Sénégal: Mauvaise nouvelle pour Sadio Mané    COUR SUPREME : Chakib Khelil, Djoudi et Tou convoqués    LE PARTI TOURNE LA PAGE D'OUYAHIA : Vers l'effondrement du RND ?    Delort déjà à l'aise parmi ses frères !    PLUS DE 600.000 CANDIDATS CONCERNES : Début aujourd'hui des épreuves du Bac    Le récent mouvement populaire que notre pays connait témoigne de la vitalité du peuple algérien    Le ministère tunisien rejette les pseudo-partis politiques nouvellements créés    Bensalah et Bedoui sommés de partir    Maîtrise des déchets et protection de l'environnement    Pour le régime Bouteflika, la chute est brutale    Ali Ghediri écroué    Le bleu pour le Soudan sur les réseaux sociaux    Le gouvernement de Hong Kong essuie des critiques de son camp    L'UE insiste sur le traité négocié avec Londres    Le fils de Ould Abbès sous mandat de dépôt    Guichet unique pour les handicapés    «Le résultat du match CSC-USMA est douteux»    Helaïmia s'engage avec les Belges de Beerschot Anvers    Conférence nationale de la société civile, aujourd'hui    Des citoyens bloquent le siège de l'APC de Bouti Sayeh    24 hectares de récoltes sur pied ravagés par le feu    Gendarmerie nationale : Saisie de 9,3 kg de kif traité, une arrestation    «Le certificat prénuptial est très important»    9 affaires de drogue traitées en mai    Fidèle à la mémoire de Fouad Boughanem    Chef d'entreprise en Algérie, il est devenu vendeur de fripe aux «puces» de Montreuil    Le retour de La Dolce Vita    Un spectacle chorégraphique de la troupe "Antonna"    Expositions, concours et rencontres au menu    NAHD: Le CSA cible deux coaches    Conflit à l'ETRAG de Constantine : Le tribunal rejette la plainte de la direction    L'usine étatique d'eau minérale de Laghouat : L'APW dénonce un blocage intentionnel    Mercato d'été    Bouira: Trois morts et quatre blessés dans un accident de la route    11ème congrès international des gynécologues privés: 10 à 12% des couples présentent une infertilité    La protection de l'environnement en question    Dréan: Le marché hebdomadaire adjugé pour 1,7 milliard de cts     Constantine - CHU Constantine: Le DG, le chef de bureau des marchés et un fournisseur sous contrôle judiciaire    MC Oran: A quand le bout du tunnel ?    Volley-ball - Super division - Play down: Les prétendants de sortie    «J'ai couru vers le Nil»* de Alaa El Aswany: Comment la révolution égyptienne a été brisée ?    Mohamed Zerrouki (1902-1957): Un écrivain visionnaire précoce resté méconnu    LES AIGLES EN CARTON    Les Sénats européens et africains expriment leur volonté de promouvoir les valeurs communes    Hommage aux 128 martyrs du Printemps noir    15 pays au rendez-vous    Damas affirme avoir abattu des missiles israéliens ciblant Tel Al-Hara    Autres transitions réussies…    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tlemcen: La Justice enquête sur le détournement de foncier
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 20 - 05 - 2019

  Des enquêtes judiciaires ont été ouvertes par la brigade économique de la Police judiciaire, relevant de la Sûreté de wilaya, sur instruction du Parquet général de Tlemcen, à propos des terrains appartenant à l'Etat et des biens immobiliers octroyés à des dizaines de personnes, dans des circonstances administratives illégales, a-t-on appris, hier, de sources judiciaires.
Les investigations qui vont remonter jusqu'à l'année 2012, toucheront des hommes d'affaires, d'ex-walis, des magistrats, des cadres et plusieurs fonctionnaires de différentes responsabilités. Les affaires concernent des détournements de foncier et de biens immobiliers dans les localités de Marsat Ben M'hidi, Maghnia, Tlemcen, Mansourah, Chetouane, Terny, Ain Fezza, Souk Tleta, Sebabna, B'hira et Boukanoun.
On apprend, également, que des fonctionnaires des services des Hypothèques, du Cadastre, des Domaines, ainsi que des huissiers, des notaires, des avocats, et des officiers de Police vont comparaître, très prochainement, devant des juridictions de Tlemcen. Nos sources affirment que d'ex-magistrats du Tribunal de Maghnia et celui de Ghazaouet sont cités dans le scandale d'un terrain d'une superficie de 4.000 m², appartenant à l'Etat pour la construction d'habitations à Chaib Rassou sur les hauteurs de la ville balnéaire de Marsat Ben M'hidi (ex Port Say) à l'extrême nord-ouest de la wilaya.
Il faut rappeler que ces détournements de terrains, surplombant la mer, avaient poussé le ministère de la Justice à réagir et ce, en dépêchant, en avril 2014, une équipe d'inspecteurs pour mener des investigations très poussées. Ainsi, de nombreux fonctionnaires et responsables des Domaines, du Cadastre, des Hypothèques et des notaires, huissiers, officiers police, avocats et élus locaux ont été entendus par la Justice. Le jugement de cette affaire qui avait défrayé la chronique, à Tlemcen, dépasse les 350 pages, ce qui constitue une première dans les annales de la Justice.
Plusieurs autres affaires concernant le détournement du foncier à Marsat Ben M'hidi seront, également, examinées par la justice, à l'exemple des terrains de Bounaim, situés à l'entrée sud de la ville de Marsat Ben M'hidi. Cette parcelle de terre agricole d'environ 4 ha, très proche de la ligne frontalière a été morcelée et des constructions illicites y ont été édifiées, entre 2017 et 2018. De même que les locaux de l'ex-commissariat de Police, cédés à un haut fonctionnaire de l'Etat et revendus à un homme d'affaires de la région.
Par ailleurs, un ex-wali est cité dans une affaire concernant l'octroi, de façon illicite, à un ex-membre de la coordination de soutien au programme de l'ex-Président Bouteflika, d'un immeuble de 3 étages et un sous-sol occupé depuis plusieurs décennies par l'ONAT, situé à la rue de l'Indépendance (ex-rue de France). Selon les mêmes sources, l'enquête a été ouverte par le Parquet de Tlemcen, suite à une plainte émanant de la direction générale de l'Entreprise nationale algérienne du Tourisme contre cet indu-occupant qui est allé jusqu'à cadenasser tous les locaux de cette Agence de voyages et de tourisme pour empêcher les employés d'accéder à l'agence et accaparer la totalité de cette bâtisse d'une grande valeur.
Dans les communes de Mansourah, Chetouane, Ain Fezza, Terny et Tlemcen, la justice aura à traiter plusieurs cas de détournements de biens domaniaux qui ont été cédés à un prix dérisoire, ainsi que des transactions de parcelles de terrains agricoles et autres enclaves publiques expropriées illégalement à l'intérieur du périmètre urbain de ces agglomérations par des hommes d'affaires et ce, dans le cadre de la moi n° 08-15 du 20 juillet 2008, fixant les règles de mise en conformité des constructions et leur achèvement. De nombreux hangars et dépôts ont été, ensuite, vendus à des montants exorbitants. Selon nos sources, la justice qui a passé au scanner ces affaires a récemment ordonné l'arrêt des travaux de nombreuses constructions et le gel des actes de propriété notamment à Bouhanak (Mansourah, Chetouane et Tlemcen).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.