE et la direction de l'Education nationale de la wilaya, c'est l'annonce d'une retenue de la totalité du salaire du mois de décembre pour les grévistes sur ordre du ministère de tutelle. Une mesure qui a fait réagir les animateurs du même syndicat qui accusent la ministre de violation de la réglementation relative à la retenue sur salaire.
En somme, la prise d'otage d'élèves qui dure depuis plus d'un mois après l'agression d'une enseignante suivie de la revendication du départ de deux cadres à la direction de l'Education risque de se prolonger même au-delà du 7 janvier prochain, date de reprise des cours du deuxième trimestre. Le seul espoir, selon des parents d'élèves, qui ne cessent de réclamer que les deux parties s'attablent pour mettre fin à leur bras de fer, reste les conclusions de la commission ministérielle dépêchée par Mme Nouria Benghabrit la semaine écoulée à Tizi Ouzou dont l'inspection de trois jours avait pris fin mercredi dernier. Des conclusions vraisemblablement entre les mains de la ministre qui aurait également rassuré les membres du bureau national du CNAPESTE, reçus mardi dernier, quant à un proche dénouement de ce conflit qui n'a que trop duré, risquant de compromettre l'année scolaire de nombreux candidats à l'examen du bac.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.