FC Barcelone : Lionel Messi a une offre de Manchester City    Coupe de la CAF - 1⁄4 de finale (aller) : la JSK s'impose à Sfax    Le président Tebboune ordonne l'entame de l'exploitation de la mine de Gar Djebilet    L'agression sur les trains "inadmissible", poursuites judiciaires contre les auteurs    Le Front Polisario appelle l'UA à la mise en œuvre de ses résolutions    L'APLS mène de nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines    Ouverture des frontières : Cinq vols quotidiens à partir du 1er juin    L'UNPA dénonce avec fermeté l'agression de l'occupation sioniste contre le peuple palestinien    Début du retrait des convocations aux examens du BAC et du BEM    Garde à vue « probablement » prolongée pour la journaliste Kenza Khetto, selon Radio M    Coronavirus : 117 nouveaux cas, 108 guérisons et 8 décès    Ligue 1: Le programme des rencontres de la 21ème journée    Distribution de 3 018 logements AADL après 20 ans de retard    La réouverture des frontières au menu    Aïn Hammurabi de Abdellatif Ould Abdellah : évocation innovante de la mémoire de sang perdue    Des Journées du film norvégien à Alger    La Chine pose son rover sur Mars    LE CHABAB PREND OPTION POUR LES DEMI-FINALES    Eternels atermoiements    "NOUS SOMMES DANS UNE SITUATION DE SECHERESSE ALARMANTE"    Un mort et 37 blessés à Béjaïa    Les syndicats menacent de boycotter l'entrevue    Situation stable dans les hôpitaux    Nouvelle opération de déstockage    Le MCA jouera sa saison à Casablanca    "Non, ce n'est pas un problème d'hygiène de vie"    Marché du livre : Des mesures d'encadrement présentées au gouvernement    Prix Ali-Maâchi du Président de la République : Appel à candidature    Ahcène Mariche. poète et auteur : «Mes livres sont des supports didactiques»    Le Conseil de la nation prend part à la session du printemps de l'Assemblée parlementaire de l'OTAN    Législatives: l'ANIE réitère son engagement d'accompagner les candidats    Restaurants fermés après l'Aïd : Service minimum pour la capitale    Bilan des différents services des UMC du CHUO: Plus de 57.000 consultations et 10.303 hospitalisations au premier trimestre    Israël et l'effet boomerang    Dréan: Déraillement d'un train de transport de minerai    L'extrémisme des états    Gaza brûle...    Football - Ligue 1: La bataille du podium lancée    Le casier 2 du centre d'enfouissement en feu depuis une semaine: La population des localités environnantes suffoque    Les (mauvaises) manières du «discours»    «L'Algérie a une chance d'engager le changement»    Vers une seconde conférence internationale    Deux millions de Palestiniens affectés par les attaques    Les causes d'une déconfiture    L'Anie sous haute surveillance    Le bouclier juridique    20 millions aux préparatifs de la saison estivale    «Ecrire en langue Tamazight est un devoir»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Après Youcef Khatib et le SG de l'ONM: Le panel poursuit ses consultations
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 15 - 08 - 2019

  L'instance du dialogue national et de médiation, dirigée par l'ex-président de l'APN Karim Younes, devait rencontrer, hier mercredi, des organisations professionnelles et syndicales dans le cadre des missions que s'est assignée cette instance, dont des discussions sur une feuille de route de sortie de crise.
Comme il l'avait annoncé, la semaine dernière, Karim Younes et les membres du panel poursuivent leurs rencontres avec des acteurs politiques et associatifs, dans le cadre du dialogue national. Récemment inclus au sein de l'instance, Amar Belhimer, enseignant et ancien journaliste, désigné à la tête du comité politique du panel, qualifie le panel comme un comité national de conciliation réunissant « des profils de gens rassembleurs », « qui ont de l'expertise pour aider l'instance à avancer convenablement sur un large champ socio-politique et économique ». « La représentativité du comité des sages assure, explique M. Belhimer dans une déclaration à la radio nationale, une plus grande crédibilité à la mission de médiation pour une plus profonde adhésion ». « Nous ne sommes pas une instance de reproduction du système », explique- t-il, avant de relever que « bien au contraire, nous avons adhéré, en tant qu'intellectuels indépendants, dans cet exercice porteur de rupture, qui est le maître mot revendicatif de la rue ».
La semaine dernière, le panel avait annoncé la création d'une commission de sages pour gérer le dialogue national de sortie de crise, et c'est durant sa première réunion tenue dans une maison sur les hauteurs d'Alger, qui leur sert de bureau, que les membres de cette instance ont tenu leur première réunion.
Tous les membres, « y compris les nouveaux » étaient présents, selon un communiqué de la commission signé par son coordinateur Karim Younes, qui a expliqué que des commissions de travail ont été mises en place, lors de cette réunion, avec leurs missions et la désignation de leurs membres. Quant à la commission de sages, « elle se compose de personnalités et d'experts qui ont accepté de rejoindre l'Instance », précise le communiqué, sans dévoiler les noms des membres de la commission. Des personnalités politiques devraient intégrer le panel. Dans son communiqué, l'Instance a précisé qu'elle « valorise toutes les initiatives de dialogue ainsi que toutes leurs plates-formes et leurs propositions de sortie de crise » qui ont précédé la création du panel. «Toutes ces plates-formes et ces propositions constitueront des documents de travail qui seront utilisés pour l'élaboration » des propositions qui seront soumises à la conférence nationale qui sera organisée à la fin des consultations, explique le même communiqué.
Rappelons que l'instance dirigée par Karim Youns avait annoncé le début des consultations dans le cadre du dialogue avec la classe politique, les personnalités nationales et la société civile. Mardi, le panel et à sa tête M. Karim Younes, avait rencontré Youcef Khatib, dit Si Hassan, commandant de la wilaya IV historique. Le communiqué de l'Instance ne précise pas, cependant, la teneur des discussions. Après Youcef Khattib, le panel a rencontré, dans la foulée, le SG par intérim de l'Organisation nationale des Moudjahidine (ONM) Mohand Ouamer Benelhadj. Celui-ci avait notamment déclaré, concernant la mission du panel que« nous ne pensons pas que (ce panel) arrivera à un résultat, parce qu'il a été désigné par une seule partie. Au moins, il doit être désigné par deux parties, c'est-à-dire le pouvoir et le Hirak. Le peuple doit être partie prenante, or ce n'est pas le cas ».
La semaine dernière, le panel avait entamé ses discussions par des rencontres avec des acteurs de la société civile représentant des Associations nationales et locales. Par ailleurs, le coordinateur du panel Karim Younes a clairement signifié que les partis de l'ex-alliance présidentielle, dont le FLN et le RND, sont exclus du dialogue national.
Une décision qui n'a pas été acceptée par les deux partis, dont les cadres ont vertement critiqué le panel et son coordinateur, qui a sapé les efforts de ces deux partis de rebondir sur la scène politique en s'invitant au sein du panel.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.