Rachid Taha, cet «ambianceur» et «sapeur» africain    Le procès de Kamel El Boucher reporté pour la seconde fois    88,24% de réussite à Médéa...    Les habitants en colère    Pionnière dans la formation d'étudiants entrepreneurs    Les travailleurs du groupe de médias « Temps nouveau » d'Ali Haddad protestent devant la maison de la presse Tahar Djaout    Tout savoir sur les pneumatiques    Mise en service de la station de traitement des eaux du barrage Sarno    Les travailleurs réclament leurs droits    L'UGTA n'a pas obtenu d'autorisation    Livraison de la première voiture de marque vietnamienne    Retard dans les rappels    Un combiné innovant    La marque qui a révolutionné l'automobile    La Russie victime de cyberattaques américaines "depuis des années"    Les Harambee Stars depuis hier au Caire    Signature d'un contrat de partenariat et de coopération    Une ouverture du capital, mais à quel prix ?    Bouzidi revient chez les Crabes    Ouverture de Club-des-Pins reportée    Ounas a repris l'entraînement    «Noureddine Bedoui doit démissionner»    ONM : "La solution constitutionnelle a échoué"    De la justice d'exception à la justice sans exception !    "La transition politique est une nécessité"    Economie politique du pillage du foncier agricole    Kendji Girac en concert algérois    Elaine Mokhtefi raconte une des périodes fastes de l'Algérie postindépendance    Découverte d'un cimetière datant de l'époque romaine dans la région de Smara    Chikhi Samir représentera Aïn Témouchent    "L'Algérie était la pièce manquante que je voulais restituer"    Nouvelles d'Oran    Es Sénia : Cinq enfants mordus par un chien errant    L'ONU demande l'ouverture d'une enquête indépendante : Al Sissi a-t-il fait tuer le président Morsi ?    Gaïd Salah met en garde contre un vide constitutionnel    Les étudiants réclament un «Etat civil»    Bensalah inaugure la Foire internationale d'Alger    Equipe nationale: Les Verts depuis hier au Caire    USM Alger: Kaïs Yaâkoubi ne viendra pas    Tlemcen: Détournement de bons d'essence, 14 mandats de dépôt    29 harraga interceptés à Oran et Tipaza    Une amitié de voisinage et une coopération régionale    Comité bilatéral stratégique algéro-malien: La contribution de l'Algérie saluée    Urgence au dialogue consensuel    Selon des experts économiques : La persistance de la crise politique affectera négativement l'économie nationale    Début des inscriptions le 20 juillet    La justice se penche sur les dossiers du secteur    Manifestation «Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011» : Le chapiteau de tous les scandales    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Haï Snawber ex-Les Planteurs: Démolition d'une dizaine de nouvelles constructions illicites
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 19 - 05 - 2019

  Les opérations de démolition des constructions illicites initiées par les responsables locaux se poursuivent toujours, indique un communiqué de la cellule de communications de la wilaya. A ce titre, les services de la wilaya ont procédé à la démolition d'une dizaine de constructions illicites au niveau de Haï Snawber ex-Les Planteurs. Le site en question, situé dans la forêt, a déjà fait l'objet d'intervention des services du secteur urbain de Bouamama qui ont avorté plusieurs tentatives de constructions illicites. La veille de cette opération, les services du secteur urbain et de la conservation des forêts avaient démoli 7 constructions en cours et 23 fondations à la forêt de Coca et 3 autres constructions et 19 fondations au lieu-dit «Rocher».
Des habitations illicites implantées dans leur majorité sur des terrains publics voient de jour en jour leur superficie s'étendre par l'implantation de nouvelles demeures en tôle et autres matériaux de fortune. Pour plusieurs citoyens, demeurer dans des bidonvilles est synonyme d'une attribution imminente d'un logement ou du moins une pré-affectation. En effet, certains individus profitent des week-ends pour construire de nouveau taudis dans l'espoir de bénéficier de logement dans le cadre des opérations de relogement lancées par les pouvoirs publics dans le cadre du programme de lutte contre l'habitat précaire.
Certains se sont même investis dans l'achat et la vente des parcelles de terrain au niveau des ces forêts. Ils ont d'ailleurs utilisé pour cela toutes les tôles, parpaings, vieux madriers, cartons et autres «matériaux» trouvés sur le terrain après l'opération de démolition effectuée ces derniers mois. Ici personne n'ignore les dessous de ce «trafic» à ciel ouvert organisé depuis des années autour de la vente et la revente des baraques implantées illicitement sur le domaine public. Suite aux dernières opérations de relogement, le nombre d'habitations illicites a explosé. Le wali d'Oran avait insisté, à plusieurs reprises, à plus de rigueur dans l'application des lois contre toute forme d'agression sur les terres agricoles et autre domaine. Les nombreuses sorties du wali d'Oran, depuis son installation à la tête de la wilaya, ont permis au responsable de l'exécutif d'avoir un large aperçu sur la prolifération des constructions illicites sur les terres agricoles et sur le domaine forestier. Les services de la wilaya avaient averti à maintes reprises que ces derniers risquent de se voir délogés même si besoin par la force publique et de se voir poursuivre en justice. Les services de la wilaya disposent de toutes les données vérifiées et complètes recensant les occupants des sites précaires devant être touchés par les prochaines opérations de relogement.
Pour rappel, la semaine passée les services de la daïra d'Oran et la conservation forestière ont mis le holà à une énième tentative de détournement de parcelle relevant du domaine forestier public au niveau du lieu-dit Coca au secteur urbain Bouamama. Selon un communiqué de la conservation des forêts, plus de 60 constructions illicites nouvellement érigées ou en cours de réalisation ont été démolies.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.