Cité Benboulaïd à Constantine : Les demandeurs de logements sociaux bloquent la ville    Zeghmati : La prochaine présidentielle, "une bouée de sauvetage" offerte au peuple algérien    Selon le ministre du Travail, Tidjani Hassan : "Le droit des litiges autorise le recours à la justice si le conflit n'est pas réglé"    Présidentielle Rabehi met en garde les professionnels de l'information contre les "fake news"    Sétif: A la recherche des modalités pour harmoniser et réduire les inégalités entre les territoires    Fin de l'info box : Une sensation verte à Glaris    USA: Trump déclare son amour aux russes    Députée syrienne: L'armée turque encerclée quitterait Ras-al-Aïn    Ballon d'or 2019: Rapinoe, Mbappé et Van Dijk en têtes d'affiche    Le décathlonien Bouraâda: "Les Mondiaux 2020 en salle, mon premier objectif avant les JO"    Equipement sportif : Adidas perd l'un des inspirateurs de son rebond américain    Election présidentielle : Un nouvel Etat de droit issu de la volonté du peuple    Omnisports : Signature d'un accord-programme de pratique sportive au sein des universités    Libye SOS Méditerranée cherche de nouveau un port sûr pour 104 migran    M. Zitouni " 90% des dossiers gelés de moudjahidine ont été traités "    Publication: "Aperçu de la culture et les chants amazighs dans les Aurès, Ouargla et la Kabylie", nouveau livre de Salim Sahali    13ème édition des journées du court-métrage d'Annaba : 26 films en compétition    Nouvelle marche des étudiants    Lakhdar Bouregaa refuse d'être auditionné    237 détenus libérés pour désengorger les prisons    Refonte prochaine du système fiscal    Le taux à 2,4 % en septembre 2019    7 postulants fins prêts    16 oeuvres de jeunes cinéastes en compétition    "Nous n'avons pas fermé d'églises"    LDC : Les résultats de la soirée du mardi    TRIBUNAL MILITAIRE DE BLIDA : Le général Mehena Djebbar incarcéré    PRESIDENTIELLE : Mihoubi dépose son dossier aujourd'hui    COUR D'APPEL D'ORAN : 5 ans de prison requis contre 04 passeurs de harraga    DES CHANTIERS DE LOGEMENTS A L'ARRET A ORAN : Des entreprises étrangères réclament 160 milliards à l'OPGI    Choc de mal classés à Mohammadia    La trêve turco-américaine expire ce soir    Manifestation à Kinshasa contre la corruption    Islam Slimani dans l'équipe-type de la 10e journée    La LFP avance à pas de tortue !    Synapse de Noureddine Zerrouki au Festival du court-métrage de Nouakchott    Lancement du centenaire de la naissance de Mohammed Dib en février prochain    Le HCA présent avec une vingtaine d'ouvrages    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce mardi    Forêts : Lancement d'une vaste campagne de reboisement    Alger: Le procès de deux détenus du Hirak s'ouvre aujourd'hui    Bouira: Grève des enseignants du primaire    Tirage au sort pour le choix des blocs et des étages: Attribution prochaine de 300 logements sociaux à Boutlelis    Belgaid et Cap Falcon: Deux morts et quatre blessés dans des accidents de la route    Tlemcen: Des foyers qui «boudent» le gaz naturel    Que peut apporter la diaspora pour le pays ?    Jean-Pierre Fabre désigné candidat de l'ANC à la présidentielle 2020    Mazda : nouveau teaser de son futur véhicule électrique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sécurisation des marches citoyennes: Gaïd Salah annonce l'arrestation d'individus soupçonnés de fomenter des troubles
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 25 - 04 - 2019

  Insistant sur le caractère pacifique des marches populaires, le général de corps d'armée Ahmed Gaïd Salah, en visite de travail et d'inspection à la 1ère Région militaire (RM), a rappelé de nouveau l'engagement de l'ANP aux côtés du peuple «afin d'atteindre ses objectifs visant à opérer le changement escompté» ainsi que sa mobilisation continue «pour accompagner les Algériens dans leurs marches pacifiques et leur sécurisation». Le vice-ministre avait déjà évoqué la question de la sécurisation de ces marches, le 16 avril dernier, à partir de Ouargla, où il a rappelé que la protection du peuple «est une décision irréversible et dont nous ne dévierons point», affirmant avoir «donné des instructions claires et sans équivoque pour la protection des citoyens, notamment lors des marches», référence faite aux violences qui ont émaillé la marche du vendredi 12 avril, à Alger. Gaïd Salah estime que cette cohésion entre l'armée et le peuple «semble déranger ceux qui portent une animosité profonde envers l'Algérie et son peuple». Des mains étrangères qui conspirent, toujours selon le chef d'état-major de l'ANP, «avec des parties intérieures qui ont vendu leur âme et ont hypothéqué l'avenir de leurs concitoyens pour des fins et des intérêts personnels étroits». Une accusation grave en direction de ces parties, sans les nommer, mais dont l'opinion publique devine aisément leur identité. Lors de son intervention à la 4e RM, Gaïd Salah avait averti, pour la dernière fois, l'ancien homme fort du DRS, le général-major Mohamed Mediene, alias Toufik, le sommant de cesser ses agissements «contre la volonté du peuple», l'accusant d'«œuvrer à attiser la situation, en approchant des parties suspectes, et inciter à entraver les solutions de sortie de crise». Il avait abordé derechef «les réunions suspectes qui se tiennent dans l'ombre pour conspirer autour des revendications du peuple», question déjà soulevée lors de son intervention du 30 mars dernier, les menaçant, et à leur tête «l'ex-chef du département du Renseignement et de la Sécurité» de mesures légales.
Gaïd Salah a affirmé que malgré «l'existence de preuves irréfutables sur ces faits abjects», ces parties «ont tenté, en vain, de nier leur présence dans ces réunions, et d'induire en erreur l'opinion publique». Toujours à propos de la sécurisation des marches, le Général de corps d'armée a révélé que «face à ces plans qui tendent à semer les graines de la discorde et de la sédition entre les Algériens et leur armée», les unités de sécurité, en charge du maintien de l'ordre, ont interpellé, au courant de la fin de la semaine passée, des «individus en possession d'armes à feu, d'armes blanches et de grenades lacrymogènes, ainsi qu'une grande quantité de psychotropes et des moyens de communication». Des individus coupables de «diverses tentatives visant à semer la terreur et l'anarchie et troubler l'ambiance calme et sereine caractérisant les marches citoyennes». Le chef de l'état-major de l'ANP a également tenu à rassurer les services judiciaires sur les garanties offertes par le Commandement de l'Armée pour poursuivre «avec détermination et en toute liberté, sans aucune contrainte ni pression» son travail concernant les affaires de corruption et de dilapidation des deniers publics. Il promet aussi au peuple «que son argent pillé sera récupéré par la force de la loi et avec la rigueur requise».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.