Instruction pour élargir la carte d'exploration de la baryte aux wilayas de l'extrême sud    M. Benabderrahmane supervise le lancement officiel de la plate-forme numérique "L'Algérie de la Gloire"    JM/Haltérophilie: Faris Touairi en bronze à l'arracher, avec une prise à 161 kg    La bataille vitale que les jeunes doivent mener est celle de la conscience    JM/Escrime: médaille d'or pour Saoussen Dlindah Boudiaf    Université: Plus de 5 millions de diplômés formés en 60 ans    Emission d'un nouveau timbre-poste à l'occasion de la Fête de l'Indépendance    La Cour constitutionnelle célèbre le 60e anniversaire de l'indépendance    Mise en garde contre l'escalade marocaine au Sahara occidental occupé    Revue El Djeich: Le Président Tebboune appelle le peuple algérien à resserrer les rangs pour remporter la bataille du renouveau    Hydrocarbures: 4,4 mds USD consentis par Sonatrach dans l'exploration-production en 2021    Canicule annoncée lundi, sur plusieurs wilayas du pays    Le ministère de la Santé appelle au respect des mesures de prévention durant l'Aïd El-Adha    «Le Maroc essaie d'effacer les preuves»    Président libanais: le Sommet arabe d'Alger revêt une importance capitale    Deux unités de production de médicaments anticancéreux et de stylos à insuline inaugurées à Alger    JM / Athlétisme (2e journée): résultats techniques des finales    Célébration du 60e anniversaire de l'Indépendance : Un grand concert de musique andalouse à Alger    Deux clubs espagnols se disputent Isco    Tiaret - Match gala pour Tahar Benferhat: Dans l'attente d'un Mémorial    Libye : des manifestants investissent le siège du Parlement    Feuille de route admissible ?    Pièces de rechange automobiles: «Pas de rupture d'approvisionnement»    «Les attributions de logements ne vont pas s'arrêter»    Le partage du mouton et du repas    La tenue des gymnastes olympiques et le délire collectif    Nombreux forages et exploitations agricoles raccordés à l'électricité    El Tarf: Renforcement du réseau d'électricité    Sahara occidental: L'émissaire de l'ONU en tournée dans la région    Sidi Bel Abbès: Le festival de danse populaire tient ses promesses    «La jeunesse algérienne sait bâtir»    Le directeur de l'Anad placé en garde à vue    Makri avance sa proposition    Le sens et les messages d'un défilé    Deux repentis de Boko Haram se rendent à l'armée    Les déchets ménagers inquiètent    Bilal Afer crée la sensation    Les pros ou les charlatans?    Le bout du tunnel    Le Hamas salue un rapport de l'ONU    «C'est un superbe cadeau!»    Oran vibre au rythme de la mode algérienne    Il était une fois le rai d'antan!    1962-2022: Célébrer une libération « inachevée »?    Le DG du journal «Echaab» limogé    Grand Prix Assia Djebar du Roman: Les lauréats distingués    «C'est un écrin de l'esprit de Novembre»    Oran sous psychotropes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Du nouveau pour le visa pour la Turquie
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 29 - 08 - 2019

  L'Algérie, et plus explicitement l'ex-Premier ministre actuellement en prison, Ahmed Ouyahia, aurait dû accepter la proposition du président turc Tayyip Erdogan de supprimer les visas pour les ressortissants algériens.
Au mois de février 2018, lors de sa visite à Alger, au cours de laquelle il avait inauguré la mosquée Ketchaoua, rénovée avec des fonds et une expertise turcs, Erdogan avait proposé aux autorités algériennes de supprimer les visas, réciproquement, pour les ressortissants des deux pays. Le «niet»' d'Alger est aujourd'hui dommageable pour la diplomatie algérienne, puisque les autorités consulaires turques à Alger viennent de revoir les modalités d'octroi de visas aux Algériens. Ces modalités concernent, selon un communiqué de Turkish Airlines, la suppression des visas électroniques de type C1, visa de tourisme, pour les catégories d'âge entre 18 et 35 ans. Selon la compagnie aérienne turque, «à partir du 1er octobre 2019, la Turquie ne délivrera plus de visas électroniques de type C1 aux jeunes Algériens entre 18 et 35 ans». Autre nouveauté, les personnes âgées de plus de 35 ans et celles de moins de 18 ans seront également astreintes à aller, tout comme la catégorie d'âge des 18-35 ans, auprès du prestataire turc chargé de collecter les demandes, faire une demande de visa. En effet, le communiqué de Turkish Airlines explique que «le visa C1 (électronique), sera annulé, tandis que le B1, également électronique délivré aux personnes âgées de moins de 18 ans et plus de 35 ans, sera octroyé, mais à condition d'avoir un visa ou une résidence en cours de validité pour les Etats-Unis, le Royaume-Uni ou l'espace Schengen. Et pour ceux qui ne remplissent pas ces conditions, ils vont devoir faire une demande de visa (vignette sur passeport) auprès des services consulaires de l'ambassade de Turquie en Algérie». Autrement dit, hormis ceux qui ont des visas, Shengen, US ou britannique en cours de validité, les autres devront retourner à l'ancienne formule, celle du visa-papier, que l'on demande auprès du nouveau prestataire turc, «Gateway», qui reçoit lui même les demandes de visas des Algériens effectués auprès de VFS global. «Ces nouvelles mesures entreront en vigueur à partir du 1er octobre prochain», précise la compagnie aérienne turque.
En fait, depuis le mois de juillet dernier, le dispositif de délivrance des visas de la Turquie pour les ressortissants algériens avait changé avec l'installation en Algérie d'un prestataire turc, «Gateway Management Logistics», qui sous-traite les demandes de visas avec VFS Global. Pour l'Algérie, la Turquie a donc rétabli les visas sur les passeports, et, surtout, il faut se déplacer en personne auprès de VFS Global pour déposer son dossier de demande de visa. Finis donc les visas électroniques, à moins d'avoir un hypothétique visa Shengen au moins. Au mois de juillet dernier, le site de VFS Global indiquait que «les demandes de visa Turquie sont acceptées maintenant par la société Gateway en Algérie». Le nouveau prestataire, choisi par l'ambassade de Turquie, est présent dans les centres de réception des demandes à Alger, Constantine et Oran, alors que les frais de service restent également les mêmes, soit 7.000 DZD.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.