La société civile, une force active sur laquelle s'adossera l'Algérie nouvelle    EUFA : Les trois nominés pour le titre d'entraineur de l'année    Accords économiques: L'Algérie prend en compte ses intérêts    Report de la 1re édition de la Foire nationale des produits de l'agriculture et de l'agroalimentaire    Des peines allant de 12 à 20 ans de prison ferme pour les frères Kouninef    Le directeur de la CNMA plaide pour la réforme de cette assurance    Des agriculteurs de la daïra de M'chédallah demandent le déblocage du périmètre d'irrigation    Un SUV électrique sur les tablettes    Savoir lire les indices d'un pneu    Un look plus agressif    La tribu de Oui-Oui !    Neghiz face à la presse    Levée progressive du gel sur les projets du secteur de la santé    Spectaculaire rebond de l'émigration clandestine    Pascades    Zones d'ombre: l'Etat déterminé à concrétiser les projets dans les meilleurs délais    Constantine: hommage poignant à l'historien et sociologue Abdelmadjid Merdaci    Avoir conscience des rêves qui fuient !    L'Odyssée de Hamdi Benani    JS saoura : Ferhi s'engage avec le club africain    USM Alger : Le gardien de but Guendouz signe    Lutte contre la criminalité : Arrestation d'un individu usurpant d'identité    Les non-dits    La LFP lance l'opération    Guterres appelle à éviter une nouvelle guerre froide    La Palestine renonce à son droit d'exercice de la présidence    Le chef de la junte demande la levée des sanctions ouest-africaines    Les souscripteurs AADL protestent    "La France doit aider l'Algérie à nettoyer les sites des essais nucléaires"    STABLE ET DURABLE    Condoléances    La cour d'appel allège la peine de Fouzia Argoub    La fille des Aurès    Relecteur de "Vivant fils d'Eveillé"    Culture en bref...    Mise au point    Je n'ai pas voulu regarder le reportage de M6 sur le Hirak    Bovins et crocodiles    Algérie Poste: Un nouveau calendrier de versement des pensions de retraite    Equipe nationale: Belmadi annonce beaucoup de changements    Palestine occupée: Le soutien indéfectible de l'Algérie    Chlef: Mener les projets à bon port    PAIX ET SERENITE    Reportage sur le «Hirak»: M6 conteste les accusations portées contre elle    "La sanction pourrait aller jusqu' à la peine de mort"    La nouvelle Constitution répondra "aux revendications du Hirak"    La course ouverte par le ministère de l'Industrie    La mesure étendue aux transporteurs de voyageurs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





C'est une question de chance !
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 22 - 09 - 2019


Parmi les choses qui nous viennent à l'esprit quand on pense au temps, il y a d'abord la course des années, les souvenirs, le hasard, le destin, la chance, etc. Tout en écrasant sa cigarette dans la soucoupe de sa tasse de thé, un vieil ami m'a expliqué dans un café algérois que, quoiqu'hypothétique, c'est la relation entre le temps et la chance qui influe vraiment sur la vie et lui donne parfois son plein sens. Devant mon incompréhension et surtout ma tentative de mélanger «la chance» avec «el-mektoub» et de les confondre, il me tacle d'une question importune, tout en me soupesant du regard «et tu crois vraiment au mektoub, toi ?» J'ai hésité avant de répondre avec un oui minuscule, pour éviter d'entrer dans une polémique inutile, mais c'est là que mon interlocuteur ose une deuxième question, non moins embarrassante : «Et quelle est, à ton avis, la différence entre les deux?» «La chance, lui dis-je sans être persuasif, c'est quand on croise sa plus belle étoile alors qu'il n'y a, au même moment pour d'autres gens, que des nuages à l'horizon. Parfois, et c'est rare, toutes les étoiles du ciel ou presque s'alignent, rien que pour une seule personne, qui devient à la fois aimé par tous, riche, savant, homme de pouvoir et d'influence : un chanceux de la vie quoi! Cependant, le destin, c'est quelque chose de décidé d'avance, hors de tout calcul, hors de toute prévision, hors de toute détermination. Quoiqu'on fasse, on n'y change plus rien !» «C'est presque ça, mais j'aimerais bien te poser une troisième question, si tu le permets bien sûr ! ««Vas-y!» « Qu'est-ce qu'on recevra sur la paume de sa main si l'on tend celle-ci dans l'air comme un mendiant, par un jour de pluie?» «Des gouttes de pluie, bien évidemment!» «Et si on fait l'inverse, c'est-à-dire on tend la même main dans l'air par un matin ensoleillé?» «Rien!» «Très bien! Et si je te dis que dans les deux cas de figure, il y a de fortes probabilités que ton constat pourrait être faux!» «Je n'en sais rien!» Imagine un instant seulement que tu tends ta main dans l'air sous la pluie, et qu'en même temps, quelqu'un met un parapluie dessus, que reçois-tu?» «Rien!» «Imagine maintenant que, assis au milieu d'un jardin, tu exposes la même main dans l'air par un matin ensoleillé, et un passant te verse un jerrican d'eau, du haut d'une falaise?» «J'aurais des gouttes d'eau dans la paume de ma main ou, à la rigueur, celle-ci serait toute mouillée!» «Eh bien voilà! C'est là qu'entre l'effet du hasard pour changer tout à la donne qu'on croyait au départ fixe : c'est ça la chance mon ami! Cette dernière n'est pas forcément positive, on dit d'ailleurs «à chacun sa chance», c'est-à-dire, tu pourrais gagner beaucoup d'argent en jouant au poker, comme tu pourrais en perdre autant, c'est une question de chance, c'est tout!»

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.