Belhimer : consacrer la place de leader de la Télévision publique dans le secteur audiovisuel    Algérie-Emirats arabes unis : nécessité de renforcer la coopération bilatérale et de poursuivre les concertations    Douanes: réduire le temps de stationnement des conteneurs dans les ports    Cour suprême: poursuites contre l'ancien wali de Mostaganem Abdelwahid Temmar    Djerad reçoit le ministre émirati des Affaires étrangères    Robert Moreno évoque le cas Slimani    Cinq pays au 10eme Festival international du théâtre de Bejaia    Une force africaine en Libye garantira le respect du cessez-le-feu    Les consommateurs dénoncent    HADJADJ : Arrestation de 2 vendeurs illicites de boissons alcoolisées    L'EHU d'Oran au chevet des malades de Tiaret    TIZI-OUZOU : Destruction d'une casemate pour terroristes    BECHAR : Un dealer condamné à 3 ans de prison pour trafic de drogues    L'APN LUI DONNE UN DELAI DE 10 JOURS : Abdelkader Ouali refuse de renoncer à son immunité parlementaire    Découverte d'un bain romain    Nomination de Ahmed Bensebbane à la tête de l'EPTV    Visite d'Erdogan à Alger: le caractère stratégique des relations entre les deux pays réaffirmé    Amitié entre les peuples: Ghlamallah prendra part à une conférence en Croatie    Coupe de la CAF : Le Paradou hypothèque ses chances de qualification    Hand/Tournois de qualification olympique: l'Algérie dans le groupe de l'Allemagne    Sit-in de solidarité avec Ilyas Lahouazi    Les efforts de lutte contre la corruption stagnent dans les pays du g7    Un "terminus" brutal pour la JSK    Le WA Tlemcen rejoint l'O Médéa en tête du classement    Casoni pose ses conditions    Les Algériennes en regroupement à Alger    La défaillance de l'EGSA    Enquêtes sur les biens immobiliers des hommes d'affaires    "Le hirak n'a pas vocation à conquérir le pouvoir"    Lahouazi, Alloune, Khallil et Ferhani sous contrôle judiciaire    5 morts et 32 blessés dans un accident de la circulation    Biscuits roulés à la cannelle    Le ministère de la Santé recommande de reporter les voyages prévus en Chine    Convergence de vues entre Tebboune et Erdogan    L'Algérie condamne avec "force"    Liban : le nouveau gouvernement rejeté par la rue    Hirak : discuter pour être indiscutable    Sortir ...Sortir ...Sortir ...    Deux moi ou la comédie romantique réinventée    Hommage et recueillement à la mémoire de matoub lounès    Au Louvre, une œuvre cinétique de l'artiste vénézuélien Elias Crespin    Serie A : La Juventus chute face à Naples    Crise libyenne: Un conflit naît dans les laboratoires américains ?    SEOR: Perturbation de l'alimentation en eau dans 12 communes    Tunisie: Vers un nouveau gouvernement ?    Assemblage de tramways: Alstom n'a pas respecté le contenu de l'accord    Mouvement dans le corps des walis    La présidente par intérim candidate à la présidentielle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





MC Oran: Le président du CSA sort de son silence
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 14 - 12 - 2019


Il est écrit quelque part que le MCO n'est pas près de sortir du labyrinthe dans lequel il s'est engouffré depuis des années. Conseil d'administration inexistant. Aucune assemblée générale des actionnaires de la SSPA, ni ouverture du capital. Des bilans non approuvés. Silence douteux de ceux qui détiennent réglementairement les clés de la crise du Mouloudia d'Oran. Pire encore, le président du CSA a appelé au départ des actionnaires de la SSPA. C'est ce qui ressort de la conférence de presse organisée par le président du CSA/MCO, Tayeb Mehiaoui. Ce qui signifie que le malaise est plus profond et que le club est victime de conflits internes. Tayeb Mehiaoui a indiqué que la SSPA du club est en situation de faillite, d'où la nécessité pour les membres actionnaires de jeter l'éponge. Il n'a pas manqué de tirer à boulets rouges sur l'ex-DJS, Badreddine Gharbi. «C'est lui qui dirigeait le MCO depuis mon départ en 2011. Aujourd'hui, il est temps de procéder aux changements qui s'imposent pour éviter l'échec, tel celui de la société Hyproc», dira-t-il, avant d'ajouter : «Tout le monde sait que les dettes de la SSPA/MCO sont faramineuses. Il est temps pour que les actionnaires se retirent définitivement de la vie du club. Mais, s'ils veulent rester, ils n'ont qu'à éponger les dettes», a déclaré Mehiaoui. Ce dernier s'est également engagé à tout faire pour que le CSA «détenteur du logo et des couleurs» soit rétabli dans ses droits. «Nous allons saisir qui de droit pour que le CSA retrouve la place qui lui sied au sein de la SSPA. Nous allons prochainement engager les procédures d'usage pour que le CSA prépare l'arrivée d'une entreprise publique et éviter les échecs du passé, dont les actionnaires actuels assument pleinement la responsabilité», a-t-il encore assuré. Le président du CSA estime qu'il est temps de «remettre de l'ordre dans la maison». Interrogé sur les raisons de cette sortie médiatique après avoir gardé le silence depuis plusieurs années, il a précisé qu'une «occasion en or se présente devant le MCO pour que le club soit rattaché à une entreprise publique mais, tant que les actionnaires actuels sont toujours en place, le processus risque de tomber à l'eau», a-t-il averti. Pour rappel, la SSPA/MCO est sans président depuis juillet dernier, et toutes les tentatives de convoquer une assemblée générale des actionnaires ont été jusque-là vouées à l'échec. Youcef Djebbari, annoncé comme l'initiateur de cette AG et comme rassembleur, observe le silence au moment où le Mouloudia d'Oran traverse une crise administrative sans précédent. Si cette sortie médiatique a été diversement interprétée, il n'en demeure pas moins qu'elle confirme l'existence de clans et d'un conflit entre les actionnaires. Djebbari a l'intention de placer un président du CA de son propre entourage. Le public exige la venue d'une société publique comme actionnaire majoritaire. Les autres actionnaires restent dans l'ombre et attendent le moment propice pour choisir leur camp. La confusion se poursuit au MCO qui ne trouve pas un interlocuteur digne de ce nom, au niveau de la LFP et la FAF pour défendre ses intérêts.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.