Détournement de foncier agricole: 15 ans de prison requis contre Hamel    Les contributions de l'ANIE apporteront un plus à l'élaboration d'une Constitution harmonieuse    CONSEIL DE LA NATION : Goudjil invite tous les acteurs à enrichir la Constitution    SOMMET DES PARLEMENTS : L'importance d'une coopération mutuellement bénéfique    ALGERIE TELECOM : Reconduction des dispositifs jusqu'à "la fin du confinement"    Les forces d'occupation marocaines tirent sur des Sahraouis de l'autre côté du mur de la honte    Position du Lesotho sur le Sahara occidental, nouveau revers diplomatique pour Rabat    Coronavirus: 107 nouveaux cas, 151 guérisons et 6 décès durant les dernières 24h    Covid-19 : la feuille de route de sortie du confinement sera élaborée selon les recommandations de l'autorité sanitaire    Le président Tebboune s'entretient au téléphone avec Macron    NON-RESPECT DE LA DISTANCIATION PHYSIQUE : 1093 infractions enregistrées en mai    La réouverture de certains commerces relève des prérogatives du Premier ministre    Accidents de la Route : 9 morts et 137 blessés durant les dernières 24 heures    Viandes blanches: près de 29.000 qx commercialisés durant le ramadhan    Electricité et gaz: recours à l'estimation automatique dans la facturation de la consommation    Décès de la Moudjahid Akila Abdelmoumène: l'ONM exprime sa peine et son regret    Allocution du président de la République devant les cadres et personnels de l'ANP    Foot-Covid19: Damerdji relève la "complexité" d'un retour à la compétition    Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) : De nouvelles consignes pour les voyages en avion    La CPI appelée à enquêter sur les démolitions des maisons palestiniennes par Israël    Reprise des compétitions : Khaldi la conditionne par la levée totale du confinement    Brèves    Coupes africaines Interclubs : Les finales en août ou septembre    Oran: coup d'envoi du colloque international virtuel sur "La Société et la Pandémie"    Concours de composition épistolaire 2020 : Dix élèves lauréats distingués    Le sentiment africain de Mounia Lazali    Selon Soufiane Djilali: Tebboune s'est engagé à libérer Tabou et Benlarbi    Tlemcen: «Les pluies du printemps ont sauvé nos champs»    AS Khroub: Victime d'instabilité !    RETOUR AUX SOURCES    De la mentalité «clando» !    Une sœur de Hamid Ferhi s'en remet à Tebboune    25 000 participants au forum virtuel    Moins d'immigrants algériens au Canada en 2020    Les habitants d'Aït Yahia Moussa dans l'inquiétude    4 décès et 106 nouveaux cas positifs en trois jours    Vu à Idlib (Syrie)    L'épreuve    L'infrangible lien…    "Je ne veux pas être un adjoint"    Pas aussi évident pour le grand RDV de Palexpo    Le pari fou du géant allemand Volkswagen    "L'électro est le langage de la résistance"    "Ma misère affective était à l'origine de mon combat contre les injustices"    Ce que risquent les contrevenants    Le siège de l'Etat major baptisé du nom de Gaïd Salah    Leurs prix inférieurs à ceux des moins de trois ans    Grèce : Plus de 11 000 réfugiés seront expulsés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Le crépuscule des contours d'un nouveau monde»
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 07 - 04 - 2020

«Nous vivons des temps fort étranges. La France et le reste des pays de la coalition internationale, hormis les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, ont décidé de rapatrier dans l'urgence absolue leurs forces d'Irak tandis que le Venezuela est en train d'envoyer des équipes de médecins militaires en Italie.
La vision de convois militaires russes entre Rome et Bergame a suscité la stupéfaction d'un très grand nombre d'analystes atlantistes. Ces derniers sont tombés de très haut et n'ont pas su ou voulu saisir le bouleversement stratégique mondial en cours depuis au moins une décennie de guerres hybrides désastreuses pour le monde dit «libre».
C'est en Afghanistan et au Yémen, deux pays très pauvres et ravagés par la guerre, que s'est jouée et se joue encore une partie fort étrange où l'empire est en train de subir son fiasco majeur.
La crise du Covid-19 ne sera probablement pas aussi grave que celle, cataclysmique, du système économique mondial tel qu'il a été conçu en 1945, puis renforcé en 1973 avant de connaître des crises systémiques majeures en 2001 et surtout celle de 2008. Cette fois-ci, la seule échappatoire possible du néolibéralisme est paradoxalement le recours à l'Etat, aux subventions publiques et aux nationalisations. En filigrane, le renforcement de l'Etat policier fondé sur le nouveau système du mercenariat, les nouvelles technologies de l'information, la manipulation et la cybernétique, assurera plus de restrictions des libertés et un contrôle absolu sur la vie des individus.
La Chine a amorti la crise du Covid-19 grâce à d'immenses sacrifices que très peu de pays dans le monde sont prêts à consentir sans un début d'implosion. Ce pays millénaire a non seulement encaissé le premier coup d'un nouveau type de guerre hybride à grande échelle impliquant des vecteurs biologiques et chimiques, mais tente maintenant de repartir à l'assaut en se basant sur une philosophie totalement contraire à celle de l'empire. Dans la continuité de ses routes et de sa ceinture économiques ou ce que l'on a appelé les nouvelles routes de la soie, les Chinois tentent de démontrer qu'ils opposent la solidarité et l'entraide aux guerres pour le profit et le pillage économique de l'empire du soleil couchant. La symbolique est forte. Les Chinois semblent adresser un message en clair aux élites de l'Etat profond US. Plus rien désormais ne sera plus comme avant.
C'est la fin de l'ancien monde. Le Nouvel Ordre Mondial annoncé par les Bush père et fils en 1989 et 1992 est totalement anéanti sans que la Chine ou la Russie aient eu recours à une confrontation globale lourde de conséquences pour l'ensemble de la planète. Depuis 2011, la Russie a fait tout ce qui était possible pour éviter une escalade militaire sur un nombre croissant et souvent fort sensibles de points chauds dont un situé sur les marches occidentales de la vieille Russie. La Chine a fait le dos rond à presque toutes les provocations en mer de Chine, en péninsule de Corée, au Tibet, au Xinjiang et finalement à Hong Kong. On peut critiquer autant que l'on veut la Chine et la Russie et ces deux grands pays ne sont point exempts de critiques mais force est de constater qu'ils ont fait preuve d'une maturité et d'un sang-froid ayant pu éviter à la planète une déflagration infiniment plus violente et meurtrière que les deux précédentes guerres mondiales de 1914-1918 et 1939-1945.
La violence sans limites d'un empire bâti sur le pillage et la violence aveugle sous couvert de «valeurs universelles» s'achève. Nous entrons dans une nouvelle où un monde inconnu nous attend. La phase à venir ne sera pas aisée car des centaines de millions d'humains répugnent le changement et sont formatés à le rejeter d'emblée, parfois avec violence. Rien ne sera plus comme avant».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.