PSG : Di Maria supporte mal le confinement    BLIDA : Arkab s'enquiert de la disponibilité des produits pétroliers    COMMERCE EXTERIEUR : Une baisse globale des échanges en 2019    EN PLEINE EPIDEMIE MONDIALE : La Corée du Nord tire un nouveau projectile    ETATS-UNIS : Trump renonce à placer New York en quarantaine    Bengrina annonce une aide financière de ses députés    Real : Zidane aurait pris une décision pour Aubameyang    OUARGLA : L'annexe régionale de l'institut Pasteur opérationnelle    Un petit village kabyle met en place une ‘'organisation de guerre''    Un mariage provoque 4 contaminations au Covid-19 à Bejaia    Covid19: 57 nouveaux cas confirmés et 2 nouveaux décès enregistrés en Algérie    Oran: 1er concours d'improvisation théâtrale sur Internet    Covid19-Foot: la FAF envisage des mesures de soutien et de relance    L'Agence de presse sahraouie fête son 21e anniversaire    LFP-Coronavirus: "nous réfléchissons à toutes les hypothèses"    La doctrine de la « guerre révolutionnaire », genèse, mise en œuvre et postérité    Le régime algérien profite du coronavirus pour réprimer de plus belle    Covid19-Médicaments à base d'hydroxychloroquine: près de 320.000 boites bientôt disponibles    Journée de la Terre: les Palestiniens face à la colonisation et la propagation du Covid-19    Report JP-2020: les athlètes algériens entre déception et soulagement    Coronavirus: les walis instruits de la mise en œuvre "urgente" d'un dispositif "particulier" d'assistance des citoyens    Le taux d'inflation moyen annuel a atteint 1,8% en février    Des personnalités dénoncent la dérive totalitaire du régime    Tentative de réhabiliter le vote par procuration    L'ancien DGSN Bachir Lahrache n'est plus    La guerre des prix ne profite à aucun producteur    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    Les supporters de l'ASMO attendent et espèrent    Pierre Audin solidaire avec Khaled Drareni    La presse écrite à rude épreuve    Lancement d'une plateforme numérique    Blida: Le décompte macabre continue    Prolifération des abattoirs clandestins: Saisie de près de 6 q de viande impropre à la consommation à Es-Senia    Les cygnes blancs de 2020    Une panne technique dans deux postes transformateurs à Hassi Ameur: Coupure prolongée du courant électrique à Oran et plusieurs wilayas de l'Ouest    Mascara: Nouvelles saisies de produits alimentaires    Le confinement fait polémique    L'ESPRIT ET LE CŒUR    La leçon d'humilité    30e nouveau membre de l'Otan    Les règles de conformité fixées    AFFAIRE DU PROCUREUR ADJOINT DE TIARET : Le Syndicat national des magistrats réagit    COUR D'ALGER : Le Parquet général exclut l'atteinte de Karim Tabbou d'un AVC    Palestine: attachement à la terre et lutte jusqu'à la libération de la patrie    L'ancien DGSN Bachir Lahrache n'est plus    Pandémie Covid-19: the year after!    Le FNDC dénonce des violences après le double scrutin de dimanche    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Conflit LFP - Clubs de Ligue 2: Encore une mascarade !
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 22 - 02 - 2020

Décidément, le football algérien n'est pas encore sorti de l'auberge ! Après la violence et les agressions envers les arbitres et les équipes visiteuses, voilà que les clubs de la Ligue 2 professionnelle ont décidé de boycotter la 20e journée du championnat, prévue aujourd'hui, en raison de la crise financière de la majorité des clubs de cette division.
Une réunion s'est tenue en présence de quatorze clubs de Ligue 2, élargie à la présence de sept responsables de clubs de Ligue 1 et au cours de laquelle il a été décidé de boycotter la journée d'aujourd'hui, et ce pour « sensibiliser les pouvoirs publics sur la gravité de la situation », nous a-t-on dit. Lors de cette séance de travail, les présents ont pris la décision de remettre les licences des joueurs à Mourad Lahlou (porte-parole du NAHD). «Nous avons été reçus par le secrétaire général du ministère de la Jeunesse et des Sports qui nous a promis que nos revendications seront prises en compte. J'estime que le système de financement des clubs professionnels n'est pas équitable.
Les 14 clubs de Ligue 2 m'ont remis leurs licences, preuve de leur bonne foi de boycotter la journée pour éviter toute équivoque. Nous avons eu l'accord définitif de pratiquement tous les clubs, à l'exception de la JSMS dont les dirigeants sont toujours hésitants», nous a avoué Mourad Lahlou hier dans la matinée.
La riposte de Medouar Abdelkrim, président de la LFP, ne s'est pas fait attendre, et la ligue de football professionnel a décidé de maintenir la programmation de cette journée à sa date initiale. Cette décision a été prise «après que les principales revendications des clubs ont été prises en considération par les pouvoirs publics en association avec la FAF et la LFP», affirme la même source. Ce point a été par ailleurs abordé jeudi lors de la réunion du Bureau fédéral de la FAF qui avait refusé, lui aussi, de reporter cette journée, en dépit des menaces des clubs, souligne la LFP. Réaction de Mourad Lahlou : «La FAF et la LFP sont en train de forcer les clubs à jouer sans pour autant trouver des solutions pour résoudre les problèmes des clubs. Jusqu'à l'heure où je vous parle, la décision du boycott est maintenue, plus que ça je ne peux rien vous dire». Invité à la Chaine 1 de la radio nationale pour éclairer l'opinion publique sur cette affaire, Abdelkrim Medouar a, de nouveau, employé un langage politique qui risque d'entrainer un conflit avec les clubs. «D'abord, ce n'est pas la première fois que ces clubs menacent de recourir au boycott. La plupart d'entre eux sont assistés financièrement par le budget de la LFP. Ces mêmes clubs ont été reçus par le secrétaire général du MJS qui leur a promis que leurs revendications seront prises en charge d'ici mercredi prochain.
Il y a un nouvel Etat et de nouveaux ministres, donc je pense que c'est une question de temps. Pourquoi alors cette menace de boycott ? », s'est-il demandé. Pour forcer les clubs à jouer et éviter la mascarade qui pourrait lui être préjudiciable à lui et à son instance, le président de la LFP et ses proches collaborateurs ont décidé de remettre des duplicatas de licences pour prendre part aux matches pour contrer-carrer l'idée de remettre les licences remises à Mourad Lahlou. Lors de cette entrevue, Abdelkrim Medouar a, comme à son habitude, employé un langage qualifié de «trompeur» par certains présidents de clubs. «Si les clubs ne se présentent pas le jour du match, il y aura des sanctions comme le stipule le règlement. Nous ne pouvons pas cautionner ce genre d'actions qui, au contraire, ne peut que compliquer davantage la situation», a-t-il déclaré, avant d'ajouter : «Pourquoi remettre les licences à Mourad Lahlou alors que le NAHD jouera aujourd'hui normalement son match ?
Certains représentants de clubs ne sont là que pour tromper l'opinion publique par leurs interventions à travers les différents organes de presse», conclura t-il.
Un bras de fer est engagé entre le président de la LFLP et la majorité des clubs qui l'ont propulsé à ce poste. Selon notre source, certains présidents ont commencé à bouger pour débattre la procédure de retrait de confiance. Mais, Abdelkrim Medouar, affûté à ce genre de situations, aurait, lui aussi, selon notre source, utilisé certains présidents qui lui sont proches pour faire échouer cette manœuvre. En attendant, c'est le football algérien qui prend un sacré coup, dans le mauvais sens malheureusement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.