Ce sera le 8 juin au stade Mustapha-Tchaker    Les clubs de la région sud-est menacent de boycotter le championnat    ACTUCULT    Pain boulou    Barquettes au poulet et à la moutarde    Le douteux voisinage du Soudan    Présentation d'une exposition sur le patrimoine culturel islamique    Le patrimoine culturel des wilayas du Centre à l'honneur    Pyongyang répond par une insulte aux critiques de Bolton    Sahara Occidental : Pour les Sahraouis, la France a saboté le travail de Köhler    Sport : Des champions internationaux oubliés    11 milliards pour l'aménagement des plages    Douadi Boussella. Poète : Une passion dans les veines    Pluies au Centre et à l'Est: Des inondations et des coupures d'électricité    Alger: Incendie à l'hôpital Nefissa Hamoud    Election présidentielle: Une équation sans inconnues ?    Transition politique: Nabni se penche sur huit expériences démocratiques concluantes    Le ministre de l'Energie, Mohamed Arkab: «L'Etat ne reviendra pas sur la règle du 51/49»    Le dossier de 12 hauts responsables transmis par le parquet d'Alger: Ouyahia, Sellal et d'autres ministres devant la Cour suprême    Le GS Pétroliers passe en finale    Faudrait-il un Poutine pour l'Algérie?    Comme en 1962? Comme en 1992?    L'avion de l'opposant Katumbi attend l'autorisation d'atterrir à Goma    Des médecins algériens au chevet des Rohingyas    Amazon Prime Video, bientôt lancé en France, menace Netflix    Le Thought 4 Food s'invite à Annaba    Saisie de 7,4 tonnes de cannabis au large de l'Algérie    Treize blessés dans la collision de deux bus    La pénétrante de Oued Ouchayeh dans un sale état    Le FFS appelle à un dialogue sans prélable    Jérôme Boateng sur le départ    Lopetegui convoité pour remplacer Sarri?    Fermé depuis 27 ans, le Mausolée royal de Maurétanie rouvre    Le Hirak sur la planète Mars    Le site Medias DZ a fait un sondage sur les programmes du Ramadhan    Japon : Baisse des exportations pour un cinquième mois consécutif    Situation en Libye : Smail Chergui dénonce une guerre par procuration    Européennes : LREM entre le marteau des gilets jaunes et l'enclume des divisions internes    A Oran : Les superficies consacrées aux arbres fruitiers et à la vigne en baisse    Tournoi de Sassari : Médaille de bronze pour Fateh Benferdjellah    MC Oran : le président insiste sur son départ, l'ère Hyproc loin de commencer    Gouvernement : Nouvelles nominations à la tête d'entreprises publiques clés    Lacunes de sécurité et mauvaise exploitation    Quel Brexit sans Theresa May ?    L'Algérie s'opposera à la transaction    La feuille de route des Moudjahidine    Le gouvernement annonce le gel des poursuites    Programme du Planétarium de Chenoua pour lemois de Ramadhan    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Préparatifs de la saison estivale: Lancement prochain de la formation des administrateurs des plages
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 20 - 04 - 2019

  Dans le cadre de la préparation de la saison estivale 2019, les travaux des ateliers consacrés au contenu pédagogique et au programme de formation des administrateurs des plages, ont été achevés mardi, indique un communiqué de la cellule de communication de la wilaya.
Ces ateliers, tenus au Centre national de la Formation des personnels des collectivités locales (CNFPCL), ex CFA de la wilaya d'Oran, ont été supervisés par des responsables de la wilaya et du Centre de formation en présence de quelques chefs de daïras, les SG des daïras et des communes, les directeurs du Tourisme et de l'Environnement et les représentants de la Sûreté de wilaya et de la Protection civile des wilayas côtières. A ce titre, tous les administrateurs des plages suivront un cycle accéléré de formation sur tout ce qui a trait à la gestion des plages notamment l'application des lois, surtout celles liées à la gratuité des plages, l'accueil, les relations entre l'administration et les estivants…
Selon des sources proches de la commune d'Ain El Turck, cette formation intervient en application des directives du ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales. A ce titre, à l'issue de cette formation, une commission présidée par un administrateur des plages, sera installée dans toutes les communes balnéaires. Pour la commune d'Ain El Turck, nos sources indiquent que cette commission sera installée lors de la prochaine session de l'APC, prévue la fin du mois en cours ou au début du mois de mai.
Une session qui sera en grande partie consacrée à la saison estivale. Lors de cette même session, deux élus seront désignés pour épauler l'administrateur des plages. Nos sources indiquent, que cette commission sera mise en place pour une meilleure prise en charge des estivants durant les trois mois de l'été. Comme ce fut le cas l'année dernière, et conformément aux instructions du wali, le gestionnaire des plages sera renforcé dans ses missions, par deux élus dans chaque commune côtière... Plus connu sous l'appellation de ‘Monsieur Plage', cet agent public est désigné dans chaque commune pour toute la saison estivale. Il aura pour mission de coordonner entre les différents intervenants et signaler, au quotidien, tout manquement ou insuffisance en termes d'hygiène, de quiétude et de sécurité des périmètres balnéaires.
Nos sources, indiquent que l'installation de cet administrateur pour toute la durée de la saison estivale, intervient en application des instructions du ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales, visant à offrir aux estivants les meilleures conditions de séjour en bord de mer. Nos interlocuteurs indiquent que cette expérience de gestion des plages a été lancée, en 2017, dans l'ensemble des communes balnéaires et avait donné ses fruits malgré quelques petits problèmes, d'où la nécessité de ce cycle de formation. Nos sources indiquent que cet apport répond aux attentes des estivants. L'année dernière, lors de l'installation des gestionnaires des plages, les services de la wilaya du Tourisme avaient signalé que malgré les efforts fournis pour améliorer le cadre de vie des estivants, il y a lieu de pallier aux défaillances et autres dépassements récurrents qui sont relevés, chaque saison estivale.
Les mêmes services ont estimé que le renforcement de la gestion des plages, par ce « dispositif vigilant », initié par le ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales, pourra améliorer les prestations au profit des estivants. Outre son travail de coordination entre les différents services, l'administrateur peut recourir au service des garde-côtes pour la surveillance des engins mécaniques en mer (jets-skis), ainsi que le renforcement du transport assurant les dessertes aux plages et sites balnéaires, dans la perspective de l'assurer même à des heures tardives. L'intérêt est également, accordé à la mise d'un terme à certaines pratiques commerciales informelles comme l'occupation anarchique et illégale des espaces balnéaires.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.