Mihoubi dépose son dossier de candidature    Un sursaut national en se rendant massivement aux urnes    Controverse à l'APN    Session de formation pour 400 jeunes universitaires    Les prix de vente déterminés    «Le système fiscal actuel a causé de grands dysfonctionnements»    L'élection présidentielle face aux «fake news»    Colloque international sur les dynamiques de recomposition des espaces urbains    Vers un second mandat sans majorité pour Trudeau    Echanges commerciaux a atteint 20 milliards d'euros en cinq ans    Zidane après la victoire du Real face à Galatasaray :    Victoire du NBS devant Al-Buraig Service    L'entraîneur Salem Laoufi renonce à sa démission    Plus de 1,2 million de comprimés psychotropes saisis    Hausse de 9,4 % durant le 1er semestre 2019    Le secteur de la santé est à l'agonie    26 films en compétition    PRESIDENTIELLE DU 12 DECEMBRE : Tebboune déposera son dossier samedi    LES RETRAITES MILITAIRES INTERDIT D'EXERCER EN POLITIQUE : Le statut général des personnels militaires à l'APN    AFFAIRE DES 701 KG COCAINE : Les deux frères ‘'d'El Bouchi'' devant le juge d'instruction    ORAN : Grève des collecteurs privés d'ordures ménagères    CNAS : Plus de 25 000 travailleurs non déclarés en 2019    Tribunal de Bab El Oued : 18 mois de prison ferme requis contre 5 détenus du drapeau amazigh    Ligue 1: Le programme des rencontres de ce mercredi    Les Kurdes ont quitté la zone de sécurité    Mahrez dans la liste des 30 nominés    Chita de retour    Le GS Pétroliers à Bamako pour la qualification    Les exclus du logement social bloquent la route    TBC pour atténuer le "terrorisme routier"    Petits fondants au chocolat    Des manifestants exigent la fermeture du bureau des élections    Promouvoir et encourager les jeunes cinéastes    Le dernier sourire de Larbi Ben M'hidi ou le peuple algérien en son miroir    Incendie à l'Ecurie royale de Turin, site Unesco    La diversité culturelle est à même de produire une élite équilibrée et efficiente dans la société    Le taux d'inflation à 2,4% sur un an    Les étudiants pointent une justice subsidiaire    Ligue des champions d'Europe: Gros choc à Milan, Ajax et Barcelone pour la confirmation    Bensalah se rend à Sotchi    Fin de l'info box : Une sensation verte à Glaris    USA: Trump déclare son amour aux russes    Brexit: Boris Johnson ne s'avoue pas vaincu malgré les obstacles    Election présidentielle : Un nouvel Etat de droit issu de la volonté du peuple    M. Zitouni " 90% des dossiers gelés de moudjahidine ont été traités "    Publication: "Aperçu de la culture et les chants amazighs dans les Aurès, Ouargla et la Kabylie", nouveau livre de Salim Sahali    237 détenus libérés pour désengorger les prisons    "Nous n'avons pas fermé d'églises"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Oran : Les avocats marchent contre le système
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 24 - 04 - 2019

  Des centaines d'avocats du barreau d'Oran ont organisé, hier matin, une marche pour exiger le départ du système et l'avènement d'une justice libre et indépendante. Après avoir suspendu leurs activités judiciaires pendant quatre jours pour marquer notamment leur refus de l'organisation de l'élection présidentielle sous la conduite d'un gouvernement rejeté par le peuple, les robes noires ont décidé de porter leurs revendications dans la rue, à l'occasion d'une marche inédite depuis le début des manifestations populaires en février dernier. «Nos revendications sont celles du peuple. Nous voulons le départ du pouvoir en place et l'instauration d'une nouvelle république à même de répondre aux aspirations des Algériens», a indiqué l'un des manifestants en soulignant que cette république n'est pas possible sans une justice libre et indépendante.
Emblème national et banderoles de revendications dans les mains, les avocats ont marché de la nouvelle cour de justice au tribunal correctionnel de Cité Djamel en lançant des formules hostiles au pouvoir, à Bensalah et Bedoui. Reprenant à leur compte le célèbre slogan «klitou leblad ya serrakine (vous avez pillé le pays, voleurs)», les manifestants ont également réclamé des poursuites judiciaires contre les auteurs de ce pillage de 20 ans. Hasard ou acte réfléchi, ce slogan et cette exigence ont été lancés au moment où les marcheurs sont arrivés à hauteur du siège Sonatrach-Aval où des voix se sont élevées pour exiger le départ du très controversé P-DG du groupe Sonatrach : «Ould Kaddour, dégage !», ont crié les manifestant en joignant ce nom aux deux «B», vilipendés tout au long de la marche.
Un sit-in d'une dizaine de minutes a été improvisé sur le perron du tribunal correctionnel de Cité Djamel, en face de justiciables solidaires et manifestement contents de voir des avocats manifester pour une justice indépendante. Les avocats ont profité de cette halte pour lancer un appel en direction des magistrats afin qu'ils prennent part au combat pour une justice libre. «Les magistrats, comme les avocats, les huissiers ou les greffiers, sont concernés par cette lutte. Ils doivent rejoindre le mouvement s'ils veulent que la justice s'affranchisse de tous les pouvoirs et des coups de téléphone», s'est énervée une avocate, exaspérée par le silence de magistrats que les robes noires interpellent à l'occasion de chaque manifestation.
Après le sit-in, les manifestants ont pris le chemin du retour en direction du palais de justice où ils sont arrivés, accueillis par des klaxons d'encouragement d'automobilistes arrêtés par les agents de police pour permettre aux marcheurs de traverser le périphérique.
La marche s'est achevée par un rassemblement sur le parvis du palais de justice au cours duquel les avocats se sont égosillés contre le système, Bensalah, Bedoui, la corruption et la justice aux ordres. Au moment où les robes noires se dispersaient, des étudiants de la faculté de droit de Belgaïd qui marchaient sur le siège de la wilaya ont fait leur apparition au rond-point d'El Morchid avant de s'arrêter devant l'entrée de la cour de justice pour exprimer leur solidarité avec les avocats et lancer des slogans hostiles au pouvoir.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.