Crise politique et dialogue national: Une liste et des couacs     22ème vendredi de protestation: «Pas de dialogue sans la libération des détenus d'opinion»    Affaires Haddad et Tahkout: Ghoul en prison, Zoukh sous contrôle judiciaire    Frenda: Un guichet unique pour les fellahs    Le ministre du Commerce à Oran: Un plan directeur de la grande distribution à l'étude    Sénégal 0 - Algérie 1: Héroïques jusqu'au bout    Analyse - Un cocktail à l'algérienne    Comment ils ont joué    Bac: un taux de réussite de 49,06%    On ne construit pas un pays en bâclant, en trichant    Face au diktat de ses clients «publics»: L'aveu d'impuissance de la Sonelgaz    Edition du 20/07/2019    Les Guerriers du Désert sur le toit de l'Afrique    Le «Hirak» se hisse au sommet de l'Afrique des peuples !    6.800 agents et 25 laboratoires en alerte    Position du Collectif de la société civile du dialogue national    Le peuple tient le cap    Dix personnes incarcérées    Un intérêt soutenu pour la filière blé    Le groupe Sonelgaz accompagnera le programme national    Plusieurs vétérinaires pour le contrôle de la vente et de l'abattage    L'Ensemble «Safar» de musique andalouse en concert    Les téléspectateurs toujours emballés    Lancement de la 2e phase qualificative    Le casse-tête des médecins spécialistes    Entre satisfactions et défaillances…    Un diplomate turc tué à Erbil    Une 2e étoile pour les verts !    Mila : une tombe romaine découverte à Aïn El-Hamra dans la commune de Ferdjioua    VIGNETTES AUTOMOBILES : La période d'acquittement prendra fin le 31 juillet    ORAN : Démantèlement d'un réseau de trafic de véhicules    PRISON D'EL-HARRACH : Amar Ghoul rejoint ses partenaires politiques    La tombe de Kamel-Eddine Fekhar profané    STATION REGIONALE DE PROTECTION DES VEGETAUX A MOSTAGANEM : Alerte à la mineuse de la tomate de saison    AFFAIRES SONATRACH ET KHALIFA : Chakib Khelil et Rafik Khalifa seront rejugés    Bac 2019 à Sétif : Plus de 10.000 candidats admis    Algérie-Sénégal : Historiquement, c'est les Verts qui ont l'avantage    La Revue nationale volontaire sur la mise en œuvre des ODD présentée par l'Algérie à New York    Mesures légales pour relancer la production    Trump accusé de racisme par le Congrès    Révolution populaire : mémoire, identité et avatars constitutionnels    ACTUCULT    La mise en œuvre de l'Accord d'Alger sur le Mali toujours «en cours»    Village Sahel (Bouzeguène) : Ouverture, demain, du Festival Raconte-arts    Syrie : Les combats s'intensifient à Idleb aggravant la situation humanitaire    Niqab en Tunisie: "Montrez-moi patte blanche ou je n'ouvrirai point"    Saisie en 2012 : L'OMC donne raison à la Chine contre les USA    Constantine : les lauréats du concours Cheikh Abdelhamid-Benbadis récompensés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





MC Oran: A quand le bout du tunnel ?
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 15 - 06 - 2019


Décidément, le feuilleton du Mouloudia d'Oran est loin d'être terminé en raison du comportement inexplicable de certains actionnaires qui prennent, avec la complicité de certains anciens joueurs, le club en otage. Les supporters, eux, multiplient les marches et exigent un changement radical à tous les niveaux. La société Hyproc n'a jusqu'à présent pas affiché ses intentions quant à sa venue comme actionnaire majoritaire. Au vu de tout ce qui se trame ici et là et dans les coulisses, une seule solution s'impose pour limiter dans un premier temps les conséquences en attendant de voir plus clair. La seule et unique solution, c'est que les actionnaires, dénigrés et rejetés par la rue, doivent procéder à la vente de leurs actions et ce, pour l'intérêt du club. Mais ce n'est malheureusement pas le cas, puisque ces mêmes actionnaires refusent catégoriquement cette option. Une prise de conscience est à souhaiter et la sagesse doit prévaloir si l'on veut réellement éviter au Mouloudia d'Oran d'autres mésaventures. Pour cela, l'intervention du wali d'Oran, M. Mouloud Cherifi, est plus que nécessaire pour mettre fin à cette mascarade qui ne finit pas de ternir l'image de marque de la ville d'Oran. Avant-hier, une autre marche des supporters a eu lieu. Ces derniers tiennent toujours aux mêmes revendications, à savoir la venue d'Hyproc et le départ de tous les dirigeants actuels. Par ailleurs, on vient d'apprendre également qu'il a été décidé de mettre en place une cellule de crise pour gérer les affaires techniques du club, en procédant à une feuille de route pour le recrutement de nouveaux joueurs et les contacts avec les anciens joueurs. Voilà une action de raccroc pour essayer de calmer la rue. Sinon, sur quelles bases et avec quels engagements financiers les membres de cette cellule de crise vont-ils entamer les négociations ? En outre, Hyproc a démenti avoir reçu une quelconque instruction, comme cela a été dit. Même si la venue de ladite société sera officialisée, cela nécessitera du temps pour les démarches réglementaires exigées. Le Mouloudia d'Oran est victime d'un véritable complot et d'une gestion catastrophique depuis une dizaine d'années sans qu'aucune autorité ne lève le petit doigt. Résultat ? Le MCO est en train de payer les pots cassés. Encore plus, lors de la dernière assemblée générale des actionnaires tenue à l'hôtel Méridien, l'ordre du jour, à savoir l'ouverture du capital et la préparation de la venue d'Hyproc, n'a pas été respecté. Nombreux sont ceux qui se sont demandés sur le droit de Youcef Djebbari de présider les travaux de cette séance de travail, puisque Baba a présenté une démission à compter du 16 juin. Encore plus, quelle est l'utilité de la présence d'un DJS au sein d'une AG d'une société sportive, gérée par le code de commerce ? Des entraves à la pelle, une gestion à l'aveuglette qui ne répond à aucune logique d'un club prétendu professionnel. Aussi, et pourquoi le cacher, certaines personnes étrangères au club sont en train de semer la zizanie en manipulant les supporters pour créer un climat malsain à des fins personnelles. Aux dernières nouvelles et pour remédier au plus pressé, nous avons appris que Baba s'est dit intéressé à acheter toutes les actions et ce, pour déblayer le terrain à la venue d'Hyproc ou autre société comme exigé par le public oranais. L'heure de vérité a sonné pour tous les Mouloudéens, toutes couches confondues, pour prendre les décisions qui s'imposent et choisir les personnes répondant aux critères de la grandeur du MCO.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.